Publicité

Maltraitance animale : l'interdiction des colliers étrangleurs et électriques votée à l'Assemblée nationale

Gros chien dog-serious

Chien avec collier 

© Shutterstock Bilanol

L'Assemblée nationale a examiné un projet de loi, de la députée Renaissance Corinne Vignon, qui a pour ambition d’interdire certains accessoires pour animaux jugés dangereux. 

Par Elodie Carpentier

Publié le

Une nouvelle avancée pour le bien-être des animaux. Les députés ont voté à la quasi-unanimité une proposition de loi de Corinne Vignon, députée Renaissance de Haute-Garonne, visant à interdire la maltraitance animale sur les animaux de compagnie par l’utilisation de colliers étrangleurs et électriques. 

Le texte qui va bientôt être transmis au Sénat prévoit des amendes de 750 à 3750 euros. 

Des séquelles physiques et des traumatismes 

Comme le rappelle la Fondation Brigitte Bardot, ces colliers peuvent provoquer des séquelles physiques aux chiens comme des brûlures, des lésions ou même des écrasements de la trachée. 

Outre ces séquelles physiques, les animaux peuvent aussi être traumatisés par l’utilisation des colliers étrangleurs et électriques. 

Preuve de la dangerosité de ces accessoires, la Wallonie a décidé de légiférer sur les colliers qui provoquent des souffrances aux animaux. 

Le ministre de l'Agriculture Marc Fesneau a salué « une avancée en faveur de la lutte contre la maltraitance animale », au moment où les "attentes sociétales sont de plus en plus fortes" en la matière.

Sur Twitter, de nombreuses associations se sont félicités de ce vote en évoquant « un travail qui fait progresser la condition animale ». 

À lire aussi : Un chien est abandonné à l’aéroport : une compagnie aérienne fait son possible pour le faire adopter

Laisser un commentaire
1 commentaire
Chantal
Chantal
Très bien!! Une bonne chose de faite!
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

Connectez-vous pour commenter