Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Race de chien :

Trafic canin : des chiens à risques

trafic de chien les responsables et les risques

Le sujet brulant de société qu'est le trafic de chien et qui gangrène notre capitale mérite que l'on s'y attarde. Valérie Barre, comportementaliste canin, nous alerte des désastres du trafic de chien sur l'animal et les futurs maîtres.

Dans l’actualité animalière nous avons tous, et plus particulièrement à Paris, entendu parler du trafic de chiens sur les trottoirs de la capitale. C’est une pratique risquée, dangereuse et totalement irresponsable et cela ne concerne pas seulement les trafiquants mais aussi les acheteurs. Les risques encourus par les futurs maîtres vont bien au-delà du cadre légal. Voici les 4 autres domaines qui vont immanquablement poser problème :

La santé de l'animal en danger

- l'absence de vaccin, tatouage, ou carnet de vaccination
- les parasites et le risque sanitaire de contagion
- la maladie génétique due à la consanguinité avec fort taux d’euthanasie

Les troubles du comportement du chien

Ces chiens sont pour la plupart issus d’élevages en batterie. Ils sont séparés de leur mère trot tôt, privés de contact, mal nourris et pas entretenus. Ces mauvaises conditions de sevrage sont à l’origine de multiples troubles du comportement dont certains sont très graves.
Quelques exemples :

- Désocialisation : agressivité du chien envers ses congénères et envers l’homme, déclenchement de phobies, instabilité…
- Syndrome de privation : hyper-vigilance, destruction, peurs profondes…
- Malpropreté : un chiot apprend la propreté avec sa mère. Séparé trop tôt ou élevée par une chienne faisant portée sur portée, il ne sera pas propre
- Anxiété : perte de poils, léchages allant jusqu’à l’automutilation, maladies chroniques, eczéma…
- Hyperactivité : désobéissance, malpropreté, agressions, sommeil très léger
- Phobie : salivation, tremblements, fuite, agressions sans prévention…
- Agressivité avec morsure grave : vers la 7ème semaine, un chiot apprend avec sa mère et la portée, à retenir sa mâchoire en mordillant par jeux. S’il ne peut apprendre cela, il mordra sans prévention et sans retenue
- Dépression : animal prostré ou effectuant des mouvements répétitifs, ayant des convulsions, des affections cutanées…

Cette liste ne comporte que quelques exemples car la liste des déviances de comportements et bien plus longue.

Vous pensez que cela n’arrive pas souvent ? Détrompez vous, adoptez un de ces chiens et vous rencontrerez des problèmes qui pour certains seront très graves.

Les troubles affectifs

Ces chiens font pitié, attendrissent et en sauver au moins un est semble-t-il une bonne action. Mais une fois à la maison, les problèmes commencent. Il faut aller chez le vétérinaire ou chez un comportementaliste car son comportement est bizarre (à plus ou moins long terme), il est malade, il est plein de puces, de vers…

Un chien n’est pas reconnaissant d’avoir été sauvé, même pas ceux là ! Tellement marqué par un début de vie épouvantable, ils sont profondément atteints physiquement et psychologiquement.

Comment le verrez vous lorsqu’il grognera voire mordra votre enfant, un ami ou un inconnu dans la rue ? Lorsqu’il se battra jusqu’au sang avec un autre chien ? Cela arrivera probablement. Comment expliquerez vous à vos enfants qu’il faut le faire euthanasier car il est trop malade ou trop agressif, et ça, quelle que soit la race ?

Si par miracle, sa santé est bonne et qu’il semble aller bien, il se peut que son comportement change en grandissant. Ainsi vous pouvez bien vivre avec votre chien jusqu'à ce que celui-ci ne manifeste des troubles quelques mois plus tard.

Des trous dans le porte-monnaie

Ces chiens sont soit vendus chers, soit bon marché. Outre le matériel nécessaire, sachez que vous allez devoir ajouter à votre budget :

- la vaccination
- le tatouage ou la puce électronique
- le traitement anti parasitaire
- le check up complet pour s’assurer de l’absence de tares (oculaires, osseuses…)
- un suivi régulier dans les premiers mois

Ceci correspond aux frais vétérinaires auxquels, dans certains cas, vous devrez ajouter l’euthanasie car votre chiot sera trop malade.

- des frais annexes en cas de salissure, destruction
- des frais médicaux en cas de morsure
- une amende pour achat à la sauvette

D’un point de vue moral, adopter ce genre de chien pose encore d’autres problèmes !

Que dit la loi du trafic de chiens ?

En France, vendre un chien qui n’est pas âgé de 8 semaines révolues est illégal (au regard de tout ce qui vient d’être dit, on comprend mieux pourquoi). Il en va de même pour la vente à la sauvette et l’absence de vaccination et tatouage.

D’autre part, ces chiens font l’objet d’importations illégales organisées, souvent en provenance des pays de l’est.  Un acheteur devient un maillon de ce trafic, un complice d’actes illégaux et de cruautés envers les animaux.

Votre responsabilité

La chienne qui a mis bas de ces chiots est le plus souvent enfermée dans un box toute sa vie. Dès ses premières chaleurs et jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus avoir de petits, elle est pleine et le restera à raison de 2 portées par an. Elle est mal nourrie et peu entretenue, ne sort jamais et ne voit que très peu l’Homme.

Dans ces conditions ces chiennes (qui sont très nombreuses) peuvent devenir de mauvaises mères et devenir agressives envers leur petits. Acheter un chiot condamne ces chiennes à leur sort.

Les chiots sont séparés très tôt de leur mère et de leur portée, mal nourris, sans soins ; ils voyagent dans des conditions épouvantables et, pour ceux qui survivent, sont vendus.

Accueillir un chien chez soi est un acte responsable qui doit être murement réfléchi. Cet animal sera en contact avec nos enfants, nos amis, partagera notre quotidien. Nous n’avons pas le droit d’être négligent pour la sécurité de tous et pour le bien être des chiens.

Adopter un de ces chiens équivaut à participer à ces horribles trafics et aux actes de maltraitance perpétrés dans les pays d’origine. Sauver un chien en condamne des centaines d’autres et justifie que cette maltraitance continue.

Article rédigé par Valérie BARRE pour Wamiz.com
Comportementaliste canin - Côté chiens
www.cotechiens.fr
Et sur Wamiz.com dans l’annuaire Comportementaliste

1 commentaire(s)

Horatio appartenant à Mathieu ?> a écrit:
il y a 6 ans
Je passe régulièrement sur les trottoirs des Grands Boulevards de Paris et j'assiste quotidiennement à ce trafic d'animaux (les chats aussi mais dans une moindre mesure).

Je trouve cela désolant, mais dans un sens j'arrive à comprendre l'apitoiement des gens qui décident d'adopter un chiot qui semble dans un état déplorable. D'ailleurs ce sont majoritairement les touristes qui tombent dans le panneau.

Une fois que l'on sait tout ce qui se cache derrière cet odieux trafic et surtout ce que cela engendre pour le chien... ça calme !
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)