Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Existe-t-il un risque d’allergie au chat pour bébé ?

Samedi 18 Avril 2020 |

Les chats peuvent être à l’origine d’allergies chez de nombreux enfants. Deux fois plus fréquente que celle concernant le chien, l’allergie au chat est assez rare durant la petite enfance et débute généralement vers 4 ans. Cependant, il arrive que certains bébés soient concernés beaucoup plus tôt. On vous dit tout dans cet article.

L’allergie au chat est une des manifestations allergiques aux animaux les plus fréquentes. En effet, dans près de 50 % des cas d’allergie aux animaux, le responsable est le chat. Contrairement aux idées reçues, elle n’est pas provoquée directement par les poils de l’animal, mais par une protéine allergisante qu’il sécrète : la Fel d1. Aujourd’hui, l’allergie au chat toucherait près de 10 % de la population, sans épargner les plus petits. 

Allergie au chat : bébé peut-il être concerné ?

L’allergie est une réaction de notre système immunitaire qui va entraîner des signes inflammatoires face à un allergène. Dans le cas de l’allergie au chat, c’est l’allergène sécrété par l’animal, nommé Fel d1, qui va être responsable du déclenchement des symptômes. 

Les bébés peuvent présenter très tôt des signes évocateurs d’une allergie au chat (toux, écoulement nasal, éternuements en salve, etc.). Cependant, le dépistage n’est pas toujours aisé chez un nourrisson. En effet, les tout-petits ont tendance à enchaîner les rhinites et les rhinopharyngites. Ils présentent alors des symptômes ressemblant fortement à ceux des allergies respiratoires. 

Les spécialistes s’accordent néanmoins à dire qu’au-delà de trois bronchiolites en hiver chez un bébé, on parle d’asthme du nourrisson. De même, si l’enfant a des rhinites récurrentes, s’il tousse la nuit de manière répétée et sans fièvre, cela peut laisser penser à un asthme d’origine allergique. En cas de doute, il est important de consulter votre pédiatre. 

Existe-t-il un risque d’allergie au chat pour bébé ?

Quels signes doivent vous alerter ? 

En tant que parent, certains symptômes doivent vous alerter et vous inciter à consulter un allergologue. Voici les signes les plus courants qui peuvent survenir chez bébé :  

  • écoulement nasal ;

  • éternuements en série ; 

  • yeux qui piquent ;

  • conjonctivite ; 

  • éruption cutanée ; 

  • toux ou respiration sifflante durant la nuit ou la sieste ; 

  • développement d’un asthme. 

Généralement, tous ces symptômes se déclencheront suite à un contact direct entre le bébé et l’animal, lors de jeux ou de caresses par exemple. Certains enfants plus sensibles pourront présenter des signes dès l’entrée dans une pièce où aura séjourné l’animal. D’autres réagiront même au simple contact d’une personne propriétaire d’un chat. 

Existe-t-il un risque d’allergie au chat pour bébé ?

Allergie au chat : la prévention avant tout

En cas d’allergie avérée ou si vous soupçonnez une allergie au chat chez bébé, il est important de rendre son environnement le moins allergène possible. Pour cela, suivez ces quelques conseils : 

  • limitez les contacts entre le bébé et l’animal de compagnie ;

  • installez un purificateur d’air avec filtre à charbon actif ;

  • si le bébé entre en contact avec le chat, lavez-lui les mains attentivement ;

  • aérez quotidiennement la maison, 5 à 10 minutes par jour ;

  • aspirez fréquemment votre intérieur avec un aspirateur équipé d’un filtre de sortie HEPA ;

  • empêchez votre chat d’accéder à la chambre de bébé ;

  • lavez régulièrement votre animal ainsi que l’endroit où il dort (une fois par semaine) ; 

  • brossez-le souvent afin d’éliminer les poils morts, son pelage étant un réservoir d’allergènes ; 

  • appliquez une lotion anti-allergique sur l’animal pour neutraliser le Fel d1. En vente en animalerie ou chez votre vétérinaire, ce produit vous aidera efficacement à débarrasser le pelage de votre animal de ses allergènes ; 

  • tentez de rendre votre environnement le plus pur possible. Éliminez les tapis et les moquettes, et optez plutôt pour des matériaux lavables.

Existe-t-il un risque d’allergie au chat pour bébé ?

Bébé est allergique au chat : quels traitements lui administrer ?

S’il soupçonne une allergie chez votre bébé, le pédiatre fera alors pratiquer des analyses chez un allergologue.

Ce dernier pourra effectuer des tests cutanés à l’aide des « prick tests ». Par le biais d’une micro aiguille, il fera pénétrer une goutte d’allergène sous la peau de votre enfant afin de voir si une réaction apparaît dans les minutes qui suivent. Réalisables dès la naissance, les prick tests sont souvent effectués à partir de 6 mois. 

Une fois le diagnostic posé, un traitement adapté au bébé pourra être mis en place. Le spécialiste pourra prescrire des vaporisateurs nasaux ou encore des gouttes pour les yeux, afin de soulager bébé. Les antihistaminiques sous forme de sirop pourront également être administrés à raison d’une à deux fois par jour. Sachez qu’il existe aussi l’homéopathie aux effets curatifs et préventifs convaincants. L’allium cepa 9CH, par exemple, soulage efficacement les effets de la rhinite allergique. 

Dans le cas d’une allergie au chat confirmée, il existe donc des actions préventives et différents traitements pour aider votre tout-petit à cohabiter avec votre animal de compagnie. Il est également important de noter que, bien que les chats représentent les causes d’allergies les plus courantes chez les enfants, une étude de l’Université d’Alberta a démontré que plus les bébés seront exposés tôt aux poils d’animaux, moins ils seront allergiques par la suite.

À lire aussi : les 7 réflexes pour prévenir les allergies lorsqu’on adopte un chat 

# allergie, Liveclear
Crédits photo :

Shutterstock

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)