Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Cultivez la jeunesse d'esprit de votre chat</p>
  • <p>Cultivez la jeunesse d'esprit de votre chien</p>
Race de chat :

Battu, torturé, traumatisé... ce chat a été sauvé et a découvert l'amour auprès de sa nouvelle famille

Jeudi 06 Avril 2017 | Par Laure Gautherin

Bowie n'a pas volé son surnom de Survivor. Maltraité, violemment torturé et attaqué à plusieurs reprises, il s'est remis à chaque fois et a trouvé du réconfort dans les bras de l'humaine qui l'a recueilli, nourri, soigné alors qu'elle n'en avait pas les moyens. Il raconte son enfer, leur rencontre, son apprivoisement et l'amour qu'il a enfin pu découvrir. 

Moi, c’est Bowie et ceci est mon histoire. L'histoire d'un survivant qui, malgré la cruauté humaine, a gardé la foi en l'Homme.

J'ai rencontré la 1ère fois une humaine en 2012, elle venait de louer la maison que je gardais en attendant ma première humaine. Bon, ce n’était pas toujours facile, je recevais souvent des coups de balais et elle estimait qu'un chat, ça se débrouille tout seul. J'avais faim et peur mais je pouvais quand même dormir dans la grange. Et puis un jour elle est partie, comme ça, sans un regard ou un regret. Mais moi j’ai continué à garder la maison. Qui sait, peut-être qu’un jour, elle reviendrait…

> Votre chat vous apporte aussi beaucoup d'amour ? Racontez votre histoire et faites de votre compagnon une célébrité d'un jour grâce à Purina Pro Plan !

Un nouvelle rencontre

Un jour j'ai vu débarquer un gros matou un peu ronchon, mais au final une bonne pâte, et son humaine Barbara. Je les ai longuement observés, de loin. J'avais un peu peur.

Et puis, par un beau jour de mai, j'ai senti l'odeur enivrante des gambas grillées au barbecue.

J'ai mis longtemps à m'approcher. Est-ce que j'allais encore recevoir des coups ? Mais la voix était amicale et douce et je voyais Luky très calme dans le jardin. J'avais tellement faim... On voyait mes côtes tellement j'étais maigre !

Et puis la faim a été plus forte que ma peur. Je me suis approché, un peu rassuré par la voix. Et puis cette odeur au bout de cette main tendue était tellement tentante... Alors j'ai pris mon courage à deux mains et je me suis jeté sur cette crevette qui sentait si bon. J'ai détalé comme un fou pour manger, caché, en sécurité. C’était tellement bon ! Et pas de cri, pas de coup. Alors j'y suis retourné. Il y a une autre gambas puis encore une autre.  Un vrai festin ! Depuis des années que je mourais de faim, je me suis fait éclater le ventre de nourriture, il était énorme !

Ensuite je me suis approché de plus en plus et Luky était plutôt amical.  Le mois qui a suivi je me suis rassuré et j'ai sorti mon arme fatale : mon regard de velours, mes beaux yeux vairons, d'où mon nom : Bowie.

> Votre chat est extraordinaire et vous voulez le dire haut et fort ? Témoignez et faites de lui la célébrité d'un jour !

Le début du bonheur puis l'enfer

Celle qui allait devenir ma future humaine, Barbara, commençait à craquer. Très vite j'avais ma pâtée tous les soirs puis une cabane rien qu'à moi avec des couvertures. Je voyais bien qu'elle craquait et que malgré ses affirmations du type "non ce n'est pas mon chat, c'est celui de la maison", elle avait beaucoup de tendresse et de douceur pour moi. Quand est venu l'hiver elle me câlinait (pas trop non plus car je n’aimais pas trop qu'on me touche) et elle rajoutait des bouteilles d'eau chaude dans ma cabane pour que je n’aie pas froid.

J'allais de mieux en mieux, j’avais de plus en plus en confiance. Et puis un jour, de très méchantes personnes m'ont arraché à la douceur de mon nouveau foyer, m'ont attaché pour m'empêcher de rentrer chez moi, m'ont affamé...

En véritable Survivor que je suis, j’ai réussi à m'échapper et je me suis réfugié dans ma cabane, maigre, le cou abimé par l'attache qu'on m'avait mis. Barbara m'avait cherché partout. J'ai vu à quel point elle s’était inquiétée et comme elle était soulagée de me retrouver. Elle était aussi en colère, pas contre moi, mais contre ceux qui m’avaient fait subir tout ça.

bowie chat sauvé
Bowie après son calvaire

Un lien fort

Ensuite, j’ai bien vu qu'elle me couvait plus. Un jour, un grondement bizarre est sorti de ma gorge. J'étais tellement surpris que j'ai feulé en même temps ! En fait, c'était tout simplement mes premiers ronronnements. Je ne savais pas que la main de l’homme pouvait être si douce, que les caresses étaient si agréables.

