Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Thaï

Thaï
Thaï
Autre(s) nom(s)
Chat thaï

Le chatThaï est un chat joyeux, joueur, indépendant et ... très chat. C’est pourquoi le maître idéal le traitera en respectant sa nature féline, mais aussi en jouant et même en parlant avec lui ; l’une de ses particularités, en effet, est la grande richesse de ses vocalisations, qui en fait un interlocuteur vif sachant aussi exprimer de cette manière son intelligence.

Les origines du chat Thaï

Noble animal aux origines antiques bien établies, le chatThaï – comme son nom l’indique – vient de Thaïlande, l’ancien Siam, où il était un hôte privilégié de la cour royale. Sa rareté, due au fait que le gène himalayen (celui qui transmet les pointes colorées et les yeux bleus), est un gène récessif, l’a rendu important et recherché.

Les Anglais l’ont importé en Europe durant la seconde moitié du XIXe siècle. Durant les années vingt, sa popularité était déjà si grande qu’il se répartit dans une grande partie du monde, mais, comme tous les chats, il faillit disparaître avec la Seconde Guerre mondiale.

Ce n’est que dans les années cinquante que les éleveurs le sélectionnèrent à nouveau, en fixant toutefois des standards qui éloignaient ce nouveau chat de l’ancien : c’est ainsi que naquit le Siamois actuel. Heureusement, certains amateurs se rendirent compte du problème et rétablirent la race originale qui, ne pouvant s’appeler Siamois, fut baptisée Thaï.

Le chat idéal

Le chatThaï est un chat de taille moyenne, compact, solide et musclé ; son aspect est un peu rustique. La tête est triangulaire et émoussée aux angles, avec des joues fortes et un nez pas trop court, droit et comportant un léger dénivelé là où il rejoint le front.

Les oreilles sont assez grandes, arrondies à la pointe et larges à la base ; les yeux sont bleu ciel, en forme de citron ; ils présentent parfois une forme plus ou moins accentuée de strabisme (considéré comme un défaut dans les concours de beauté). Les pattes sont musclées avec des pieds ovales et compacts, la longue queue est épaisse à la base et affinée à la pointe. La robe est dotée d’un poil court, dense et incliné.

La couleur du poil

Le chatThaï portant clairement le gène himalayen en lui, tous les colourpoints – et rien qu’eux – sont admis pour lui en rappelant que si la couleur des pointes doit être très intense, celle de la robe sera la plus pâle possible.

Le caractère

Presque trop extraverti, le chat Thaï s’exprime en faisant des vocalises, à tel point qu’il finit parfois par devenir franchement exaspérant ; il ne faut donc pas trop l’encourager pour éviter que cette qualité, permettant à l’homme d’avoir un ami qui non seulement le comprend mais se fait aussi comprendre, devienne un défaut.

C’est un chat très affectueux, capable de grands élans d’amour et qui adore son maître au point d’accepter la laisse, chose très rare chez les félins, le principal étant de rester près de lui. Il a une grande capacité d’apprentissage et il est très obéissant ; ces deux caractéristiques, associées à sa vive intelligence, lui permettent de rapporter de petits objets et des balles durant le jeu.

Câlin :
Vraiment attaché à son humain, le Chat Siamois traditionnel se montre volontiers câlin, voire même « pot de colle ».

Joueur :
Très actif, ce félin a vraiment besoin de dépenser son énergie et n’hésitera pas à trouver lui-même quelque chose avec lequel jouer. Il sera plus content encore de pouvoir partager des séances de jeu régulières avec son humain. Le Thaï a la particularité de savoir rapporter des objets, tout comme le ferait un chien !

Calme :
Réputé pour son caractère vif et joueur, on ne peut vraiment pas dire que le Thaï fasse partie des chats calmes.

Intelligent :
Le fait qu’il soit très attaché à son propriétaire le rend particulièrement réceptif aux apprentissages. De ce fait, il est considéré comme intelligent et docile à la fois.

