Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Husky sibérien

Husky sibérien
Husky sibérien
Autre(s) nom(s) :
Husky d'arctique, Siberian Husky
Origine :
Section :
Chiens nordiques de traîneau

Caractéristiques physiques du Husky sibérien

Le Husky sibérien est un chien de taille moyenne, bien proportionné, à l’allure souple et élégante. Le crâne est légèrement arrondi ; le museau, d’une largeur moyenne, va en s’amincissant vers la truffe. Le rapport crâne-museau est de 1/1. Les yeux sont en forme d’amande, légèrement obliques. Ils peuvent être bleus, marron, vairons ou hétérochromes. Les oreilles sont petites, triangulaires, portées dressées, attachées haut et rapprochées ; elles sont légèrement arrondies en pointe, bien fournies en poils, même à l’intérieur. Les membres sont droits, musclés. La queue est portée en faucille : elle ne doit pas retomber sur le dos ni s’enrouler sur le côté.

Poil : de longueur moyenne, droit ; il doit donner l’impression d’une fourrure épaisse et ne jamais être suffisamment long pour cacher le profil du chien.
Couleur : toutes les couleurs allant du noir au blanc pur sont admises.
Taille : 54 à 60 cm pour le mâle et 50 à 56 cm pour la femelle
Poids : 20 à 28 kg pour le mâle et 15 à 23 kg pour la femelle

Origines et histoire

Son origine est nordique puisqu’il s’agit en effet du chien élevé par la tribu esquimau des Choukchis qui l’utilisait pour tirer les traîneaux. L’élevage sélectif de la race a toutefois commencé aux États-Unis, surtout grâce à Eva « Short » Seeley que l’on peut considérer comme la « mère » de cette race et de celle du Malamute de l’Alaska.

Caractère et aptitudes

Affectueux :
Ce chien est très tendre avec les membres de son groupe social qui sont à ses yeux très importants. En effet, chien de meute par excellence, le Husky de Sibérie a besoin d’être entouré pour se sentir bien.

Joueur :
Le Husky Sibérien chiot est joueur mais s’assagit avec l’âge. En effet, il préfère vaquer à ses occupations en solo (tout en sachant qu’il est entouré) que jouer avec les membres de son groupe social (humain ou canin).

Calme :
Bien que très actif, le Siberian Husky sait se montrer doux et calme à la maison, notamment si tous ses besoins de dépense sont comblés.  

Intelligent :
Le Siberian Husky est intelligent, il comprend rapidement les ordres qu’il reçoit mais n’obéit pas aveuglément si les indications ne sont pas cohérentes. Il a besoin de comprendre avant de coopérer et en cela, ce chien est très malin.

Chasseur :
Très grand prédateur, le côté très primitif de ce chien de Sibérie garde intacte son instinct de chasse. Il est donc parfois difficile de promener son Husky en totale liberté car il ne reviendra vers son maître que lorsqu’il l’aura décidé.

Craintif / méfiant avec les inconnus :
Très joyeux et jovial avec tout le monde, il ne connaît pas le sens du mot agressivité. Ce n’est que s’il sent que les membres de son groupe social sont en danger qu’il peut alors se montrer méfiant et même dissuasif à l’encontre d’un intrus.

Indépendant :
Il est très affectueux avec son maître, mais il est aussi très indépendant comme tout bon chien primitif qui se respecte. Attention, le Husky de Sibérie est, certes, indépendant mais absolument pas solitaire.

Comportement

Supporte la solitude :
Initialement chien de traîneau et donc chien de meute. Il a besoin de faire partie d’un groupe et d’avoir une vie sociale (avec des chiens ou des humains) riche. De fait, la solitude n’est pas faite pour lui, il vit très mal l’isolement et les absences de ses maîtres.

Facile à éduquer / obéissant :
Le Husky Sibérien n’est clairement pas le roi de l’obéissance. Il a besoin d’être encadré dès son plus jeune âge car c’est dès qu’il est chiot que l’éducation de ce magnifique chien nordique doit commencer.
Sa nature indépendante le pousse à sans cesse remettre en question les commandements de son maître. Une relation très forte basée sur le respect et la confiance est plus que nécessaire pour obtenir une coopération de la part de ce chien primitif.

Il n’est pas nécessaire de vouloir le faire devenir un chien de cirque car il ne prendra pas énormément de plaisir à exécuter les différents exercices. Les bases éducatives (marche au pied, rappel, positions de statique) doivent en revanche être renforcées tout au long de la vie du chien car avec le Husky, rien n’est jamais acquis à 100%.

Aboiement :
Tout comme ses cousins primitifs, le Siberian Husky a tendance à “faire le loup”, c’est à dire hurler plutôt qu’aboyer. Ainsi, il se montre peu aboyeur mais très bavard (à sa manière) lorsqu’il s’ennuie et qu’il se sent seul.

