Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Les policiers arrivent chez un particulier suite à une plainte et découvrent l’inimaginable

Dimanche 24 Février 2019 | Par Elise Petter

Un mini-zoo qui comptait pas moins de 140 animaux détenus dans des conditions particulièrement limites. 

C’est en septembre 2018 que s’est déroulée cette triste histoire dans la ville de Sarrebruck. Une affaire que personne n’oubliera de sitôt tant elle n’est pas ordinaire

Une plainte déposée qui change tout

Suite à une plainte déposée par des voisins, vétérinaires, agents de police et pompiers se sont rendus dans une habitation assez éloignées des grandes routes et donc plutôt isolée. Mais en arrivant sur place, c’est le choc pour tout le monde : il y a des animaux absolument partout sur cette propriété et de tous les styles : 

  • 32 chiens
  • 30-40 oiseaux
  • 20 poules
  • 15 canards en cours d'exécution
  • 9 lapins
  • 8 chevaux
  • 6 oies
  • 4 canards
  • 3 chats
  • 2 cochons d'Inde
  • 2 kangourous
  • 1 lama
  • 1 âne
  • 1 boa constricteur 

Bref, une vraie ménagerie ou plutôt un mini-zoo privatif comme l’ont expliqué les propriétaires. Evidemment, les animaux ont tous été retirés aux propriétaires de la maison qui n’ont désormais plus le droit de posséder le moindre animal. Une punition sévère, mais la famille était déjà connue des services de police.  

A lire aussi : Son chien ouvre le colis destiné aux voisins, ce qu’il découvre dedans est très gênant

 
# sauvetage
Crédits photo :

Shutterstock (Photo d'illustration)

3 commentaire(s)
Si toutes les installations étaient identiques ou même pires que celle que l'on nous montre sur la photo, il paraît normal que tous ces animaux aient été retirés à leurs propriétaires. Elise Petter parle de "conditions limites", ce qui implique automatiquement de la maltraitance. Nous ne connaissons pas la législation sur la protection animale alors nous ne pouvons dire si l'interdiction de détenir des animaux à vie est méritée ou non.
ce n est pas possible autant d animaux chez des particuliers avaient ils de quoi les nourrir et les entretenir la est la question etaient ils bien traits si oui je trouve la sentence dure
Ce n'était peut-être pas légal de détenir tout ces animaux, mais il n'y avait pas non plus de maltraitance, donc pourquoi être si sévère en leur interdisant d'avoir des animaux?
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)