Publicité

Deux yeux dans le noir

Elle entend des « sifflements » dans la buanderie : deux yeux brillants la fixent dans le noir

Par Elise Petter Autrice

Publié le

Elle entend des « sifflements » dans la buanderie : deux yeux brillants la fixent dans le noir

Une scène un peu stressante pour tout le monde, mais qui se termine bien.

Ce qui semblait être un jeudi soir normal s'est récemment transformé en une mission de sauvetage d'animaux sauvages lorsqu'Eve, une résidente de Howick, en Afrique du Sud, a remarqué qu'une ombre se précipitait dans sa maison par une porte ouverte.

Mi-surprise, mi-inquiète, Eve a donc décidé de suivre cette créature et s’est retrouvée nez à nez avec une paire d’yeux brillant dans le noir le plus complet…

Une scène digne d’un film d’épouvante.

Un chat ?

Visiblement terrifié, l’animal s’est mis à cracher et a tout fait pour rester caché d’Eve qui a pensé qu’il s’agissait probablement d’un chat sauvage. Elle a alors décidé de contacter l’association « FreeMe Wildlife » afin de découvrir le fin mot de cette histoire.

Une fois sur place, les experts ont déterminé qu’il s’agissait d’un bébé serval. Les servals ne rentrent que très rarement dans les maisons, mais celui-ci était probablement seul et cherchait de l’aide.

Après une courte course-poursuite dans la buanderie, les sauveteurs ont finalement réussi à sécuriser le chaton et à le ramener dans leurs locaux, où ils ont pu l'examiner et s'assurer qu'il allait bien.

De nouveaux horizons

En sécurité au centre FreeMe Wildlife, le chaton serval a été nourri, pesé et examiné. Les vétérinaires ont eu le cœur brisé de constater que la petite chatte était très maigre. Heureusement, tout le monde est aujourd’hui prêt à s’occuper de cette boule de poils afin de lui offrir les meilleures chances dans la vie et un nouveau départ.

Elle n’a donc plus rien à craindre.

Plus d’actualités sur...

Qu'avez-vous pensé de cette actualité ?

Merci pour votre retour !

Merci pour votre retour !

Laisser un commentaire
Connectez-vous pour commenter

1 commentaire

Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

1 commentaire sur 1

Vous voulez partager cet article ?