Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Peut-on être écolo et avoir un animal de compagnie ?

Mercredi 20 Mars 2019 |

Aujourd'hui, le mot "écologie" est sur toutes les bouches. L'impact de l'humanité sur la planète n'est plus à prouver, et il devient urgent d'agir pour la sauver ! Mais qu'en est-il de l'empreinte carbone de nos compagnons à quatre pattes ? Est-ce que les chats et chiens polluent ? Quel est l'impact écologique de nos animaux de compagnie, et est-il seulement possible d'avoir un chien ou chat écolo ? 

Difficile de passer à côté de l'urgence climatique à laquelle notre planète fait face aujourd'hui ! Fonte des glaciers, émissions de CO2, réchauffement climatique, disparition de la forêt amazonienne... L'impact de l'humanité sur sa propre planète est énorme et dévastatrice.

Heureusement, depuis quelque temps, une vraie prise de conscience a lieu. Alors que l'écologie était auparavant réservée à quelques groupes minoritaires, aujourd'hui, tout un chacun peut s'informer sur la question et agir à son échelle.

Même si nous les Humains sommes de loin les animaux les plus pollueurs de la Terre, nos chiens et chats ne sont pas forcément les plus écolos non plus ! Ainsi, la question se pose : comment peut-on agir pour alléger l'impact écologique des animaux de compagnie qui dépendent de nous ?

Est-ce que mon chien ou chat pollue ?

Selon une étude mondiale Gfk menée dans 22 pays, 56% des habitants de la planète vivent avec au moins un animal de compagnie. Ainsi, il y aurait environ 800 millions d’animaux de compagnie dans le monde. Et évidemment cela a un impact non négligeable sur l’environnement, puisque l’impact écologique annuel de tous ces animaux est équivalent à 396 millions d'hectares, soit plus de 12 hectares par seconde !

Dans le détail, ça donne :

  • Empreinte écologique d’un chat : 0,15 ha/an

  • Empreinte écologique d’un chien (de taille moyenne) : 0,84ha/an

  • Empreinte écologique d’un hamster : 0,014 ha/an

A titre de comparaison, un Français consomme en moyenne 4.7 ha/an. La moyenne dans le monde est de 2.84 ha/an (source Global Footprint Network 2014). Et pour la petite info, un 4X4 Toyota Land Cruiser a un impact écologique de 0,41 ha/an !

Votre chien pollue donc plus qu'un 4x4 ! Soit. Que faire alors pour réguler l’impact écologique de nos chiens et chats domestiques ? Quelles sont les possibilités pour conserver tous les avantages liés à la présence d’un petit compagnon (et ils sont nombreux), tout en faisant en sorte de ménager l’environnement et l’air en faveur de la planète ?

Fin 2009, deux architectes spécialisés dans le développement durable - Robert et Brenda Vale - ont écrit un livre volontairement coup de poing intitulé Mangez votre chien : un guide pour un mode de vie durable (Time to Eat the Dog : The real guide to sustainable living en VO). Dans cet ouvrage, les deux professeurs d’université expliquent notamment que l’empreinte carbone d’un chien de taille moyenne est deux fois supérieure à celle d'un 4x4 qui parcourt 10.000 kilomètres par an. Leur conseil ? N’adopter que des animaux qui sont destinés à être mangés !

Sans aller aussi loin, il est néanmoins important que les propriétaires d’animaux de compagnie aient conscience du fort impact écologique de leurs petits compagnons et se responsabilisent à ce sujet. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, il est très facile à notre échelle d’agir en faveur de l’environnement tout en prenant soin de son animal.

 

Peut-on être écolo et avoir un animal de compagnie ?

 

10 astuces pour limiter l’impact écologique de son chien ou chat

 

  • Bien choisir sa litière 

En France, un chat utilise en moyenne un peu moins de 35 kilos de litière par an. Un chiffre important qui a évidemment un fort impact sur l’environnement. Et pour cause, puisque la plupart des litières vendues sont non recyclables et contiennent des substances chimiques et nocives.

Comment faire alors pour limiter son impact écologique tout en offrant une litière de bonne qualité à son matou ? Il suffit d’opter pour une litière écologique pour que votre chat pollue moins au quotidien. Il en existe désormais plusieurs sur le marché et elles sont tout aussi efficaces que les litières conventionnelles. Il suffit de choisir une litière naturelle et biodégradable.

Vous ne voulez plus acheter de la litière ? Pourquoi ne pas opter pour des granulés de bois qui servent habituellement pour le chauffage ou carrément du terreau ?

