Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

British Longhair

British Longhair
British Longhair

Ne vous fiez pas à son côté un peu trapu car le British longhair est un chat tout en rondeur et en douceur, tant par son poil soyeux que par son caractère. Très facile à vivre, très sociable, à l’image de son cousin le shorthair, le British longhair est un excellent compagnon !

Les origines du chat British Longhair

Le chat British shorthair, originaire d’Angleterre, est aussi parfois appelé Highland Straight, ou encore « lowlander » aux Etats-Unis. Le British longhair est le cousin du British shorthair, leur histoire est donc intimement liée.

Le British longhair naît d’un premier d’un croisement entre le shorthair et le persan. En effet après la première guerre mondiale, alors que les chats ont souffert de la guerre comme les humains, la race s’amenuise. Les anglais décident alors de mélanger le British shorthair à des chats sans pedigree pour reconstituer la race. Mais le chat manque de la rondeur caractéristique du British shorthair. Aussi, pour apporter cette rondeur, ils décident d’opérer un croisement avec le persan. C’est ainsi qu’apparaît alors le gène du poil long.

Longtemps renié, caché, le British longhair n’a été reconnu que très récemment (en 2000 pour la France). Il reste néanmoins discret et rare par rapport à son cousin aux poils courts, ce qui en fait un chat plutôt original !

Le chat idéal

Le chat British longhair est de taille moyenne à longue, trapu avec des hanches et des épaules larges. Son dos est court et bien musclé, ses pattes solides avec des pieds ronds, et sa queue est courte et épaisse en forme de brosse.

Sa tête est robuste et massive avec un faciès rond. Ses deux grands yeux ronds assez espacés se doivent d’avoir une couleur en harmonie avec le pelage (vert, pr, bleu, impairs selon la couleur de la robe). Son nez est large et rond, et ne doit pas s’apparenter au persan. Son crâne est arrondi, et ses deux petites oreilles sont très écartées aux bouts ronds.

Une épaisse collerette entoure son cou, avec un poil de couleur plus clair sur la poitrine. Son poil est plus dense près de la tête et des pattes postérieures.

La couleur du poil

On retrouve la même large palette de couleur que pour le British shorthair. Toutes les couleurs sont reconnues, que ce soit les unies comme le crème, le bleu, noir, lilas, roux, chocolat ; les bicolores (noir et blanc, bleu et blanc, roux et blanc…) ou les colourpoint telles que le bleu-crème, seal, roux, chocolat et lilas. On trouve aussi des British longhair à motif comme le tortie et le tabby.

Le caractère

Le British longhair a hérité du caractère calme et posé de son cousin. Très présent sans être envahissant, il est adapté à la vie moderne, et offre toujours de beaux moments de sérénité au maître qui saura lui apporter l’amour et la douceur dont il a besoin. Affectueux mais aussi joueur à ses heures, le British longhair est un chat qui est proche de son maître.

Son miaulement léger, voire fluet, est tout en contraste avec son corps trapu et musclé !

Câlin : 
Doux, attendrissant et chaleureux, il est toujours agréable de se blottir près de ce nounours !

Joueur :
Même si le British Longhair est puissant et musclé, il n’a pas la réputation d’être un chat particulièrement actif.

Calme : 
Sa structure lourde et son pelage fourni justifient son appréciation des séances de relaxation ! Il peut être heureux comme chat d’intérieur, d’autant plus si son environnement est enrichi de hauteurs, d’arbres à chats et de cachettes lui permettant de réaliser des activités stimulantes.

Intelligent :
Le Highland Straight est curieux et vif d’esprit !

Craintif / méfiant avec les inconnus :
Il apprécie certainement la compagnie des humains qu’il connaît. Lorsqu’on lui présente de nouvelles personnes, mieux vaut prendre son temps et respecter ses limites.

Indépendant :
Son calme l’aide à tolérer la solitude. Il est impératif, cependant, de lui offrir suffisamment de stimulation pour qu’il ne s’ennuie pas. 

Comportement

Bavard :
Le Highland Straight miaule peu et d’une charmante petite voix !

Gourmand / glouton :
Une certaine tendance à la gloutonnerie lui est connue. Cependant, offrir à ce matou ses croquettes dans des bols interactifs permet de l’occuper et de limiter ses portions, tout en l’obligeant à manger plus lentement.

Besoin d’exercice :
Les séances de jeux interactives sont toutes indiquées pour le garder en forme et développer une merveilleuse relation avec lui.

Fugueur :
Même s’il est plutôt casanier, il possède aussi la curiosité caractéristique de tous les chats. Mieux vaut se montrer vigilant.