Craintif / méfiant avec les inconnus :
Le Chat Siamois traditionnel est réputé pour n’avoir peur de rien, tellement il aime qu’on lui prodigue de l’attention !

Indépendant :
Il vaut mieux choisir cette race si vous êtes sûr de pouvoir lui offrir votre présence et votre disponibilité. Il aimera être là où vous êtes et participer à vos activités, pour être à vos côtés et s’assurer que vous ne l’oubliez pas.

S’il devait souffrir de votre absence, il pourrait développer certains troubles du comportement, comme ne pas se nourrir et se toiletter beaucoup.

Comportement

Bavard :
Son bavardage est très présent. Ce matou peut émettre de véritables vocalises, ce qui en fait, pour certains, un chat vraiment très bruyant. 

Gourmand / glouton :
Il n’est pas réputé pour être particulièrement gourmand, ce qui n’empêche pas de lui proposer un régime alimentaire équilibré.

Comme évoqué précédemment, il est hyper-sensible et se mettra à la diète s’il se retrouve privé de présence. Il est donc primordial de prévoir un mode de garde qui lui assure de longues heures de présence si vous devez vous absenter pour un week-end ou des vacances : un simple passage ne suffira pas à assouvir ses besoins. 

Besoin d’exercice :
Le Chat Royal de Siam, comme on l’appelle parfois, est de nature très active et son environnement, intérieur ou extérieur, doit impérativement lui offrir toutes les motivations nécessaires pour qu’il puisse jouer, courir et grimper. 

Fugueur :
Il est très attaché à ses humains, et même réputé pour apprendre facilement à être promené en laisse et harnais.

Cependant, s’il peut avoir libre accès à l’extérieur, il faut être vigilant.

Compatibilité

Le Thaï et les Chiens :
Il s’entendra bien avec tous types d’animaux, à condition de rester au centre de votre attention !

Le Thaï et les Autres chats :
Le Chat Royal de Siam apprendra à bien vivre avec ses congénères, à condition que vous lui consacriez du temps et de la disponibilité pour jouer avec lui et le câliner. Il est en effet réputé pour être assez exclusif.

Le Thaï et les Enfants : 
Sa nature très active le rend apte à partager les jeux de vos enfants, pour bien dépenser son énergie, en autant que les échanges soient faits dans le respect.

Le Thaï et les Personnes âgées :
Le Chat Royal de Siam appréciera avant tout la disponibilité dont saura faire preuve une personne plutôt calme, à condition qu’elle consente à jouer avec lui !

En revanche, si cette personne tient à sa tranquillité, ce n’est pas cette race de chat qui doit remporter sa préférence.

Prix

En moyenne, le prix d’achat d’un Thaï chaton en élevage se situe entre 700 € et 1200 €, le prix variant souvent en fonction de l’éleveur et de l’esthétique du chat. Pour le budget mensuel, il faudra compter en moyenne 30 €/mois pour subvenir à ses besoins, en lui proposant une alimentation de qualité et en s’assurant de le maintenir en bonne santé.

Entretien 

Toilettage : 
Son poil court est très facile d’entretien. Les caresses prodiguées permettent d’enlever le poil mort, et un brossage hebdomadaire suffit à parfaire sa toilette.

Perte de poils :
En période de mue, le poil se renouvelle et peut majorer la perte de poils, sans occasionner de désagréments majeurs ni demander plus d’entretien. 

Alimentation

Un régime alimentaire équilibré lui conviendra parfaitement, d’autant plus s’il est présenté dans un bol alimentaire interactif, pour assouvir son caractère actif.

Les soins

Chat casanier typique, le chatThaï ne demande pas de soins particuliers ; il aime beaucoup la compagnie et les câlins. Très joueur y compris à l’âge adulte, il faut lui permettre d’exprimer sa vivacité.