Elle essayait de temps en temps de me lancer des trucs avec des ficelles, qui parfois pouvaient faire de drôles de bruits. Je la voyais se désoler de mon indifférence. Il faut vous dire que j’étais tellement occuper à survivre que je ne savais pas jouer. Il ne fallait pas non plus s’approcher de ma gamelle quand je mangeais, sinon, je grondais. Mais c'est là que j'ai commencé à être rassuré et heureux.

bowie chat sauvé
Bowie et son frère Luky

Un véritable survivant

Et puis un jour, on m’a à nouveau attrapé, frappé et crevé un œil. Mon précédent bourreau peut-être.  Dès que j'ai pu m'échapper, je n’ai pas réfléchi, je suis venu dans les bras de Barbara. J'ai vu tellement de tristesse dans ses yeux.

Barbara a tout de suite pris les choses en main et m’a emmené chez une gentille vétérinaire le docteur Marion. Je l’aime beaucoup ! Elle a fait des radios et quand elle a vu les résultats, c’est elle qui m’a surnommé Survivor. En plus des nouvelles blessures, j’avais déjà eu une double fracture de la mâchoire, des côtes cassées… Des blessures qui auraient pu être fatales pour un chat errant. Et pourtant j’étais toujours vivant et doté d’une soif de vivre incroyable !

Moi le vagabond, le mal aimé, j'ai trouvé une super maison, une super maman, un frangin félin, Luky, et, depuis peu, un frangin canin, Marius. Avec de l'amour et de la patience j'ai appris à être rassuré.  Je joue beaucoup. Barbara dit que je suis un vrai chaton, j’ai tout réappris.

bowie chat sauvé
Bowie et sa nouvelle famille

> Votre chat vous apporte aussi beaucoup d'amour ? Racontez son histoire et faites de votre compagnon une célébrité d'un jour grâce à Purina Proplan !

Rien n'est impossible !

Je suis HEUREUX et je sais que si mon humaine est heureuse, j'y suis aussi pour quelque chose !
Alors n'abandonnez pas vos compagnons à 4 pattes quand vous avez des problèmes d'argent, il y a toujours une solution. Barbara était dans la pire situation qui soit : au RSA. Et pourtant, elle n'a pas lâché ! Elle a trouvé des associations qui ont tout pris en charge : Felinpossible et L'école des chats d'Elbeuf, que je remercie infiniment. Evidemment, elle devait s'engager à m'adopter, mais de toute façon c'était déjà fait. J'avais volé son cœur et elle, le mien.

A lire aussi : Affamé et perdu, ce chat a conquis le cœur des policiers qui l’ont recueilli

Crédits photo :

© Barbara M. - DR

5 commentaire(s)
Waou... C'était tellement triste... Mais qui sont ces creuvarts pour choper et torturer un si beau chat qui n'avait rien demandé!!! Merci à Barbara de l'avoir sauvé même si elle en n'avais pas les moyens... Et merci aux associations qui l'ont aidé
Pourquoi tant de haine envers les animaux ???!!!! Il faudrai des sanctions plus dures dans les tribunaux et de nouvelles lois. Pour moi un animal n est pas un objet c est un être vivant avec des émotions, il ressente l amour la douleur etc....aux États Unis les acts de cruauté envers les animaux sont sévèrement punis, à quand la France ?
Je trouve cette histoire très belle, ce chat a beaucoup soufère et les gents qui lui on fait du mal son atroce et sens pitié: il mérite le mémé saure que se qu'il on fait au chat. quelle était l’intérêt de cette cruauté?
malgré toutes les atrocités que ce chat a subies , il a quand même fait confiance à un humain !!! profite de ta nouvelle maison et des compagnons , tu es sauvé merci à ta maman adoptive .
À mon humble avis c'est l'une des plus belles histoire que j'ai jamais vue. Ce chat a été d'un courage et d'une détermination incroyable, et surtout une confiance en l'Homme inouï malgré le fait qu'il c'est fait battre d'un façon lache et odieuse ! Ce chat n'est malheureusement pas le seul à se faire battre, torture ou tue comme des chiens ou d'autre animaux.... la bêtise humaine n'aura t'elle pas de limite ? Ce que je pense à titre personnel est que les animaux valent mieux que beaucoup d'humains sur terre !!
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chat :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook