Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Agressivité sexuelle et territoriale du chat

On peut observer un cas d’agressivité directe d’un chat envers sa partenaire sexuelle lorsque l’étalon mord la femelle à la nuque avant de la saillir. Il est probable que le mâle la maintienne ainsi immobile afin d'adopter la posture qui permettra la sailli et par conséquent l'ovulation.

Immédiatement après le coït, la femelle peut se retourner vers le mâle, souffler, et tendre ses griffes vers lui. Les duels entre mâles en compétition pour une femelle en chaleur sont les combats intra-spécifiques les plus courants : ils sont très fréquents mais aussi très violents.

On considère que les chats ne sont pas une espèce race sociale, parce qu’ils ne vivent pas groupes à l’âge adulte. La surpopulation féline en milieu urbain est à l’origine de nombreuses disputes territoriales et les combats entre chats sont un véritable problème. On amène régulièrement des chats chez le vétérinaire pour soigner blessures et infections dues à des morsures ou des griffures.

La castration pour éliminer les bagarres ?

La castration est un bon moyen d’éliminer tout problème de vagabondage de surpopulation et d'éviter les bagarres à connotation sexuelle, même si la disparition de ces comportements indésirables ne se vérifie pas toujours (environ 90 % des cas). Les chats partageant le même habitat peuvent se « partager » les différentes zones d’une maison selon la répartition des lieux faites entre les chats. Pour se faire, ils passent entre eux certains accords par des échanges de feulement et de coups de pattes afin d'établir comme des règles de cohabitation : qui souhaite occuper quel espace et à quel moment de la journées.

L’introduction de nouveaux chats dans une maison peut, en effet, bouleverser les accords et les routines établies par ces règles de cohabitation. Les chats doivent alors établir ces nouvelles règles. Cela peut générer un certain stress et amener à un comportement de « marquage » avec jets d’urine à chaque coin de pièce. Il convient alors de consulter rapidement un vétérinaire. S'il n'y a aucune cause médicale selon lui pouvant expliquer l'apparition de ce comportement, il convient de faire appel à un intervenant en comportement félin afin de résoudre la problématique.

Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)