Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
  • Wamiz Box
Race de chien :

Calculs de la vessie (urolithiase, lithiase urinaire vésicale) chez le chien

Les calculs urinaires également appelés urolithiases sont des « cailloux » se formant dans les voies urinaires. On peut les retrouver dans chaque portion des voies urinaires : reins, uretère, urètre mais le plus fréquemment dans la vessie.

Comment se forment les calculs urinaires ?

Chez le chien, les calculs se forment si les urines sont hypersaturées par certains minéraux dont l’agglomération forme des cristaux, responsables de la formation de calculs.

Plusieurs facteurs peuvent prédisposer à cette saturation des urines : modification de l’acidité, concentration importante, …

Il existe plusieurs types de calculs, nommés en fonction de leur composition physico-chimique principale :

• Les plus fréquents sont les calculs de phosphate ammoniaco-magnésiens (PAM, également appelés struvite). Une infection bactérienne de la vessie est une cause fréquente de formation de PAM.

• Les calculs d’oxalate de calcium peuvent se former dans différentes conditions comme une tumeur de la glande parathyroïde ou si une anomalie rénale favorise une excrétion accrue d’oxalates.

• Les calculs d’urate d’ammonium apparaissent notamment à la suite d’une maladie hépatique comme un shunt portosystémique.

• Les calculs de cystine sont rares.

Il a été montré que certains aliments peuvent favoriser la formation de calculs.

Races de chiens prédisposées

De très nombreuses études font état de prédispositions raciales, comme : Berger allemand, Bichon frisé, Bouledogue français, Caniche nain, Chihuahua, Dalmatiens, Golden retriever, Labrador, Pinscher nain, Schnauzers, Teckel, Yorkshire terrier, …

Quels sont les symptômes lors de calculs vésicaux ?

Les signes d’appels les plus fréquents sont : difficultés à uriner, fréquence augmentée des mictions, malpropreté, sang dans les urines.

C’est aussi parfois une découverte fortuite lors de la réalisation d’une radiographie ou d’une échographie  abdominale.

Quels sont les examens complémentaires à réaliser chez le chien ?

Des examens sanguins permettent de vérifier le bon fonctionnement des reins, du foie,… et de rechercher une cause sous-jacente.

Une analyse urinaire (culot urinaire et bactériologie) est nécessaire.

La radiographie permet de visualiser certains calculs urinaires.

L’examen de choix est l’échographie abdominale. Elle permet de visualiser tous les types de calculs mais demande un opérateur très expérimenté pour identifier certaines formes, en particulier au niveau des uretères.

Comment se déroule l’extraction de calculs vésicaux ?

L’intervention consiste en une chirurgie abdominale avec une ouverture de quelques cm. La vessie est ensuite incisée et les calculs sont retirés. Une sonde urinaire est introduite par le méat urinaire externe lors de présence de calculs dans l’urètre et ils peuvent parfois être repoussés dans la vessie. Il est important de rincer la vessie et l’urètre afin de s’assurer que tous les calculs ont bien été retirés.

Au CHV Frégis, la chirurgie peut être réalisée par technique mini-invasive sous coelioscopie. Dans ce cas une petite caméra insérée directement dans la vessie permet de retirer les calculs sans avoir besoin de réaliser une chirurgie ouverte. Moins douloureuse, c’est aussi moins de complications liées à la plaie opératoire (absence de cicatrice et de collerette).

Quelles sont les complications possibles suite à la chirurgie chez le chien ?

Comme lors de toute chirurgie, des complications peuvent survenir.

• Une difficulté à uriner est possible pendant les 7 à 10 jours postopératoires.

• Une récidive peut se produire. Elles sont plus fréquentes pour certains types de calculs. Une alimentation spécifique peut être recommandée.

• Une complication au niveau des sutures de la vessie est extrêmement rare, mais peut rendre votre animal très malade en raison de la libération d’urine dans la cavité abdominale.

• Une réaction inflammatoire des sutures (bien que rare) peut engendrer une irritation nécessitant une nouvelle intervention.

• L’infection est une complication peu fréquente

Le pronostic des lithiases urinaires

Le pronostic à court terme, après extraction des calculs, est excellent. L’application minutieuse des mesures thérapeutiques instaurées après obtention des résultats des analyses des calculs est primordiale afin de diminuer l’incidence des récidives. Les récidives restent malheureusement fréquentes et un suivi médical est nécessaire.

Par Juan Hernandez, vétérinaire au CHV Frégis
Spécialiste en Médecine Interne, Diplômé de l'ECVIM et de l'ACVIM

 
0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)