Mon chien a attaqué mon mari

Lewina
Lewina

Bonsoir à tous, je viens vous demander de l'aide. 
Je ne comprend pas, je suis perdue, ce soir Athos a attaqué mon mari. 


On était sur le canapé, et mon mari voulait aller se coucher, donc il vient me faire un bisous et faire des gargouille à Athos. Jusque là pas de soucis, mais en le caressant il trouve une boule qui pique dans ses poiles, il y va doucement mais comme on l'a toujours fait il la retire. Athos couine légèrement et se retourne vers lui, mais au lieu d'ensuite se détourner comme d'habitude, il s'arrête d'un coup et fixe le visage de mon mari qui était déjà entrain de se relever. 

Moins d'une seconde plus tard il grogne et une seconde plus tard il lui a sauté dessus. Il l'a légèrement mordue à la main, mon mari a reculé vivement mais Athos m'a semblé suivre le mouvement en continuant alors je l'ai attrapé par la peau du cou et je l'ai plaqué au sol en lui disant non jusqu'à ce qu'il arrête de grogner. Je ne l'avais jamais soumis comme ça, mais je ne voyait pas quoi faire d'autre alors qu'il regarait toujours mon mari en grognant. 

 

Je l'ai relâché en lui disant de ne pas bouger, mais il me semblait encore pas comme d'habitude, alors je lui ai dis de s'assoir et il l'a fait, et soudain ses oreilles se sont relevées et il m'a semblé normal. Je me suis occupé de mon mari et on a ignoré un peu Athos puis mon mari est venu le voir de nouveau quand il était couché par terre. Il s'est penché, a avancé sa main vers lui (le dos de sa main, paume en bas) et de nouveau grognements et attaque ! 
Et il insistait, j'ai du de nouveau l'attraper et le calmer, mais je ne comprend pas ! 


Est-ce qu'on doit aller voir un comportementalisme ? Un véto ? Je parle de véto car je trouve qu'Athos stress énormément en ce moment (depuis qu'il y a des travaux à coté de chez nous) et on y travail mais est-ce suffisant ? 

 

Je suis honnêtement dévastée, je ne comprend pas. Athos a une bonne relation avec mon mari, même si il m'obéit mieux qu'à lui, donc je ne comprend pas. 

 

Là, Athos s'est grignoté un peu les pattes avant, puis sa corne, et il change de couchage toutes les 5 min en haletant. Mon mari pense que le castrer pourrait aider, mais je ne suis pas convaincue que lui chambouler ses hormones ne fasse pas plus de mal que de bien... 

" lewinaforum@gmail.com "
381 réponses
Loustick
Loustick

Bonjour, je suis entièrement d'accord avec Emla. Petit Athos a deja montré qu'il était intéressé par la place de chef.

Et comme dit Audreylug, dehors, et sans ménagement. 

La réaction de le plaquer au sol, why not, mais c'est à monsieur de le faire. 

Même gêné, coincé, dérangé, il ne peut pas réagir comme ça. Chercher à comprendre sa réaction, c'est bien, mais là il y a un petit problème qu'il ne faut pas laisser s'installer. 

Plus de canapé dans l'immédiat, et c'est monsieur qui choisit systématiquement le moment et la forme des interactions. 

Et surtout, Lewina, c'est comme avec un gamin : devant lui, même si tu n'es pas d'accord avec les façons de faire de monsieur, on ne discute pas éducation devant les gosses.

Et on croise les doigts pour le permis 🙂

" Les bouquins, c'est parfois bien mais cela ne fera jamais le poids face à l'expérience. "
Citer
Boxy
Boxy

 

Ses émotions ont l'air de partir facilement ou "facilement" influencées par divers facteurs, comment vous faites pour le calmer en dehors de la dépense physique et mentale ? 

 

 

 

Le machouillage de friandises dur l'aide pas mal à se poser, ainsi que lé déchiquetage de quelque chose. 

Quand il n'est pas déjà calme, il n'apprécie pas les calins donc pas moyen de le calmer ainsi. Quand il a commencé à redescendre tout seul (après avoir grignoté, ou déchiqueté, ou monté son coussin), on peut l'aider en lui faisant un petit massage si il l'accepte. Dans ces cas là il préfère rester debout, il semble apprécier. Une fois finit, les trois quart du temps il va boire un coup puis se poser. 