Fugueur :
C’est l’une des principales caractéristiques de ce chien : il est très fugueur. Le Husky de Sibérie n’a pas vraiment de notion de territoire, il est partout chez lui et ne se pose aucune limite. Il est donc très important de sécuriser un maximum son environnement avec une clôture haute et solide.

Destructeur :
Un Husky qui s’ennuie peut faire de nombreux dégâts, notamment s’il est confiné dans un lieu étroit (appartement, pièce de la maison, etc.).

Gourmand / glouton :
Ce chien est assez frugal, il se contente de peu et n’est donc pas vorace.

Chien de garde :
Jamais craintif ou méfiant envers les étrangers et surtout pas agressif, le Husky Sibérien n’est pas un bon chien de garde, notamment car il n’est pas de nature possessive et qu’il est amical avec tout le monde.

Premier chien :
Choisir une race primitive comme première adoption est délicat, cela relève davantage du challenge que d’une simple adoption. Il est préférable que le Siberian Husky soit accompagné par des maîtres expérimentés, disponibles et sportifs.

Dans tous les cas, il ne faut jamais choisir cette race uniquement pour ses caractéristiques physiques !

Conditions de vie

Husky Sibérien en appartement :
Son environnement idéal reste dans un jardin si la clôture est absolument sûre, sinon dans la maison. La vie en appartement n'est donc pas souhaitable pour ce chien primitif qui a besoin de beaucoup d’espace et de liberté pour s’épanouir pleinement.

Besoin d’exercice / sportif :
Très apprécié dans les compétitions de chiens de traîneau, le Husky Sibérien est endurant, rapide et très performant.

Il a besoin d’exercices physiques quotidiens pour s’épanouir tant physiquement que mentalement. Les petites balades de quartier ne sauraient le satisfaire, il a besoin de promenades longues et riches en stimulations pour être comblé.

Bien entendu, tous les sports canins de traction sont les bienvenus pour ce chien de traîneau (cani-cross, cani-vtt, cani-trottinette, cani-rando, etc.).

De plus, son flair redoutable appréciera grandement toute les activités liées au pistage.

Voyage / Facilité de transport :
Ce n’est que son gabarit qui peut éventuellement freiner l’organisation de certains voyages mais si ses maîtres sont équipés et qu’il est bien éduqué et socialisé, le Siberian Husky pourra participer aux déplacements sans problème.

Compatibilité

Le Husky Sibérien et les Chats :
Son instinct de prédation très marqué rend la cohabitation avec les petits animaux de compagnie très complexe.

Le Husky Sibérien et les Autres chiens :
Plutôt dans la retenue vis à vis de ses congénères, ce chien de meute s’entend généralement bien avec ses semblables, surtout si le chiot Husky Sibérien est socialisé de manière précoce et qualitative. Mais attention, il sait se défendre lorsqu’il est attaqué et peut faire des dégâts.

Le Husky Sibérien et les enfants :
Le Husky sibérien peut être un très bon compagnon pour des enfants assez grands mais il ignore en revanche les plus petits.

Le Husky Sibérien et les Personnes âgées :
Les nombreux besoins sportifs de ce chien ne correspondent pas à une vie potentiellement sédentaire que pourraient lui proposer des personnes âgées/retraitées.

Santé

Résistant / robuste :
Le Husky Sibérien est un chien primitif très robuste puisque très peu modifié par l’Homme.

Supporte la chaleur :
Contrairement à ce que beaucoup de gens croient, il ne souffre pas plus que ça de la chaleur. En effet, l’été, il perd son sous-poil. Sa fourrure s’adapte parfaitement aux climats.

Supporte le froid :
Le Husky sibérien est un chien qui peut vivre à - 40°, ce qui ne veut pas dire que cela lui fasse plaisir !

Tendance à grossir :
S’il n’est pas suffisamment dépensé physiquement, le Husky Sibérien peut en effet souffrir rapidement d’embonpoint.

Maladies fréquentes :

Toilettage et entretien

Le poil fourni de ce chien primitif nécessite des brossages réguliers. Les bains ou le toilettage sont à proscrire, à part si le chien est vraiment très sale.

Une simple épilation de certains poils est autorisée pour les chiens d’exposition.

Perte de poils :
Les mues sont impressionnantes et peuvent durer plusieurs semaines. En dehors de ces périodes, ce chien ne perd pas beaucoup de poils.

Prix

Le prix d'un Husky Sibérien varie en fonction de ses origines, son âge et son sexe. Il faut compter en moyenne 900 € pour un chien inscrit au LOF. Les lignées les plus hautes peuvent être vendues jusqu'à 1700 €.