Compatibilité

Le British Longhair et les Chiens :
Bien éduquer le chien et le chat aide à l’établissement de relations saines. Il est impératif de les introduire graduellement l’un à l’autre en respectant leur rythme. Il faut aussi s’assurer que le chat bénéficie d’espaces bien à lui, que ce soit en hauteur ou dans des cachettes, pour se retirer.

Le British Longhair et les Autres chats :
Pacifiste et tolérant, il s’accommode facilement de la présence d’autres chats. Prendre le temps d’introduire les chats l’un à l’autre, graduellement, aide à ce qu’ils établissent une relation positive ensemble. En respectant une méthode d’introduction progressive, on augmente nos chances de succès !

Le British Longhair et les Enfants :
La douceur et le côté nounours de ce chat a de quoi attirer les enfants ! Il se montrera très tendre et paisible, même avec les enfants en bas âge.Cependant, il est important de les éduquer, dès leur plus jeune âge, à bien comprendre le langage corporel du chat, pour les guider dans le développement d’une relation saine pour tous.

Le British Longhair et les Personnes âgées :
Chat tranquille, il pourrait très bien convenir à une personne calme, si elle est apte à subvenir à ses besoins de stimulation physique.

Prix 

Le prix d’un British Longhair chaton en élevage se situe en moyenne entre 900 € et 1200 €. Ce coût varie entre autres selon la lignée, l’élevage, l’âge et le sexe. Pour le budget mensuel, il faut compter en moyenne 40 € par mois pour subvenir adéquatement à ses besoins. 

Entretien 

Toilettage : 
Un brossage régulier est essentiel pour éliminer les poils morts du Highland Straight et veiller à ce que des noeuds ne se créent pas, car son pelage feutré a tendance à faire des bourres. 

Perte de poils : 
En période de mue printanière, la perte de poils est marquée. Ainsi, mieux vaut habituer son chat à des séances de toilettage fréquentes, afin de rendre ces moments paisibles et agréables.

Alimentation

Une alimentation de qualité, adaptée à son niveau d’activité, son âge et ses impératifs médicaux, est essentielle. Parce qu’il est doté d’un gabarit lourd, le British Longhair peut être sujet au surpoids. Bien suivre les recommandations d’un vétérinaire pour les besoins nutritionnels de son chat permet de favoriser sa santé.

Les soins

Son pelage mi-long, doux comme du mohair, nécessite un entretien régulier sans être abusif. Son poil gainé ne forme pas beaucoup de nœuds et permet un brossage facile. On prêtera un peu plus d’attention à sa fourrure en hiver, période de mue.

 

Merci à Marion Ruffié, comportementaliste félin, pour son aimable collaboration. Pour en savoir plus, consultez son blog : http://www.absolumentchats.com/

La santé

Espérance de vie :
Sa longévité est en moyenne de 14 à 18 ans.

Résistant / robuste : 
Sa fourrure longue et dense le protège du froid et des intempéries. 

Tendance à grossir : 
Plutôt tranquille et contemplatif, le Highland Straight a une propension à la prise de poids. En offrant sa nourriture dans des bols interactifs, en jouant avec lui tous les jours et en suivant les conseils de son équipe vétérinaire, on lui permet de rester actif et en santé.

Maladies fréquentes :
Le British Longhair peut souffrir des mêmes maladies que les autres chats domestiques, comme celles associées à la santé bucco-dentaire. En outre, il est important d’être attentifs au développement de ces pathologies : 

L’érythrolyse néonatale est plus souvent diagnostiquée chez le British Longhair que chez d’autres races. Il s’agit d’une maladie qui se déclare chez le nouveau-né et entraîne son décès

La polykystose rénale se traduit par le développement de kystes qui empêchent le fonctionnement normal du rein et entraîne une insuffisance rénale. Une alimentation adaptée peut retarder le développement de la pathologie, en diminuer les symptômes et permettre au chat de vivre plus longtemps

La myocaridopathie hypertrophique est une maladie pouvant toucher de nombreuses races ainsi que des chats sans pedigree. À terme, elle peut engendrer, notamment, de l’insuffisance cardiaque. Un dépistage s’effectue par échocardiographie, laquelle est généralement renouvelée annuellement. En cas de maladie, un traitement peut être administré pour atténuer les symptômes.

    Reproduction : 
    Les mariages sont autorisés entre British (Longhair et Shorthair). Selon les associations, d’autres mariages sont parfois permis.

    Les portées sont d’en moyenne 4 chatons.

    Bon à savoir

    Le British Longhair est beaucoup plus rare que la variété à poils courts, mais gagne rapidement en popularité en Europe et ailleurs dans le monde !

    0 commentaire(s)

    Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)