 

Je n'ai jamais trouver autre chose qui le calme. Quand il était petit et qu'il montait vraiment trop haut, on l'enfermait 5 min dans la salle de bain pour se calmer, mais on ne l'a plus fait depuis longtemps. Il respecte le "non" et même si on ne peux pas le forcer à se poser, on peut lui faire comprendre ce qu'il peut faire ou pas pour gérer ses émotions. On ne déchire pas la couverture du canapé, mais on peut déchiqueter la sienne par exemple, ou sa balle ne tissus, ou son nounours. On ne monte pas le chat, les humains, ou les coussins du canapé, mais le siens il a le droit. 

 

Est-ce que c'est à ce genre de choses là que tu pensais, ou pas du tout et je suis à coté de la plaque ? 

 

Il y a un peu de tout ça mais certaines occupation comme ronger ou s'en prendre à son coussin par ex, ça rejoint aussi la dépense mentale, physique s'il s'en prend au coussin en jouant. Alors c'est bien je trouve qu'un chien sache s'occuper seul.

Après il manque peut être ici le fait de savoir être calme sans rien faire. (Je te redonne ici juste une phrase qu'on m'avait dite en gros "un chien peut apprendre à rien faire, accepter et se reposer c'est tout".)

 

C'est pas la piste essentielle pour le problème en question mais comme c'est lié aux émotions également, c'est une piste à explorer en parallèle je pense. On en avait déjà parlé je crois.

Là Athos passe d'activités en activités, bien sûr je pense bien qu'il dort hein mais s'il apprend à se poser davantage, ça peut nettement aider en cas de perturbations extérieures plus importantes selon périodes. Ce n'est bien sûr pas la seule chose à travailler. J'avais aussi parlé de désensibilisation progressive aux bruits divers à l'époque. Et là je ne parle que des émotions et énergie. 

 

Pour le canapé, même s'il n'y a pas de pb pour d'autres chiens, il semble y avoir un pb avec Athos, pas forcément lié au canapé ou autres ressources matérielles, de l'espace... Mais ce serait ptet à tenter (ne plus autoriser l'accès), ça ne coûte rien de limiter clairement les espaces, si on veut en un sens c'est aussi une reprise d'un certain leadership. 

Citer
Docline
Docline

Ce n'est pas la première fois que ça m'arrive: je suis d'accord avec des avis apparement contradictoires...

(principalement Emla et Leeleebijou)

Je pense que Loustic a raison de dire que c'était sans doute à Monsieur de lui faire une prise de judo pour signifier qu'il n'avait pas à réagir comme ça,

mais en soi je trouve que le geste était tout à fait adapté à la circonstance. A une époque j'ai plaqué Elastic en position de soumission lorsque par exemple elle prétendait prendre le leadership chez ma mère en s'attaquant au vieux fox, il est arrivé une fois qu'elle me grogne dessus, j'ai accentué ma pression et en fait cela l'a bien calmée et il n'y a pas eu de récidive (du moins pas à l'encontre de Roméo car ma spaniel a longtemps eu une mentalité de cheftaine).

Cela dit il faut les 2: que Monsieur améliore sa "lecture" du langage canin, que Athos soit plus tolérant avec les intrusions de son maître dans sa bulle de repos.

Lorsque j'avais 12 ans la chienne de la maison était une croisée épagneule, que mon frère ou moi obligions parfois à partager des jeux pas très canins (déguisements ou autres idées d'enfants); j'ai souvenir de quelques douloureux coups de dents sur le dos de la main, qu'il fallait soigneusement cacher aux parents par crainte de mesures de rétorsion contre la chienne, alors que nous étions assez conscients que la correction infligée par cette dernière était somme toute plutôt méritée ... (elle m'aura appris au moins à ne jamais prendre les chiens pour des poupées vivantes, lol)

Citer
Martau
Martau

Lewina

 

Résumé : Athos somnole, votre mari lui fait une gratouille, il tire sur une boule qui pique, ce qui provoque une douleur, Athos sort soudainement de sa somnolence suite à cette sensation de douleur et voit votre mari penché au-dessus de lui.

