Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Ses sauveteurs pensaient le chiot malade, ce qu'ils ont découvert leur a brisé le cœur

Jeudi 19 Septembre 2019 | Par July Legendart

Si les chiens sont confiés à des propriétaires pour prendre soin d'eux, ce n'est malheureusement pas toujours le cas, la preuve avec le pauvre petit Benji.

Lorsqu'il est arrivé au refuge Rescue Dogs Rock NYC, il était d'une maigreur telle que les employés du refuge ont pensé que Benji souffrait de parvovirose canine. La vérité est que le chiot âgé de 6 mois était simplement très sévèrement sous-alimenté.

En effet, après lui avoir fait passer des examens pour tenter de déceler diverses maladies susceptibles d'avoir causé sa maigreur, ils se sont finalement rendu compte que la pauvre bête était en état de malnutrition avancée.

Malgré la maltraitance dont il a fait l'objet, le jeune Benji est resté très sociable et s'entend aussi bien avec les humains qu'avec ses compagnons à poils. 

 

Grâce aux soins et à la nourriture qu'il a reçus, le chiot va désormais mieux. Reste à présent à lui trouver un foyer véritablement aimant où l'on prendra soin de lui. 

Et si Benji peut à présent prétendre à une fin heureuse, c'est loin d'être le cas de tous les chiens dans sa situation : chaque jour, aux Etats-Unis, 5 500 chiens sont euthanasiés dans des refuges après avoir été abandonnés et souvent maltraités par leurs propriétaires en qui ils avaient pleine confiance. 

A lire aussi : « Il fera tout pour vous : faites au moins ça pour lui » : la vidéo du jour qui va vous faire pleurer

# chien maltraité, malnutrition
Crédits photo :

Facebook @Rescue Dogs Rock NYC et One Green Planet

1 commentaire(s)
Puisque Benji avait été adopté dans un refuge, il est pucé et son propriétaire peut être identifié et poursuivi devant les tribunaux. Pourquoi adopter un chient si c'est pour le maltraiter, est-ce du sadisme ou de la folie ? Les refuges ne font pas tous de visites pour vérifier les conditions de vie des animaux, pourtant ce serait nécessaire. Je connais un refuge qui fais des visites trois mois après l'adoption et ce n'est qu'à ce moment là que l'adoptant devient officiellement le propriétaire de l'animal, et personne ne se plaint de cette pratique. D'ailleurs cela a permis de reprendre des animaux n'étant pas en sécurité. Dans celui où j'ai fait connaissance avec mon chat, il n'y a pas de visites mais des photos sont demandées, je dirais même exigées, en plusieurs fois dans la première année. Le fait de ne pas en envoyer est un signal d'alarme. Pour ma part, j'en envoie au minimum deux fois l'an à l'animalière qui s'occupait de mon loulou.
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)