Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Toyger

Toyger
Toyger

Le Toyger, tigre de poche, est un chat qui porte en lui toute la puissance et la grâce des grands fauves, avec la tendresse d’un chat domestique.

Les origines du chat Toyger

Le Toyger, mélange de « toy » (jouet) et « tiger » (tigre), a été développé en 1980 par l’américaine Judy Sugden, fille de Joan Mill qui créa le Bengal. Son but était de retrouver dans un chat domestique toutes les caractéristiques physiques du tigre. Aussi commença-t-elle par croiser un Bengal avec un chat domestique à poil court au marquage bien spécifique.

Il faut savoir que le Toyger n’est donc pas un chat à sang sauvage, comme l’est le Bengal ou le Savannah par exemple. Seul le physique est  recherché. Il a ainsi été obtenu à partir de plusieurs races scrupuleusement sélectionnées pour leurs caractéristiques physiques, afin de se rapprocher le plus possible de celles du tigre. Obtenir de belles rayures noires bien verticales sur un fond orange, ainsi que le faciès d’un mini-tigre, dit « big cat », tel est le travail long et rigoureux de l’éleveur de Toyger !

Le Toyger a été enregistré en 1990 par la TICA comme en « évaluation », puis fut accepté en championnat en 2007.

À ce jour, le Toyger demeure une race rare, avec très peu d’éleveurs en Europe. Cela s’explique par le fait qu’il s’agit d’une race qui est encore en cours d’évolution.

Le chat idéal

Le standard du Toyger est encore passible d’évolutions, puisque la race n’est pas encore fixée. Le travail est long et minutieux pour obtenir toutes les caractéristiques d’un petit tigre !

Le Toyger, au poil court et doux, possède un corps bien charpenté, musclé et allongé, très athlétique. Ses muscles « roulent » lorsqu’il est en mouvement, tel un grand fauve. Ses épaules et son cou sont tout aussi musclés, sa queue est longue avec des anneaux et elle est portée basse.

Sa tête est large, avec un long nez ; le cuir du nez est large en forme de V inversé, jusqu’aux yeux. Ses oreilles sont petites et arrondies, ses yeux sont ronds et rapprochés à la couleur profonde. Il possède un menton large et une mâchoire inférieure puissante.

La couleur du poil

Le poil est obligatoirement tabby brun mackerel. Le marquage doit être contrasté. Le « premier » motif étant le domestic mackerel, cela a évolué en quelques nuances : on trouve désormais le modified mackerel, le mackerel tabby bold (épais) et le mackerel braided (tressé).

Le caractère

Le Toyger est un chat réputé pour être à la fois très actif, très intelligent et très affectueux. Il est aussi très docile et se dresse facilement. D’un bon tempérament, c’est un chat qui a aussi une très grande capacité d’adaptation et s’entend aussi bien avec les adultes, que les enfants ou d’autres animaux.

Câlin :
Affectueux, ce chat aime la compagnie et les câlins.

Joueur :
Il aime l’interaction, donc ne se fait pas prier pour jouer. 

Calme :
Il est actif, certes, mais calme à la fois et appréciera de grands moments de sérénité.

Intelligent :
Très intelligent, il est curieux et réceptif à l’entraînement. 

Craintif / méfiant avec les inconnus :
Réputé sociable, il aime la compagnie humaine.

Indépendant :
S’il peut s’occuper seul, il a néanmoins besoin de beaucoup d’attention pour son équilibre.

Comportement

Bavard :
Il est doté d’une voix puissante, mais n’est pas un grand parleur.

Gourmand / glouton :
Robuste et musclé, il lui est nécessaire de combler ses besoins énergétiques.

Besoin d’exercice :
Le Toyger peut très bien être entraîné au port de la laisse et du harnais et appréciera les promenades à l’extérieur, en plus du jeu, pour dépenser son énergie.

Fugueur :
Le Toyger est plus à la recherche d’interaction que d’aventures en solitaire, mais attention cependant à l’appel de la nature !

Compatibilité

Le Toyger et les Chiens :
Très sociable, il tolère très bien les chiens s’il a été socialisé au préalable à l’espèce. Néanmoins, il faut toujours aménager des espaces en hauteur et des cachettes pour qu’il puisse s’y réfugier en cas de nécessité.

Le Toyger et les Autres chats :
Le Toyger fait preuve d’une grande adaptabilité et peut cohabiter sans problème avec ses congénères dans la mesure où la présentation a été faite dans les règles.

Le Toyger et les Enfants :
Facile à vivre, joueur et curieux, il s’épanouira dans une famille avec des enfants si ceux-ci respectent ses moments de calme.

Le Toyger et les Personnes âgées :
C’est un chat qui peut tout à fait vivre avec une personne calme, mais il aura besoin d’un minimum d’exercice et de stimulations pour être épanoui. 

Prix 

En moyenne, le prix d’achat d’un Toyger chaton en élevage se situe entre 1200 € et 2000 €, le prix variant souvent en fonction de la lignée, l’élevage, l’âge ou même le sexe. Pour le budget mensuel, il faudra compter en moyenne 40 €/mois pour subvenir à ses besoins, en lui proposant une alimentation de qualité et en s’assurant de le maintenir en bonne santé.

Entretien 

Toilettage : 
Compte tenu de son pelage court, un brossage hebdomadaire est suffisant.

Perte de poils :
Perte peu abondante, même en période de mue.

Alimentation

Un régime alimentaire de bonne qualité et adaptée aux besoins énergétiques imposés par sa masse musculaire est nécessaire. 

Les soins

Il ne perd pas beaucoup ses poils et ne nécessite pas de soins particuliers. Il ne lui est pas connu, à l’heure actuelle, de problèmes de santé spécifiques.

Merci à Marion Ruffié, comportementaliste félin, pour son aimable collaboration. Pour en savoir plus, consultez son blog : http://www.absolumentchats.com/

La santé

Espérance de vie :
L’espérance de vie du Toyger varie autour de 12 à 15 ans.

Résistant / robuste : 
Doté d’une épaisse fourrure, il est assez robuste et s’adapte assez bien à différentes conditions climatiques.

Tendance à grossir :
Il est important de viser un bon équilibre alimentaire en fonction de sa dépense physique quotidienne afin d’éviter l’embonpoint. 

Maladies fréquentes :
En cours d’évolution, il manque le recul nécessaire afin de répertorier les maladies propres à cette race. La seule maladie héréditaire répertoriée (d’après le LOOF) est le déficit en pyruvate kynase (PKDef) : le déficit en PK (enzyme) entraîne une destruction des globules rouges, donc une anémie.

Reproduction : 
Seul le mariage intra-racial est autorisé.

Bon à savoir 

Bien que ressemblant à un « mini-tigre », ce félin n’est pas un chat sauvage, ni un hybride (issu de croisement avec un chat sauvage), mais bien un félin domestique.

2 commentaire(s)
Waou !!! Il est magnifique !!!
trop belle cette race !
j'aimerais moi aussi avoir un petit tigre domestique a la maison ...

Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)