 

Je pense que ça explique sa réaction. Que les personnes abonnées aux interprétations complètement pétées s'abstiennent de me traiter de tous les noms : je dis que ça explique, je ne dis pas que ça excuse ! Je ne l'ai d'ailleurs jamais dit ! Mais je vais à peu près dans le même sens que Leeleebijou : à force d'être obligé de supporter des interactions pour lequelles il marque son désaccord, le chien finit par être sur les nerfs, et, à un moment, il explose. En ce qui concerne les théories, complétéement pétées aussi, prétendant que c'est le maître qui décide des interactions et que le chien doit tout accepter sans broncher, c'est de la grosse daube. Les animaux sont comme les gens : il y a des moments où ils n'ont pas envie de câlins, et il y a des manières de faire qu'ils n'aiment pas. Pourquoi faudrait-il les leur imposer alors qu'on sait qu'ils détestent ça ? Pour coller à une vision simpliste de maître totalement dominant et chien totalement soumis ? Ridicule ! Si des gens veulent un truc poilu qui laisse faire absolument tout, qu'ils achètent une peluche !

 

Il est clair qu'Athos a dépassé les bornes. Il va falloir le recadrer. Pour trouver un moyen efficace, il faut savoir exactement d'où vient le problème. Il faut aussi détecter les erreurs et maladresses, histoire d'éviter de les répéter, ces répétition ne pouvant qu'empirer le problème.

 

Il est clair qu'Athos a compris que vous êtes sa maîtresse. Mais a-t-il compris que votre mari est aussi son maître ? Vos différences de comportement envers lui pourraient être une source de confusion : entre une maîtresse "bavarde", qui lui explique tout de A à Z, et un maître qui lui tombe dessus par surprise régulièrement, je ne vois pas vraiment de cohérence. Je peux me tromper, mais les éléments que vous donnez m'incitent à penser que quand vous êtes tous les trois ensemble, pour Athos, vous êtes le centre du monde, et votre mari est seulement une présence. Peut-être que ça joue aussi un rôle dans sa réactivité. Il pourrait y avoir quelque chose à travailler de ce côté aussi.

 

Si Athos a dépassé les bornes, on ne peut pas pour autant prétendre qu'il en est arrivé là tout seul : ses humains ont aussi joué un rôle dans cette dérive. Il est tout aussi stupide de penser que le chien est le seul fautif que de penser que les humains sont les seuls fautifs !

 

L'implant de six mois pourrait effectivement être une option intéressante avant la stérilisation, mais il pourrait aussi être une arme à double tranchant : si, en même temps, il y a un travail sur l'éducation d'Athos et sur le comportement du mari, comment déterminer vraiment d'où vient l'amélioration s'il y a amélioration ?

 

(Suite à une déconnexion intempestive, j'ajoute du texte pour que ça passe)

Citer
Lewina
Lewina

Merci encore pour vos réponses, oui je sais bien qu'on a tous des tords dans cette histoire. 

Bon, retour de chez la véto, prise de sang parfaite, aucun soucis de santé pour Athos. 


(Attention pavé ! Désolé)


Le problème de stress lui semble évident, mais elle ne pense pas que le plus important vienne des hormones. Vu mes hésitations pour la castration (j'ai peur que ce soit pire, et si on veut retirer l'implant avant 6 mois, c'est une AG), elle pense que même si ce n'est pas a écarter on peut tester d'autres choses avant. 

Elle m'a fait remarquer que parfois, après la castration, les chiens sont perturbés dans leurs relations avec les autres chiens, d'autre sont moins sur d'eux, et que ça peut ajouter du stress, ce qui n'est pas ce qu'on recherche. 


Pour l'instant je n'ai pas de réponse du comportementaliste que j'ai contacté, mais j'ai beaucoup discuté avec mon mari pour savoir ce qui pouvait ne pas aller, car mine de rien il est seul avec Athos a la maison toute la journée pendant que je travail donc je ne vois pas tout. 
Il y a au final bien plus de problèmes que ce que moi j'avais pu observer, et que mon mari ne considérait pas comme des problèmes. 

- En intérieur, Athos ne lui obéit pas à la voix. En extérieur pas de soucis, que je soit là ou pas, mais apparement en intérieur il n'obéit pas aux ordres comme "descend", "sors" ou "viens ici". Mon mari n'a pas cherché, et comme il n'obéit pas, il le fait obéir physiquement : prise par le collier pour l'amener où il veut ou le faire descendre ou sortir de quelque part (ou le pousser pour qu'il descende), aller le chercher quand il ne veut pas venir... Et comme ça fait un moment, maintenant il n'ordonne même plus avant d'y aller, il lui dit de descendre tout en le faisant descendre, voir il ne dit plus rien et le fait descendre. 