La santé

Espérance de vie : 
En moyenne, son espérance de vie avoisine les 16 ans, avec de fortes différences individuelles en fonction du mode de vie.

Résistant / robuste : 
Du fait de son poil court, il n’a pas vraiment une bonne résistance au froid et se montrera volontiers casanier en hiver.

Tendance à grossir :
Sa vivacité le fait se dépenser sans compter, limitant ainsi les risques d’embonpoint.

Maladies fréquentes :
Le Thaï n'a pas de prédisposition à des pathologies particulières, c’est-à-dire qu’il peut présenter les mêmes pathologies que tous les autres chats.

S'il peut avoir un accès à l’extérieur, mieux vaut qu'il soit vacciné contre les maladies infectieuses telles que Coryza, Leucose, Rage et Typhus, selon l’avis vétérinaire. Il est en revanche important de vérifier ses origines et de vous renseigner sur la qualité de l’éleveur qui vous le fournira, car la reproduction avec problématique de consanguinité peut être source de maladies héréditaires, telles que l’hydrocéphalie (affection qui se traduit par une augmentation du volume de la tête due à une quantité trop importante de liquide cérébral). Des cas d’atrophie rétinienne et d’insuffisance cardiaque sont également connus. 

Reproduction : 
Le seul mariage autorisé est avec un autre Thaï, afin de préserver les caractéristiques d’origine de la race.

Par ailleurs, du fait de son caractère bien affirmé, il est important que la période de socialisation soit longue. Durant cette période, le chaton va apprendre, de sa mère en premier lieu et puis de ses frères et sœurs, les règles de vie en commun. Tout éleveur sérieux refusera donc de vous céder un chaton Thaï âgé de moins de 13 semaines. Vous avez tout intérêt à accepter ce temps d’attente avant de ramener votre boule de poils à la maison, puisqu’il en va de la qualité de vos relations pour les années qui suivent.

Bon à savoir 

Son nom d’origine, « Wichein-maat » signifie « Diamant Or », ou « Diamant de Lune » en thaïlandais. C’est dire combien il était apprécié et traité avec dévotion, sans doute parce que les Thaïlandais pensaient que les morts « de haut rang » choisissaient le corps d’un chat pour se réincarner. Ces chats étaient très présents dans les temples où ils étaient traités avec respect.

7 commentaire(s)
je comprends que vous soyez sceptique à l'apparence c'est très trompeur pourtant vous voyez vous même que la mère est une gouttière, comment faire une pure race avec une mère gouttière ? c'est impossible et comme je vous le disais dans mon précédent message, même issus de 2 chats de race si le chaton n'a pas de pedigree il devient un gouttière pour la loi, alors imaginez vous qu'un chat d'apparence dont un des parents est gouttière sinon les 2, on est à des années lumière de pouvoir dire qu'il appartient même de loin à une race... Ceci dit ça ne retire en rien le fait que vous ayez de beaux chatons colorpoint
merci mais jsui sceptique jvous enverrai les photos la semaine prochaine
Nybo
Les gènes qui donnent le colorpoint sont des gènes dominants
Un chat n'est thai ou birman que si ses 2 parents le sont, ainsi que ses 4 grands parents etc. avec pedigrees à l'appui, et que le chat lui même a un pedigree. Le fils de 2 grands champions du monde restera un gouttière sans le fameux papiers du LOOF (revoir la loi du 6 janvier 1999)
votre chatte de gouttière noire a eu une portée de chats de gouttière colorpoint, à poils plus ou moins longs, ni plus ni moins, et en aucun cas cela leur confère une race. Bien chamicalement
j'en ai une de 3 ans et c est une pure merveille.n'ayant pas connaissance de cette race j'ai été surprise de la voir dans la porté d un chat de gouttière noire et qui elle aussi à donné naissance à un birman bizarre nonnnn comment cela est possible.jattend vos reponse
Si vous avez besoin de renseignements, je préside le club de cette magnifique race, EuroThaï !

Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)