Enfin, rappelons qu’il ne faut jamais composter sa litière, naturelle ou non.

 

L'AVIS DE MONICA DA SILVA, CONSULTANTE ZERO DECHET

"Bien que la nourriture soit un point très important pour notre compagnon poilu, ce qu'il faut d'abord changer, c'est vraiment la litière utilisée. En effet, c'est elle qui peut avoir le plus gros impact écologique de par sa composition et son coût écologique (fabrication puis gestion du déchet)."

 

Trouvez la litière végétale qui correspond le mieux à votre chat sur ConsoAnimo !

Peut-on être écolo et avoir un animal de compagnie ?

 

  • Adopter un animal abandonné plutôt qu’acheter 

Plutôt que d’acheter un chien ou chat et de favoriser d’une façon ou d’une autre la reproduction en élevage et donc la naissance de portées, pourquoi ne pas opter pour l’adoption ? Non seulement vous ferez une belle action en sauvant un animal qui en a vraiment besoin et en laissant sa place à un autre, mais vous agirez aussi en faveur de la planète !

Rappelons que dans les refuges vous pouvez trouver toutes sortes d’animaux de compagnie, de toutes les tailles, tous les caractères et tous les âges. Il est certain que vous y trouverez le compagnon de votre vie.

Vous pouvez par exemple télécharger l'application Adopte-Moi pour trouver le compagnon idéal, ou vous rendre sur la rubrique Adoption de Wamiz.

 

  • Acheter des jouets durables pour son chien ou chat

Lorsque l’on a un animal, c’est un peu comme si on avait un enfant : on a envie de lui acheter plein de choses, notamment des tas de jouets tous plus colorés les uns que les autres. Mais tous ces jouets, souvent en plastique, ont une empreinte écologique et ne sont pas bons pour notre planète.

Pour avoir un animal écolo, pourquoi alors ne pas préférer des jouets écologiques pour chien ou chat, tels que de simples cartons (ce n’est pas un secret, les chats adorent ça !) ou bien des jouets dans des matières naturelles, par exemple du bois. On peut aussi préférer les gamelles en métal aux gamelles en plastique qui s’abîment plus vite et doivent être remplacées.

Enfin, la solution peut aussi être le recyclage. Une peluche qui n’est plus utilisée par un enfant, un jouet qui a déjà servi à un autre animal… La seconde main est toujours une bonne idée pour l’environnement et une maison fourmille de jouets auxquels on ne pense pas !

 

Peut-on être écolo et avoir un animal de compagnie ?

 

  • Composter les poils de chien et de chat 

Les chats et les chiens perdent une quantité assez importante de poils tout au long de l’année. Mais ces poils peuvent avoir une autre vie que de finir dans un sac poubelle ! Il est par exemple possible de laisser les poils de votre petit compagnon dans le jardin, principalement au printemps, afin que les oiseaux puissent s’en servir pour fabriquer leur nid.

Il existe aussi des entreprises qui recyclent les poils de canins et félins pour en faire de la laine, renseignez-vous !

Les poils des chiens et des chats peuvent aussi tout simplement être mis au compost avec le reste de vos déchets organiques.

 

Peut-on être écolo et avoir un animal de compagnie ?

 

  • Ramasser les crottes (avec des sacs biodégradables) 

Si on a un animal que l’on promène en ville, on se balade forcément avec un petit stock de sacs à crottes en plastique sur soi, à moins de vouloir risquer une amende en plus de salir l’espace public ! A force de ramasser les excréments des chiens chaque jour, on accumule un certain nombre de déchets plastiques qui ont leur impact sur l’environnement.

Il devient donc intéressant de songer à la composition des sacs que l’on utilise pour nettoyer après son chien. On peut les choisir en plastique recyclé ou en plastique végétal, par exemple.

Si on a un chien et la chance d’avoir un jardin dans lequel le toutou fait ses besoins, inutile de les ramasser avec du plastique : une pelle fera très bien l’affaire, et permettra d’ajouter les crottes au compost ou tout simplement de les déplacer au pied des arbres par exemple. Ainsi, votre chien sera écolo, la terre en sera enrichie et votre jardin n’en sera que plus beau !

 

L'AVIS DE CINDY ET FRANCOIS DE L'ANIMALERIE NATURELLE CAREBEATS

"Pratiquement tous les sacs sont en pétrole pur ! Mais il en existe en amidon de maïs qui sont donc recyclables et compostables."