- Il considère qu'avec tous ce qu'on fait pour Athos (dépense, promenade etc), il peut au moins faire des câlins quand il en a envi, mais il ne se préoccupe pas de savoir si Athos est d'accord, il arrive et il fait, souvent en se mettant sur lui. Je lui en avait déjà parlé et il le fait moins, mais il n'a pas non plus arrêté. 

- Il réagit différemment selon les moments : par exemple Athos vole des chaussettes, il adore les chaussettes. Le plus souvent mon mari se lève et va simplement la récupérer (avant il reprenait juste, en tirant, en ouvrant la mâchoire d'Athos, mais je lui avait dit d'arrêter de faire comme ça et de lui faire donner à la place, et il le fait depuis quelque temps). Mais parfois, quand il est déjà énervé sur autre chose, il s'énerve tout de suite et cri sur Athos et va sur lui de façon menaçante et en criant. 
Sur cette situation, on avait déjà eu un grognement d'Athos alors que mon mari insistait en l'engueulant encore en se mettant au dessus de lui, malgré les signaux d'apaisement d'Athos. J'avais expliqué à mon mari et il ne se mets plus au dessus de lui pour crier, ne le coince plus dans les coins, et ne l'engueule de façon trop longue, mais il continue de le disputer parfois pour des choses où d'autres fois il ne criait pas. 


Bref, en gros il ne se fait pas obéir sans aller au contacte, il n'est pas stable/cohérent, et il ne respecte pas l'espace personnel d'Athos... Ajouter à ça que même si je lui avait parlé des signaux d'apaisement, il ne les remarque pas tous (il remarque bien la patte, et un peu le léchage de nez, mais tout ce qui est détournement de regard, bâillement, tentative d'évitement, pas vraiment). Bref, forcement ça ne va pas, et si on ajoute du stress pour Athos, c'est étonnant qu'il n'y ai pas eu plus de problèmes avant. 


Attention je ne dis pas qu'Athos n'a aucun tord, mais juste que c'est en quelque sorte rassurant (pour moi au moins) que ce ne soit pas de l'agressivité gratuite / qui ne sort de nul part, ou de très peu de chose. Au final, ça fait beaucoup de choses qui ne vont pas. 


Bref, là mon mari est absent jusqu'à vendredi soir, et je pense que ça va faire du bien, ça va laisser les choses retomber, car même moi je stress depuis lundi soir à chaque interaction d'Athos avec mon mari, voir un peu quand j'interagis moi avec lui pour lui retirer une boule qui pique des poiles par exemple (alors que tout se passe bien avec moi). 

Dès son retour, on a prévu de travailler : 
- l'obéissance d'Athos à mon mari en intérieur, je ne sais juste pas encore si on devrait travailler avec des friandises ou des félicitations à la voix. Le but serait qu'il n'ai pas besoin de forcer physiquement Athos à obéir, après tout je n'ai pas à le forcer donc Athos sait faire, il faut juste rétablir une relation d'obéissance plus saine je pense ?


- les modulations de voix de mon mari. Il ne s'en rend pas compte, mais dès fois je dois lui dire que quand il appel Athos par exemple, on a l'impression que le chien a fait une bêtise alors non, c'est juste son ton qui ne va pas. 


- Respecter la tranquillité d'Athos quand il dort, et lui parler avant de le toucher et encore plus si c'est pour lui faire une manipulation qui peut faire mal. Et ne plus se coucher sur lui.

 
- Mon mari va aussi devoir essayer d'être plus cohérent dans ses réactions avec Athos, et s'entrainer à repérer les signaux d'apaisement.


Et une fois une meilleur relation restaurée, travailler les manipulations avec Athos pour qu'il retrouve de la patience et l'encourager à communiquer avec les autres signaux que le grognement. 

Est-ce que ça vous semble correcte comme approche ? Où est-ce que c'est peut etre trop basée sur du travail pour mon mari et pas assez pour Athos ? Mais je ne sais pas quoi ajouter pour Athos... 


