Publicité

chat velo

Un homme a été condamné à 6 mois de prison ferme.

© makieni Shutterstock

À Nice, un homme est lourdement condamné après avoir traîné son chat derrière son vélo

Par Elodie Carpentier Autrice

Publié le

À Nice, un homme a été condamné par la justice pour des « sévices graves ou actes de cruauté sur un animal domestique ». En juillet dernier, il avait été arrêté en état d'ébriété en train de traîner son chat derrière son vélo.

La réponse judiciaire ne s’est pas fait attendre. À Nice, un homme de 47 ans était poursuivi pour « sévices graves ou actes de cruauté sur un animal domestique ».

Une pétition de 43 000 signatures

Ce quarantenaire avait été interpellé en juillet dernier alors qu’il traînait un chat derrière son vélo. Comme le révèle le site 20 Minutes, cette affaire avait provoqué une vive émotion. À l’époque, une pétition réclamait une « justice exemplaire ». En quelques jours, le document avait cumulé près de 43.000 signatures.

A voir aussi :

Le 21 novembre dernier, le procureur a réclamé une peine de 8 mois de prison ferme pour cet individu qui avait un casier judiciaire bien chargé avec trois mentions à son actif.

La justice a décidé de le condamner à six mois de prison ferme et lui a confisqué définitivement son chat . Il a aussi été condamné à une interdiction définitive de détenir un animal et aussi d’exercer un métier en lien avec les animaux.

De son côté, l’animal qui avait été grièvement blessé notamment en raison de coussinets brûlés par le contact avec le bitume a été accueilli « Au service des animaux 06 ». Puis, il est parti en famille d’accueil.

Plus d’actualités sur...

Qu'avez-vous pensé de cette actualité ?

Merci pour votre retour !

Merci pour votre retour !

Laisser un commentaire
Connectez-vous pour commenter

1 commentaire

  • Marie-Thé
    Marie-Thé
    Il y a trop de gens qui sont irresponsables dans notre pays et à qui il ne faut pas confier un animal ni un enfant ni une personne âgée ou pas : il faut les enfermer et les soigner puis ne les remettre en liberté que s'ils sont guéris...c'est ce que je ferais si j'étais au gouvernement car il y aurait moins de meurtres, d'accidents car ces gens représentent un danger aussi pour eux... donc protégeons les et protégeons nous aussi mais surtout les plus vulnérables comme les enfants et les animaux, et les personnes âgées. c'est ce que l'Etat devrait lancer comme loi....!
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

1 commentaire sur 1

Vous voulez partager cet article ?