Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Logo wamiz

Les volontaires du refuge reçoivent un colis, en l’ouvrant ils hallucinent

Mercredi 16 Janvier 2019 | Par Elise Petter

Un homme a été condamné à une amende à Taiwan pour avoir envoyé son chat dont il ne voulait plus dans un colis !

On aura vraiment tout vu. Après les abandons dans les poubelles près des refuges, devant la porte des refuges, voilà l’abandon par voie postale. C’est à Taiwan qu’un homme âgé de 33 ans surnommé Yang a pris la décision de se débarrasser de son matou dont il ne voulait plus. Pourquoi ? Visiblement car il n’avait plus le temps d’en prendre soin et car son chat souffrait d’un problème à une patte.

Un abandon cruel

Sans s’inquiéter plus que cela de la santé de son chat, l’homme a donc mis le pauvre matou dans un carton qu’il a bien refermé avant de l’envoyer par service postal express. Comme un vulgaire carton de chaussures.

Evidemment, cet envoi pas comme les autres est très mal passé (rien à voir avec ce chat envoyé par mégarde par la poste), l’homme a été condamné à une amende de 1700 euros pour avoir enfreint la loi taïwanaise sur la protection des animaux. Il a également été condamné à une amende supplémentaire de 850 euros pour ne pas avoir respecté la loi en ne faisant pas vacciner son animal contre la rage.

Du côté du refuge, on s’est évidemment indigné face à cet acte tout en rappelant que le chat aurait pu étouffer dans ce carton, mais aussi se blesser. Le directeur du refuge a expliqué une nouvelle fois que lorsque l’on souhaite abandonner son animal, il faut le faire dans de bonnes conditions pour ne prendre aucun risque.

A lire aussi : Elle sauve un petit chaton, ses poils tombent et elle n’en revient pas de ce qui se passe ensuite

# abandon, maltraitance
Crédits photo :

Shutterstock (Photo d'illustration)

3 commentaire(s)
Il n'existe que deux choses infinies, l'univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue.
Albert Einstein
Quelle idée tordue... Elle lui a coûté cher, c'est bien fait! Le chat s'en est sorti, c'est le principal!
Heureusement que cet individu a été puni quoiqu'un peu de prison en plus lui aurait appris qu'un animal n'est pas un objet, qu'il a besoin de manger, de boire et surtout de respirer. La lâcheté est source de bien des pratiques cruelles à l'égard des animaux, un grand défaut que ces derniers n'ont pas au contraire des humains.
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)