On va aussi travailler sur le stress d'Athos. En plus de ce qu'on fait déjà, ma véto m'a parlé de plusieurs choses sur lesquelles je voudrais bien votre avis : 
- Le zyklène (mais ça a l'air d'être plus pour des stress très ponctuels ?)
- Le Qualmil (à base de plantes et de L-Tryptophane)
- Un coussin anti stress : apparement de gros coussin tout doux et tout mou qui apaiseraient ?
- les gilet anti-stress, mais Athos n'aime pas porter de harnais, donc à mon avis ça n'irait pas... 

(je précise, elle ne m'a pas conseiller d'utiliser tout évidement XD Mais globalement de choisir 1 choses à avaler et une chose pour qu'il se pose plus facilement si ça me semblait convenir)
 

 

" lewinaforum@gmail.com "
Citer
Neva
Neva

J'ai lu tous les messages et j'aurai tendance à rejoindre Leleebijou et d'autres, ce n'est pas à Athos d'aller voir un comportementaliste, mais à votre mari ! Il fait vraiment tout de travers et j'ai l'impression qu'il y a une compétition pour être le chef de meute, d'où les réactions du chien.

 

Le zylkène peut aider effectivement, ce sont des protéïnes de lait, c'est naturel et efficace sur certains animaux mais il faut en donner tous les jours pendant au moins 3 semaines avant de voir les effets apaisants. Le panier anti-stress a l'air pas mal, mais à la condition que votre mari lui fiche la paix quand il dort et arrête de venir l'enquiquiner, pour le mari, le même panier que le chien lui ferait du bien aussi, je rigole ... En gros qu'il ignore au maximum le chien sinon cette histoire peut finir très mal, qu'il imagine 1 mn que Athos vienne lui sauter dessus quand il dort, qu'il le bloque en aboyant de façon menaçante, il ne réagirait pas ?

 

Bon courage Lewina, pas facile à gérer cette situation car il va falloir rééduquer les deux.

Citer
Bangdji
Bangdji

Bonjour lewina !

 

Quel choc terrible ...! Voir ça chez soi de son propre chien, ça doit être dur😥

 

Je ne m'y connais pas tant que ça en gestion de l'agressivité et je n'ai pas trop d'idée de pourquoi Athos fait ça.

 

Mais j'ai 2-3 points sur lequel je peux donner mon avis, et qui rejoignent ce que d'autres ont évoqués.

 

On a eu Rocky, un chien battu, qui était agressif a ses moments. Lorsqu'il attaquait, la punition s'était engueulade, bien redressé en posture droite, et... Dehors. On ce fraichit les idées dehors. Attention, l'engueulade était juste ferme, et sévère, avec un arrière ton calme. Pas un défoulement hystérique d'émotions. Ce qui aurait engendrer chez Rocky une montée supplémentaire de stress et sans doute de violence.

 

Le confronter au début ( avant de l'idée de le mettre dehors) ne faisait que surenchérir la violence. Dehors, ça marche bien mieux : le chien redescend, il est punit car je ne connais aucun chien qui aime être isolé sachant ses maîtres pas contents, et ça ne donne pas dans la surenchère au niveau du chien, car le but n'est pas d'exciter le chien d'avantage, ce qui était le cas avec Rocky : gronder avec trop d'émotions, tenter des trucs illico sur le moment : le retourner, le toucher la où il n'a pas voulu, ou lui rendre et reprendre sa ressource etc... Sur le coup c'est taper dans l'eau. Ça ne fait que mettre le chien en échec, et favoriser son incompréhension, et en plus, Rocky, lui, il n'hésitait pas a retourner à la bagarre 😂😂

 

Ensuite, je remarque qu'à chaque fois qu'athos a fait des misères a ton mari, c'est toi qui est intervenu.

 

Il faudrait que ce soit ton mari qui intervient.... Car c'est lui qui as eu le différent avec Athos.

 

Ah, et quand Rocky rentrait, il n'avais pas droit à des massages, ou des papouilles, ni des os a mâcher. Il était boudé dans son coin. Pas de méchanceté ( en revenant la punition était levée) juste on l'ignorait dans son coin, qu'il voit que l'on était pas contentes.

 

Pendant bien 1h ou 2h. Ça veut dire qu'il restait dormir dans son coin et avait droit au service minimum. Si c'était l'heure de sa gamelle, il avais droit a sa gamelle évidemment, l'heure de balade, on allait en balade évidemment. Mais il n'avais pas droit à des mots doux etc...