Concernant le budget moyen pour subvenir aux besoins d'un chien de ce gabarit, il faut compter environ 40€ / mois.

Espérance de vie moyenne : environ 13 ans

Remarques et conseils

Les yeux bleus qui ont provoqué le succès retentissant de ce chien ne sont pas « obligatoires » et n’augmentent pas du tout la valeur du sujet. Ils ne constituent pas non plus une dégénérescence comme certains auteurs l’ont affirmé.

Le Husky sibérien blanc aux yeux bleus est particulièrement apprécié par les amateurs de la race.

59 commentaire(s)
Je suis pas trop d'accord avec la fiche d'identité du husky:mon voisin en a un,et il est extrément joueur,très affectueux aussi et pas du tout calme,il supporte bien les voayges; mais c un chiot,c peut-etre pr ca.
MANATHANE IL FAUT QUE TU LUI SERRE LE MUSEAU QUAND IL TE MORT FORTEMENT IL DOIT POUSSER UN PETIT CRI IL VA VITE COMPRENDRE QU IL NE DOIT PLUS LE FAIRE NORMALEMENT C CA MERE QUI LUI FAIT COMPRENDRE QUAND IL EST PETIT POUR LE PUL C PAREIL IL V JOUER MAIS NE CNALISE PAS BIEN ENCORE CES PULSIONS ALORS TU REMPLACE SA MERE EN LUI FERMANT LE MUSEAU ET TU LUI TIENS BIEN FERME NE T INQUIETE PAS IL COMPRENDRAS VITE BON COURAGE
Bonjour,
J'ai un husky d'un an olaff et un cavalier King Charles de deux ans jam.
Olaff est très intelligent, joueur et affectueux. Je ne peux pas laisser dire que ce sont des chiens dangereux. Les chiens "dangereux" de se sont les maitres qui ne savent pas faire leurs travail correctement.
Olaff connait sa place dans la maison et c'est très bien ou sont les limites, il n'a jamais mordu personne au contraire il fait tout le temps des bisous et déteste nous voir pleurer, il viens nous faire un câlin quand c'est le cas.
Il est très attaché a jam et même souci à lui alors que c'est lui le plus grand des deux.
Il n'a jamais fugué alors que nous habitons en campagne et que notre jardin est pas clôturer.
Il est très curieux et adore aller vers les étrangers et les autres animaux. Il joue tout le temps et me fais trop rire.
J'ai toujours voulu un husky depuis que je suis toute petite et je ne regrette à aucun moment de l'avoir adopté.
Un petit message car je suis très étonnée de certains commentaires que je viens de lire. J'ai eu un husky pendant de très nombreuses années. Il a été un vrai chien de famille, nous l'avons eu alors que ce n'était qu'un chiot et il est mort de vieillesse à la maison. Voila ce que je peut vous dire de mon expérience personnelle. C'était un chien très affectueux, très attaché à sa famille. Il a été en contact avec des enfants très jeune, sans que cela ne pose jamais de soucis bien au contraire. Aucune réserve vis à vis des étrangers, ce n'est en aucun cas un chien de garde. Une chose à bien prendre en compte c'est que se sont des chiens qui ont un poil très dense et qui muent. Si vous êtes allergiques aux poils dans la maison, il faut oublier.
Il était absolument impossible de le sortir sans être attaché. Plusieurs raisons: il était fugueur et il avait gardé un instinct de chasseur très développé. Il fallait donc le tenir fermement en laisse si on passait a coté d'animaux (chien de traineau donc de la force quand il tire). Une petite exception, il était en compagnie d'autres animaux à la maison et il n'as jamais eu la moindre agressivité envers les animaux de SA maison. Avec les autres chiens clairement oui il cherchait à les dominer. Ceci dit en le tenant correctement en laisse, on a jamais eu le moindre souci.
Ca n'as jamais été un modèle d'obéissance : gentil, bonnasse, très intelligent il a toujours compris ce qu'on lui demandait mais si n'avait pas envie de faire, il ne faisait pas...
Et dernière petit info : effectivement les husky n'aboient pas, ils ont un cri qui est plus proche de celui du loup qui hurle mais ca n'as jamais été un chien bruyant, pas du tout du genre à manifester chaque fois qu'une voiture passe...
C'est un chien qui nous as donné 15 ans de bonheur.
J'espère que ces quelques infos éclairerons ceux qui envisagent d'adopter un husky.
Je trouve que c'est un animal trop dangereux pour les autres animaux, le plus tueur des chiens qu'on trouve dans des familles françaises. il n'est gérable que dans des conditions très particulières, il faudrait ne pouvoir en avoir que sous conditions très strictes. Je pense qu'il arrive en tête de classement des chiens payés chers et abandonnés assez vite par des propriétaires qui l'avaient choisi pour son super look, et c'est bien dommage.

Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)