 

  • Faire stériliser son chien ou chat

De la même façon qu’adopter un animal plutôt que d’en acheter un est un beau geste pour l’environnement, faire stériliser votre animal de compagnie l’est aussi. Faire stériliser son chat permet d’éviter la prolifération, mais aussi de prendre le risque de devoir gérer une gestation et une portée.

C'est pourquoi, dans la ville de Saumur, certaines familles touchent désormais une allocation du maire pour faire stériliser leurs chats !

Par ailleurs, la stérilisation du chien ou chat a aussi de nombreux avantages sur le comportement de votre animal et sur sa santé.

 

Peut-on être écolo et avoir un animal de compagnie ?

 

  • Lui faire à manger maison 

De plus en plus de propriétaires cuisinent pour leurs animaux. C’est l’occasion de minimiser l’impact environnemental de l’alimentation de l’animal en cuisinant des produits achetés en vrac. Légumes de saison, céréales en vrac, viande du boucher (sans forcément acheter les morceaux les plus coûteux !) : il existe de nombreuses options pour régaler votre chien ou votre chat tout en gardant en tête l’avenir de notre planète.

 

  • Réduire ses dépenses énergétiques 

De prime abord, on peut se dire que les dépenses énergétiques des animaux de compagnie sont minimes. Mais quand on y réfléchit bien, plein de petites choses s’accumulent et alourdissent le bilan final. Ainsi, on peut alléger l’impact de son animal en préférant, dans la mesure du possible, un vétérinaire dont le cabinet se trouve près de chez soi, des lieux de balades accessibles à pied plutôt qu’en voiture, et en privilégiant les transports en commun lors des déplacements avec son animal.

Aussi, lors des voyages, il vaut mieux voyager avec son animal en train plutôt qu’en avion ou en voiture. Il faut bien se renseigner sur les modalités et les coûts liés à ces choix, mais de nombreux chiens et chats prennent le train chaque jour sans difficulté, donc c’est a priori à portée de beaucoup de propriétaires d’animaux !

 

Peut-on être écolo et avoir un animal de compagnie ?

 

  • Acheter en vrac l’alimentation (ou en gros) :

De plus en plus de magasins alimentaires proposent des produits secs en vrac : céréales, farines, oléagineux, légumineuses… La tendance concerne aussi les animaleries qui commencent à vendre des croquettes en vrac, c’est-à-dire sans emballage autour. Il suffit de se rendre sur place avec un sac en tissu ou un contenant que l’on fait peser avant de le remplir de la quantité de produit que l’on désire. C’est simple, ludique et bon pour l’environnement !

Si on n’a pas la chance de pouvoir acheter des croquettes en vrac près de chez soi, on peut opter pour l’achat de croquettes en gros. Les gros conditionnements sont non seulement plus économiques, ils permettent aussi de limiter les emballages jetables ainsi que le transport de produits plus nombreux et de plus petite taille.

 

L'AVIS DE CINDY ET FRANCOIS DE L'ANIMALERIE NATURELLE CAREBEATS

"Nous essayons, à notre niveau, de faire changer les choses concernant les animaux de compagnie. Nous proposons des aliments de bonne qualité avec soit des sacs recyclables soit en vrac. Nous essayons d’éliminer le plus possible les déchets. Nous évitons le plus possible des fournisseurs qui font fabriquer en Chine. Nous préférons le Made in France ou Europe. Mais malheureusement, le monde animal est encore un peu à la traîne concernant l’écologie !"

 

  • Acheter d’occasion certains accessoires

Quand on accueille un animal dans sa vie, on se rend vite compte qu’il lui faut un certain nombre d’accessoires au quotidien ! Sac de transport, panier, gamelles, arbre à chat, jouets… Cela en fait, des choses à produire et acheter ! Pour limiter l’impact de ces objets, on peut les acheter d’occasion sur des sites spécialisés, ou dans des magasins comme Emmaüs ou autre.

Dans la plupart des cas, si vous nettoyez bien l’objet avant de le donner à votre animal, il ne devrait même pas se rendre compte qu’il a eu un autre propriétaire avant lui. Si l’animal précédent a laissé son odeur sur l’accessoire en question, votre compagnon à quatre pattes le reniflera peut-être avec curiosité avant de l’adopter pour de bon. Mais de manière générale, un coup de propre devrait suffire pour que votre animal accepte avec plaisir son nouveau panier, jouet ou doudou !

 

Peut-on être écolo et avoir un animal de compagnie ?

 

Et si je veux faire encore plus pour ma planète ?

