Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Peterbald

Peterbald
Peterbald

Véritable dynamite, le Peterbald est un chat actif qui séduit aussi bien pour son caractère très vivant que pour son physique original et élégant. 

Les origines du chat Peterbald

Le Peterbald est une race de chat qui trouve son origine en Russie, à Saint-Pétersbourg, d’où son nom. On doit sa création à Olga S. Mironova qui fit s’accoupler un mâle Donskoy avec une femelle Orientale en 1994 afin d’obtenir un chat alliant l’élégance de l’Oriental à la peau nue du Donskoy. Au fil du temps, les mariages entre Orientaux et Donskoy ont été interdits, et ont laissé place à ceux entre Orientaux et Siamois. Un premier standard fut ainsi officialisé en 1996.

A noter qu'il peut se marier soit avec un autre Peterbald, soit au Siamois ou à l'Oriental.

Le chat idéal

Elégant, le Peterbald est musclé et svelte à la fois. Sa tête est triangulaire, et est prolongée par ses grandes et larges oreilles. La ligne de profil est droite depuis le sommet du crâne jusqu’au bout du nez. Les yeux sont en amande et placés de biais. L’encolure est longue et déliée, le corps tubulaire et ferme. Les pattes sont longues et hautes, avec une ossature fine mais dense. La queue, longue et fine, ressemble à un fouet et contribue à prolonger l’impression de longueur. 

La couleur du poil

Il existe trois variétés de Peterbalds : les nus, dont la peau est glabre et élastique avec un toucher qui évoque un peu le caoutchouc ; les velours, dont la peau est recouverte d’un duvet très court, parfois à peine visible, qui évoque la peau de chamois ; et les brush, dont le poil est court, bouclé et dur. 

Le caractère

Le Peterbald est un chat énergique et curieux. Il n’est pas du tout recommandé pour les personnes calmes. En effet, le Peterbald est hyperactif, pot-de-colle et bavard. Il est extraverti et possessif : bref, un vrai mélange entre le Donskoy et l’Oriental ! 

Câlin :
Véritable pot-de-colle, peut-être que son pelage très court le rend un peu plus frileux? Ou est-ce sa grande sociabilité qui l’amène à toujours vouloir être près de ses humains?

Joueur : 
Curieux et hyperactif, ce félin est un joueur-né! Il lui faudra beaucoup d’enrichissement environnemental, ainsi que des périodes de jeux quotidiennes

Calme :
Bien qu’il puisse y avoir des exceptions, ce minet est plus souvent tout le contraire de calme. 

Intelligent :
La vivacité du Peterbald est étonnante.

Craintif / méfiant avec les inconnus :
Généralement sociable, il arrive quand même que certains individus soient un peu plus méfiants avec les étrangers.

Indépendant :
Il préfère de loin avoir de la compagnie, surtout celle de ses humains !

Comportement 

Bavard : 
Ce petit félin russe est plutôt du genre à faire la conversation.

Gourmand / glouton :
Sans aller dans les excès, il peut quand même être un peu plus gourmand que la moyenne des chats, du fait qu’il n’a pas autant de poil pour conserver sa température corporelle.

Besoin d’exercice :
Très actif, son besoin de jouer et de se dépenser pourrait même déplaire à quelqu’un de très calme.

Fugueur :
Sa curiosité peut donner à ce chat russe une furieuse envie de vagabonder.

Compatibilité

Le Peterbald et les Chiens : 
Il peut s’entendre à merveille avec des copains canins : il suffit de bien faire les présentations !

Le Peterbald et les Autres chats :
Bien que ce soit variable selon l’individu, une introduction adéquate permettra une bonne entente entre deux félins ou plus.

Le Peterbald et les Enfants :
Selon les familles, ce chat peut très bien cohabiter avec des enfants.

Le Peterbald et les Personnes âgées :
Une personnalité calme et discrète n’est pas l’idéal pour ce dynamique petit félin. 

Prix

Un Peterbald peut coûter en moyenne entre 700€ et 1300€. Plusieurs facteurs comme le type de poil, la lignée, l’âge... feront varier le prix. Pour le budget mensuel, il faut prévoir environ 40€ par mois pour subvenir à ses besoins en ce qui concerne l’achat de litière et nourriture de qualité.

Entretien

Toilettage :
Bien qu’on pourrait croire qu’un chat presque nu n’ait pas besoin de toilettage, le Peterbald a tendance à transpirer beaucoup et peut donc nécessiter un bain deux ou trois fois par an. 

Perte de poils :
N’étant pas très garni, il est normal que ce chat russe ne perde pas beaucoup de poils.

Alimentation

Comme il est très actif et qu’il perd plus de chaleur qu’un chat normalement poilu, il peut être nécessaire d’ajuster son alimentation légèrement à la hausse. Mais gare à trop le nourrir ! Mieux vaut opter pour une diète qui répondra à ses besoins plutôt que d’augmenter en quantité !

Les soins

Certains Peterbalds peuvent transpirer beaucoup. Il faut alors leur donner un bain hebdomadaire, mais en général, ils adorent ça ! 

La santé

Espérance de vie : 
Son espérance de vie est d’environ 10-13 ans.

Résistant / robuste : 
Comme les autres chats nus, il ne tolère pas très bien le froid, ni la chaleur extrême et il faut le protéger du soleil.

Tendance à grossir : 
Ce n’est pas une race réputée pour prendre facilement de l’embonpoint, mais il y a quand même des exceptions.

Maladies fréquentes :
Atrophie progressive de la rétine : une maladie héréditaire autosomique et récessive. Elle entraîne une perte de vision qui peut aller jusqu’à la cécité complète. Il existe un test de dépistage. 

Les maladies parodontales, souvent reliées au manque de soins dentaires.

Les maladies et infections communes chez tous les chats, avec les problèmes de peau légèrement sur-représentés.

Reproduction : 
Un Peterbald peut être marié à un autre Peterbald, à un Oriental ou à un Siamois. Dans tous ces cas, les chatons seront reconnus comme des Peterbalds et la plupart auront les traits typiques.

Bon à savoir : 
Le gène responsable de la perte de pilosité du Peterbald est un gène dominant à pénétrance variable. Il n’est toutefois pas encore identifié. On sait que les individus complètement nus sont homozygotes et donc qu’ils possèdent le gène sur les deux allèles (autrement dit, ils n’ont pas de gène de pelage normal et ne peuvent que transmettre le trait Peterbald à leur descendance). Les chatons hétérozygotes démontreront toujours un pelage altéré qu’ils pourront perdre et regagner au courant des premières années de leur vie. Finalement, deux parents hétérozygotes pourraient engendrer des chatons normalement poilus. Ces derniers ne possèdent pas du tout le gène qui modifie le poil et ne peuvent donc pas le transmettre.

2 commentaire(s)
Désolée mais là j'aime pas du tout !!
slt cop tu va a los ange miaou quoi

Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)