 

Attaquer et un acte grave chez moi. Qui n'est pas a l'avantage du chien ( le réconforter, lui filer des gourmandises, etc...). 

 

Ça ne veut pas dire que la cause ( si c'est de la peur admettons) est ignorée. Ensuite je traite la cause. Mais sur le coup c'est non. Pour des actes de dominance, ça passe encore moins.

 

Un grognement est traité différemment. Mais un pincement, c'est clairement pas toléré chez moi.

Citer
Boxy
Boxy

Au regard des dernières infos, je dirais que la gestion émotionnelle est à travailler aussi chez l'humain.

 

Les médocs je pense pas forcément nécessaire, si les causes du pb sont identifiées, en y remediant directement, les symptômes de stress/réactivité vont disparaître progressivement...

 

Pour le canapé, comprend t il pour quel motif il doit descendre ? L'ordre ne fait pas tout car à force de le faire descendre quand il s'y repose, il peut sentir de l'injustice. L'autorisation au canapé et décision de faire descendre quand on veut ne marche pas avec tous. Perso, ici elle n'y a pas droit (problème réglé 😅)

Donc vaut mieux décider une fois pour toute soit c'est ok à volonté soit c'est non catégorique, ça vous éviterait chez vous de créer d'inutiles conflits. 

 

Je conseillerais d'arrêter les ordres en intérieur, s'il écoute bien dehors, je ne comprends pas bien pourquoi ton mari l'appelle (motifs ? Fréquences ?)

Plutôt que renforcer les exercices et ordres... Je conseillerais de travailler sur la communication chez tous et la tranquillité/le calme. Athos n'a pas besoin d'ordres en plus, il a besoin de repos et qu'on lui foute un peu la paix 😅 et ton mari a besoin de lâcher prise peut être... Peut être qu'il veut trop gérer car s'y sent obligé ou se stresse dès qu'athos lui fout un vent ?

Ici on en prend plein de vents, c'est vraiment pas grave ! Ça change rien à la confiance ni à l'écoute. Et là on peut parler de rapport ami ami si on veut. 

Citer
Bangdji
Bangdji

Pour son comportement, j'ai simplement l'impression qu'athos n'a pas confiance en ton mari. Peut-être comme tu dis car il ne l'aborde pas comme toi, il l'aborde avec moins de mots et peut-être qu'athos a besoin de ça.

 

Mais bon, un chien qui as grandit avec une personne normalement sais s'adapter à elle et a son fonctionnement... Ce n'est pas une communication nouvelle et incompréhensible.

 

Donc je mise plutôt sur la confiance...

 

Est-ce toi où ton mari d'ordinaire qui faite les soins ? As tu tendance quand ton mari fait les soins etc... A être derrière a lui dire comment faire, a "l'assister", le reprendre sur le fait que tu ferais différemment ?

 

Athos peu prendre d'une certaine façon ton mari comme le chiot de la maison. Il est gentil, mais c'est toi qui gère. Il vois que tu est derrière, il vois que c'est toi qui intervient, etc...

 

Il ce dit donc que soit : ce n'est pas une personne de confiance, soit, ce n'est pas un chef , et il peut s'imaginer que sa place est au dessus de lui a la maison.

 

Pour le stress, c'est bien ce check UP véto, on sais jamais.

 

Mais si c'est simplement les travaux, refaire de la maison un endroit positif en y jouant beaucoup, en partageant de bons moments à la maison, ignorant les travaux ? Peut-être même aux moments où le bruit des travaux est au plus fort. Afin qu'il associe ça a du positif, ou a dû neutre au moins.

 

Bon après, je ne sais pas, ce sont des idées et suppositions.

 

Sauf pour le fait de le mettre dehors, et que ce soit ton mari qui doive intervenir.

Citer
Neva
Neva

Ce serait peut-être bien de demander à un comportementaliste de venir chez toi voir tout ce qui ne va pas, en présence de ton mari bien sûr et que le "pro" puisse lui dire tout ce qu'il y a à faire et ne pas faire. La plupart du temps, les problèmes viennent du comportement des maîtres, pas des animaux.

Citer
Confirmation de la suppression

Êtes vous sûr de vouloir supprimer ce message ?