 

Mettre en place toutes ces mesures permettrait déjà d’amoindrir considérablement l’impact environnemental de son animal de compagnie. Mais comment aller plus loin ?

 

L'AVIS DE MONICA DA SILVA, CONSULTANTE ZERO DECHET

"Tout comme pour un humain, le zéro déchet est tout à fait possible avec un animal. Après, comme pour les humains, l'essentiel est de tendre vers ce but et non pas de l'atteindre à n'importe quel prix. Bien entendu, la priorité doit rester le bien être de l'animal. Par exemple, il vaut mieux acheter des croquettes de bonne qualité emballées plutôt que des croquettes en vrac mais à la composition douteuse. Bien sûr, l'idéal étant d'acheter des croquettes de bonne qualité ET en vrac !"

 

Certaines personnes prennent le parti de participer à leur échelle au contrôle de la population animale errante en faisant stériliser des chats et chiens à leurs frais chez le vétérinaire. Au-delà de faire stériliser son propre animal, c’est une initiative qui permet d’éviter que de nombreuses portées de chatons et chiots voient le jour, qui plus est dans des conditions souvent difficiles pour la mère. Cela a certes un coût - 300 € pour la chienne en moyenne, et 125 € pour la chatte, mais l’impact est grand.

Si on ne peut dépenser ces sommes soi-même, on peut aussi faire un don, même petit, à des associations comme la SPA ou la Fondation 30 Millions d’Amis qui comptent la stérilisation parmi leurs actions.

De plus, il est possible de faire une action pour la planète même en effectuant des recherches sur Internet. Le nouveau moteur de recherche Youcare, qui est français, solidaire et éco-responsable, est un outil qui fait des dons à des refuges animaliers en France pour qu’ils puissent acheter de la nourriture pour leurs pensionnaires. Et ce moteur de recherche est même écolo, puisqu’il rembourse ses émissions de CO2 en participant financièrement au programme carbone solidaire de la Fondation GoodPlanet. Lisez l’article complet à son sujet ici !

Et enfin, n’oublions pas que les animaux qui polluent le plus, ce sont les humains ! Au-delà de nos animaux de compagnie, nous sommes les premiers acteurs de notre consommation quotidienne qui a un vrai impact sur la planète. Nous pouvons donc tous faire de petits gestes au quotidien pour limiter notre empreinte carbone et assurer l’avenir de la Terre !

 

 

Merci à Monica DA SILVA, consultante, coach, blogueuse et auteure zéro déchet, et Cindy DA SILVA & François BALLARD, créateurs et gérants de l'animalerie 100% Naturelle et vrac CareBeats à Clamart (92), pour leur participation à cet article !

 

A lire aussi : Un chien pollue autant qu'une voiture ?

Elise Petter et Nathalie d'Abbadie

Prenez-vous en considération l’environnement lors de vos achats pour votre animal de compagnie ?

  • Oui
  • Non
# écologie, environnement
Crédits photo :

DR

3 commentaire(s)
il faut arrêter de dire des c******** , dire qu'un chien pollue plus qu'un4x4, celle-là elle est bonne! et les couches des bébés ça ne pollue pas peut-être? les avions, les bâteaux, les voitures, camions, usines ...et le reste!! bientôt on va nous " pondre " une taxe: c'est la grande mode , pour nos animaux domestiques . on nous prends vraiment pour des c***!!!!
35 kilos par an de litière pour un chat ? C'est une plaisanterie. Il suffit de jeter les boules agglomérées, je le fais deux fois par jour. La litière est donc toujours propre.
Merci pour cet article dont le postulat est une énorme farce, il m'a autant agacé qu'amusé.

Empreinte écologique d’un chien (de taille moyenne) : 0,84ha/an

Selon le point(https://www.lepoint.fr/sciences-nature/chiens-et-chats-grands-responsables-du-rechauffement-climatique-03-08-2017-2147858_1924.php), les 20 millions de chiens français donnent 8 millions de tonnes de CO2... Soit 8/20 = 0,4 tonnes de CO2 par an et par chien.

D'après le calculateur de la DGAC (https://eco-calculateur.dta.aviation-civile.gouv.fr/), un vol aller/retour Paris / New York représente 1 tonne de CO2 par passager.

Si on part du principe qu'un chien moyen vit 12 ans en moyenne, on se rend compte qu'un chien va émettre 4,8 tonnes de CO2 durant toute sa vie. Soit à peine plus que deux vols A/R long courrier pour un couple sur la durée de vie de l'animal.
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)