Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Pourquoi les chats pétrissent-ils ?

Lundi 11 Février 2019 |

La scène est devenue un rituel, tant elle est fréquente : votre chat découvre le pull en laine sur votre lit, comme d’habitude lorsque vous manipulez le linge, et se précipite dessus. A grand renfort de ronronnements, il se met à pétrir passionnément le pull… Que se passe-t-il dans la tête du chat à ce moment ? Que sait-on de ce comportement ?

Le pétrissage est en effet un comportement assez fréquent chez le chat, même si certains chats ne le font pas, ou peu. Entouré de mythes tels que « il a été sevré trop tôt », ce comportement reste souvent mystérieux pour nous.

Pourquoi les chats pétrissent-ils avec leurs pattes ? Dans quelles circonstances le font-ils ? Qu’est-ce que cela peut signifier ?

Au commencement, il y a la mamelle

Dès la naissance, le chaton est doté de certains réflexes, indispensables à sa survie. Il s’agit principalement :

  • du réflexe de succions : une légère stimulation des babines provoque immédiatement la tétée.
  • du réflexe d’élimination : une stimulation de la région périnéale provoque la vidange du rectum et de la vessie.

Certains éthologues citent également le réflexe consistant à chercher la chaleur, ce qui fait que le chaton a tendance à se lover contre le ventre de sa maman dès qu’il en sent la proximité (cela permet aussi aux chatons de rester groupés et de conserver leur chaleur). En pratique, il ne s’agit pas tant d’un réflexe, c’est-à-dire une réponse comportementale qui, pour faire simple, agit sans passer par le cerveau. Il s’agit là d’un comportement lié à un ressenti perçu par le chaton.

Pour le pétrissage, il s’agit en réalité d’un processus similaire. Ce n’est donc pas un réflexe, malgré le côté compulsif que cela prend parfois ! Nous voyons apparaître ce comportement dès les premières tétées.

S’agit-il d’un apprentissage ou d’un comportement inné ? Difficile de répondre à cette question, car certains chatons sont plus adroits que d’autres. Il est très probable que ce soit un mélange des deux, un comportement inné sur lequel s’ajoutent des apprentissages dès les premières expériences du chaton.

En effet, il s’avère que ce comportement est rapidement associé au premier plaisir de la vie : l’alimentation ! Le pétrissage permet en effet d’exercer une pression sur la mamelle de la chatte et libérer le lait.

Très rapidement, le chaton apprend donc à téter avec l’action combinée de ses deux pattes antérieures, d’autant que plus il est efficace dans son geste, plus il a de lait.

Pourquoi les chats pétrissent-ils à l’âge adulte ?

Passé le sevrage et l’alimentation lactée, le chaton n’a plus vraiment l’occasion de pratiquer ce geste dans la nature. En général, le chat adulte sauvage a une vie solitaire. Cependant, pour les chats qui vivent en communauté, on peut l’observer entre chats, lors des quelques contacts.

Avec l’humain en revanche, le pétrissage est plus fréquent. Même si parfois le geste est incomplet, avec juste extension et flexion des doigts : par exemple, quand il sert ses griffes dans votre pantalon à chaque caresse ! On voit aussi fréquemment des chats qui patounent sur le ventre de leur propriétaire. Dans tous les cas, ce geste s’exprime très souvent associé au ronronnement, lors d’un moment de bien-être et de détente.

Parfois, le chat l’exécute aussi sur des objets : les odeurs ou les textures moelleuses peuvent l’attirer. Un chat qui pétrit sa couverture y trouve sa propre senteur ainsi que de la douceur. Le rituel peut être court comme durer plusieurs minutes, et précéder une phase de sommeil.

Ainsi, il est d’usage de voir ce comportement comme un rituel d’apaisement. Le chat exprime donc ce comportement lorsqu’il est en situation de bien-être, ou comme un rituel qui lui procure du bien-être.

On pourrait citer d'autres usages potentiel de ce comportement, comme l'action de pétrir le sol avant de se coucher dessus, ou encore de déposer des molécules odorantes (voire des phéromones) via des glandes situées sous les pattes.

Le pétrissage, un conditionnement ?

Naturellement, difficile de ne pas y voir un rapport avec le comportement juvénile. Et ce d’autant que nombre de chats ont un réflexe de salivation associé à cette activité.

Et il s’agit bien là en effet d’un conditionnement très similaire à celui décrit dans l’expérience de la cloche de Pavlov : le fait d’associer ce mouvement à l’alimentation a créé ce conditionnement (la salivation) par renforcement positif, et à l’âge adulte, le simple fait de produire le geste du pétrissage fait saliver le chat, sans forcément qu’il y ait de nourriture à proximité.

Parfois aussi, on remarque un comportement de tétée, ou de léchage. Ce sont également des reliques de comportement juvénile, le chat adulte se comporte ici comme le chaton.

Donc attention, ce n’est pas systématiquement lié à un sevrage précoce. Focaliser sur cette cause reviendrait à ignorer l’environnement actuel du chat, or c’est important de bien observer dans quel contexte le chat pétrit de manière anormale ! Un chat qui pétrit tout le temps évacue peut-être une sensation de mal-être. Et les causes de ce mal-être peuvent être multiples.

Ainsi, le pétrissage est un comportement que l'on observe en général dans de bonnes conditions, exprimant bien-être et apaisement. Mais attention à ce que ce ne soit pas un comportement trop intense. De plus, les griffes pointues du chat peuvent occasionner des lésions dans notre peau, portant le doux nom de Felis Punctatis, en comparaison avec les effets d'aiguilles d'acupuncture.

Dr Stéphane Tardif
Docteur vétérinaire et rédacteur pour Wamiz

A lire aussi : Comment savoir si mon chat a mal ?

# comportement
Crédits photo :

shutterstock

2 commentaire(s)
Mon chat patoune et ronronne uniquement sur mon ventre puis va systématiquement se lécher le sexe en érection. La femelle ne patoune elle jamais.
Quand mon chat est sur moi, il patoune de temps en temps griffes rentrées mais surtout, quand il est couché à moitié sur mon avant bras, il étend et replie ses doigts les griffes sorties et là, ouille ouille pour moi, lui est content, monsieur ronronne les yeux mi-clos. Mais je ne bouge pas, pas question de le faire partir, je déplace (enfin j'essaie) sa patte. Il pétrit aussi quelquefois les couvertures et ses couchages. Je l'ai adopté quand il avait quatre ans, et j'ai pu sentir par son comportement qu'il avait été éduqué par sa maman. Et comme il n'est pas stressé puisque je suis avec lui pratiquement tout le temps, je pense qu'il exprime son bien être.
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)