Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chat :

6 choses à savoir sur l'odorat du chat

Mardi 12 Septembre 2017 |

Outre le fait qu'il est adorable, que savez-vous sur le nez de votre chat ?

Bien plus développé que celui des humains, l'odorat du chat est un sens extrêmement important, qui lui est indispensable tant pour communiquer que pour s'alimenter. Il occupe la troisième place après la vue et l'ouïe chez nos chers et tendres félins.

1. L'odorat, le moyen de communication principal du chat

Grâce à l'organe de Jacobson, le chat est capable de détecter des phéromones. Ces substances chimiques constituent le principal moyen de communication du chat, qui y lit bien des choses ! Le chat déchiffre les phéromones que ses congénères, les autres animaux mais aussi les humains laissent sur leur passage. Elles lui livrent des informations précieuses, de véritables messages sur ce qu'il doit craindre ou non et qui ont un véritable impact sur leur humeur

Certaines odeurs stimulent donc le chat, et d'autres l'agressent.

truffe chat

2. Pourquoi le nez du chat s'humidifie-t-il ?

La truffe du chat est riche en glandes de Bowman, qui comme les glandes sudoripares des humains produisent des sécrétions uniquement en cas de nécessité. Ce mucus qui humidifie sa truffe lui permet de mieux percevoir les odeurs.

La truffe du chat n'est donc pas un indice de son état de santé. Si le nez de votre compagnon à 4 pattes est humide, c'est parce qu'il éprouve un intérêt olfactif particulier. La truffe du chat s'humidifie lorsqu'il a faim ou lorsqu'il est en état d'alerte. Il reste sec en revanche quand le chat se repose ou qu'il est en pleine digestion.

3. Le chat perçoit les odeurs 50 à 70 fois mieux que les humains

C'est en partie grâce aux glandes de Bowman que le chat peut percevoir des stimuli olfactifs que nous autres humains sommes incapables de sentir. La substance sécrétée par ces glandes dilue les particules des effluves et active ainsi l'organe voméro-nasal, situé dans le canal nasopalatin du chat.

truffe chat
© Flickr - Feral Indeed

4. Le chat possède 20 millions de terminaux olfactifs

Le chien, lui, en possède 150 millions, tandis que les humains doivent se contenter de 5 millions de cellules olfactives. Voilà qui en plus de ses glandes de Bowman permettent au chat de percevoir des effluves dont nous ne soupçonnons même pas l'existence.

5. Le goût du chat va de pair avec son odorat

Le chat renifle toujours sa nourriture avant de la manger, ou de la rejeter. Son goût est très intimement lié à son odorat. Situé à l'extrémité de sa langue, tout comme chez le chien, le sens olfactif du chat est déterminant. En effet, si l'odeur d'un met lui déplaît, le chat ne le mangera pas.

6. Les chats au museau plat sont désavantagés

Plus le museau du chat est plat, moins son odorat est développé. Il est dans certains cas très atténué, comme chez les chiens. Mais les chats au museau plats n'en demeurent pas moins capables de détecter des stimuli olfactifs imperceptibles pour nous.

chat persan
© Flckr - somenametoforget

Crédits photo :

 Shutterstock

4 commentaire(s)
Bonjour.

Je me permets de vous signaler qu'on écrit un "mets" et pas un "met".
Amicalement.
mrc pour cette article
Merci pour cet article.
Le siamois et l'Oriental shorthair ont les plus longs nez.
Une petite fiche bien sympathique sur les petits nez de nos félins ! Les animaux sont tout à fait incroyable dans leurs capacité d'odorat !
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chat :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook