Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chien :

Quelle éducation pour quelle race de chien ?

éducation du chien race de chien

A la question existe-t-il des races qui nécessitent une éducation particulière je répondrais OUI sans hésiter mais pas pour les raisons évoquées dans l’actualité « chiens dangereux ».

En effet, il existe bien des éléments à prendre en compte pour adapter l’éducation canine que l’on prodigue à un chien. La race est un des éléments à prendre en considération. Ce n’est pas parce que certaines races sont plus dangereuses ou plus agressives que d’autres, mais pour différents critères qui sont à croiser entre eux :

-    la race et son rôle à l’origine
-    la morphologie
-    le statut de prédateur de tout chien ainsi que son besoin vital de hiérarchie
-    les autres besoins du chien
-    la « personnalité » d’un chien
-    les motivations et objectifs du maître

Loin de moi l’idée de stigmatiser certaines races, ce n’est en aucun cas mon but mais force est de constater que les races ont été créées par l’homme pour des tâches bien précises.

Des races de chien adaptées au travail

Avant de devenir animal de compagnie, nombre de races étaient destinées au travail. En sélectionnant des individus doués de certaines compétences spécifiques et en les croisant, nous avons obtenus des lignées affinées, améliorées et parfaitement adaptées au « métier » auquel nous les destinions.

Prenez le chien de chasse par exemple ; ténacité, courage, endurance, pugnacité et résistance sont des caractéristiques nécessaires pour la traque, la poursuite d’un gibier.

Croyez vous que parce que votre Jack Russel ou votre Fox ne chassent pas, ces traits sont annihilés ? Bien sur que non, ils sont toujours là. Vous voyez qu’il ne s’agit pas là d’agressivité mais que comme pour tous les chiens, cela peut le devenir.

Qu’en est-il des chiens dits de garde ? Berger allemand, Dobermann, Malinois, Rottweiler…Attentives, réactives et capables, pour accomplir leur devoir, capables de faire preuve d’agressivité dissuasive ; ces races ont donc besoin d’une éducation ferme et précise (ferme ne voulant bien évidemment pas dire violente) afin de pouvoir canaliser cette réactivité.

De même les chiens de bergers dont la vivacité et la précision des réactions en font des chiens extrêmement attentifs, réactifs et énergiques, nécessitent également une éducation spécifique que l’on pourrait qualifier d’une main de fer dans un gant de velours. C’est une éducation subtile qui respectera l’émotivité et l’énergie de ces chiens.

L’éducation du chien en fonction des caractéristiques de sa race

L’agressivité ou la dangerosité ne sont donc pas les critères réels à prendre en compte mais plutôt les caractéristiques des races et de ce pour quoi elles ont été créées. Il est donc important de bien se renseigner avant de choisir une race.

Ensuite, en toute logique, lorsque vous choisissez un chien qui à l’âge adulte va faire 40 kilos (voire plus), il me paraît judicieux de l’éduquer en étant ferme sur certains points tels que la marche en laisse, le « pas bouger », le rappel… Tout simplement parce que vous serez sans doute amené à le confier à d’autres personnes, à l’emmener en vacances ou chez des amis, parce que vos enfants voudront tenir la laisse, que vous vous retrouverez peut être en agglomération avec lui…

Que se passera-t-il si vous ne pouvez pas le tenir en laisse ? Chutes, accidents de la circulation, fugue…. Un peu de civisme donc pour la sécurité de tous, homme comme chien. Facilitons lui un peu la tâche, après tout, il n’a rien demandé lui !

Dominé ou dominant : tous les chiens ont besoin de hiérarchie

Un chien, quel qu’il soit, est un prédateur social qui vit dans une meute hiérarchisée dans laquelle chacun a sa place pour la sécurité et la sauvegarde de tous, individuellement et collectivement.

Nous sommes sa meute au quotidien et ce n’est pas parce qu’il n’est plus avec ses congénères que ses codes de vie ont changé. Une hiérarchie stable est nécessaire au chien pour s’épanouir.

Un chien va forcément essayer de dominer. Selon sa « personnalité » il essaiera de différentes manières et peut pour cela faire appel à son « capital agressivité inné ». Croisez cela avec la race et la taille du chien et vous obtenez un cocktail qui peut être détonnant. L’éducation et de bonnes habitudes de vie permettent d’indiquer au chien sa place et d’éviter bien des désagréments.

Chaque chien possède à la naissance une tendance. Il peut être dominé, dominant, dominant agressif ou dominant soumis (oui cela existe). Il est important de savoir déceler cela pour ensuite adapter l’éducation à mettre en place avec ce chien. Le rôle de l’éleveur ou du comportementaliste est ici capital. Pour connaître la tendance de domination de votre chien vous pouvez effectuer le Test de Campbell

Il est tout à fait possible d’établir une relation extraordinaire avec un chien à l’origine dominant agressif. D’autre part, ces tendances peuvent bien sur s’inverser et n’ont pas de caractère définitif.

Evidemment ce dernier doit être confié à des maîtres qui seront prêts à s’impliquer dans une éducation très ferme et qui devront faire preuve de constance, ce qui n’est pas le cas de tout le monde et c’est bien normal. Je prends volontairement un exemple extrême mais sachez que cette tendance de dominant existe chez tous les chiens sans exception. La différence réside dans la façon de la revendiquer.

Choisir un chien selon son style de vie

Les besoins du chien doivent être respectés d’où l’importance, et je le répète, de bien réfléchir à la race qui s’adaptera le mieux au style de vie des maîtres. Un chien très dynamique ayant besoin de beaucoup d’exercices comme le Husky, le Berger australien ou le Jack Russel (vous voyez que la taille ne veut rien dire, ni en terme d’énergie ni en terme d’agressivité) ne conviendra pas à des maîtres casaniers peu enclins aux balades.

La frustration engendrée par un manque d’exercice peut déclencher des réactions agressives. Encore une fois il est nécessaire, je dirais même impératif, de se renseigner sur la race choisie pour en connaitre les besoins spécifiques. L’effet de mode ou la beauté sont encore trop souvent les motivations principales pour l’achat d’un chien.

Ensuite, il faut bien sur tenir compte de ce que le maître veut faire avec son chien. Un éducateur qui ne vous questionne pas sur vos motivations et vos objectifs pour faire de l’éducation canine, ne fait qu’une partie de son travail.

Oui, il y a des races qui nécessitent une éducation spécifique. Cela implique donc de la part des maîtres de bien choisir leur compagnon en ayant bien à l’esprit ce qui vient d’être développé ci-dessus.

Faites vivre un chien (toutes races confondues) en étant conscient de tout cela et en lui procurant tout ce dont il a besoin et vous lui épargnerez, ainsi qu’à vous-même et à votre entourage, des réactions potentiellement agressives et dangereuses.

 

Article rédigé par Valérie BARRE pour Wamiz.com
Comportementaliste canin - Côté chiens
www.cotechiens.fr

Et sur Wamiz.com dans l’annuaire Comportementaliste

> Un problème d'éducation ?
Découvrez notre méthode exclusive pour éduquer votre chien facilement !

 

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)