Publicité

Alaskan Klee Kaï : tout savoir sur cette race de chien

Alaskan Klee Kai © Facebook - Alaskan Klee Kaï FR

Petit chien énergique et très intelligent dont la morphologie met en exergue ses origines nordiques, l’Alaskan Klee Kaï plait beaucoup. Néanmoins, il n’est pas à mettre entre toutes mains…

La rédaction

mis à jour le

Reconnue par l’American Rare Breed Association (ARBA) depuis 1995 et par le United Kennel Club (UKC) depuis 1997 comme une race de chien à part entière, l’Alaskan Klee Kaï peine à se faire légitimer en France. Et pour cause, si l’unique élevage qui existait jusqu’alors a fermé ses portes, il reste un chien issu de croisements entre Alaskan Husky, Husky Sibérien et Esquimau Américain. Le but ? Obtenir – sans nanisme – une version miniature du Husky.

Et c’est d’ailleurs un pari réussi puisque ce petit chien de compagnie, capable également de monter la garde, ne mesure qu’entre 33 et 44 centimètres au garrot.

Aspect physique de l’Alaskan Klee Kaï

Il existe trois tailles d’Alaskan Klee Kaï : le «Toy» (33 centimètres au garrot), le «Miniature» (34 à 39 centimètres au garrot) et le «Standard» (40 à 44 centimètres au garrot).

Avec ses oreilles triangulaires dressées bien droites sur le haut de sa tête, sa petite taille, son pelage noir et blanc/gris et blanc ou blanc, son masque et sa double épaisseur de poils dont le sous-poil est dense, il est un chien qui ne peut renier son appartenance aux chiens nordiques.

Caractère de l’Alaskan Klee Kaï

Agile, curieux, rapide, actif, très intelligent et pleinement dévoué à son maître, ce chien n’est pas à mettre entre toutes les mains. S’il est petit et s’adapte facilement à une multitude de situations, il reste en effet un animal qui a un grand besoin d’activité pour se défouler (promenades, jeux…) mais aussi, de recevoir très tôt une bonne éducation qui se doit d’être ferme mais positive : l’Alaskan Klee Kaï est un chien qui a tendance à vouloir dominer !

Aussi, bien qu’il en ait l’air, ce toutou n’est pas une peluche. L’adopter c’est l’assumer ! Il conviendrait donc mieux à un maître déjà habitué aux chiens, qui serait capable de faire avec lui des activités telles que l’agility, le canicross ou encore, l’obérythmée.

A lire sur le même thème : Les 10 plus beaux Pomsky du Web... vous allez craquer !

Laisser un commentaire
0 commentaire
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

Connectez-vous pour commenter