Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Logo wamiz

Braque italien

Braque italien
Braque italien
Autre(s) nom(s) :
Bracco italiano, Italian Pointing Dog
Origine :
Section :
Type Braque

Caractéristiques physiques du Braque italien

Le Braque italien est un chien très solide, noble et harmonieux dans ses formes, avec un corps souple et allongé, un cou gros avec fanon, une poitrine ample et une ossature robuste. La tête est anguleuse, le stop peu marqué et les axes cranio-faciaux divergents. Les lèvres sont pendantes. Les yeux, ovales, ont une expression débonnaire. Les oreilles sont longues, attachées plutôt en arrière et peu érectiles.

Poil : court, dense et brillant.
Couleur : selon la variété. Blanc orange : robe blanche et taches plus ou moins grandes de couleur orangée ou ambre ou tachetée d’orange pâle (truiture). Rouan marron : robe blanche et taches plus ou moins grandes marron ou tachetée de marron (rouan).
Taille : 58 à 67 cm pour le mâle et 55 à 62 cm pour la femelle
Poids : 25 à 40 kg

Origines et histoire

C’est une race très ancienne, sélectionnée principalement dans le nord de l’Italie, qui existait déjà vers la fin du Moyen Âge et était très répandue pendant la Renaissance. Brunetto Latini décrit le Braque italien blanc orange en 1260. Son ancêtre direct est probablement le chien d’Oysel, un chien d’arrêt qui existait déjà du temps de la deuxième croisade.

Caractère et aptitudes

C’est un chien dont le caractère est aussi doux que son aspect : très gentil à la maison, doux avec les enfants qu’il supporte avec une patience infinie, il ne « se déchaîne » que sur les terrains de chasse qu’il parcourt de son trot allongé typique. C’est un chien d’arrêt adapté aussi bien aux terrains montagneux qu’à la plaine : il cherche la tête haute et a un arrêt très solide. Auparavant, en raison de la faible sélection qui était opérée sur son caractère, le Braque italien avait la réputation d’être un chien têtu et difficile à dresser. Les sujets actuels sont au contraire très dociles et dotés d’une grande intelligence. Il peut être utilisé également (bien que rarement) comme chien de compagnie : les rares personnes qui ont essayé d’en faire un compagnon d’appartement en ont été enthousiasmées.

Affectueux :
Voici un chien qui sait se faire aimer de tous… avec son regard qui ferait pleurer un tas de cailloux. Bien que chasseur et donc de nature plutôt indépendante, il apprécie grandement la vie de famille.

Joueur :
Le jeu peut être un excellent moyen d’amorcer l’éducation du chiot Braque italien. Même à l’âge adulte, les jeux à la fois ludiques et éducatifs permettent d’une part de parfaire son éducation et d’autre part de le stimuler physiquement, mentalement et/ou de manière olfactive.

Calme :
Il sait être très doux à la maison dès lors que ses besoins de dépense sont comblés. En revanche, sur un terrain de chasse, il est tout sauf calme et se montre particulièrement résistant et endurant.

Intelligent :
Ce chien possède de très belles et nombreuses aptitudes qu’il met au service de son maître par le biais des missions qui lui sont confiées (principalement à la chasse).

Chasseur :
C’est un chien d’arrêt adapté aussi bien aux terrains montagneux qu’à la plaine : il cherche la tête haute et a un arrêt très solide. Il parcourt les terrains de chasse de son trot allongé qui le caractérise si bien.

Il est très polyvalent et ne se contente pas du simple arrêt, c’est également un bon chien de rapport. En cela, c’est un parfait auxiliaire pour les chasseurs.

Craintif / méfiant avec les inconnus :
Très gentil et amical avec ses proches, il peut néanmoins montrer une certaine distance avec les personnes qu’il ne “sent” pas, littéralement. Pour autant, il ne doit être ni trop timide, ni agressif, cela ne convient pas au standard de la race.

Indépendant :
Les chiens de chasse sont généralement plus indépendants que les autres. Toutefois, le Bracco italiano, qu’on l’appelle dans son pays d’origine, apprécie la vie de famille et s’est habitué à son contact régulier depuis qu’il est intégré au sein même des foyers.

Comportement

Supporte la solitude :
Il ne faut pas laisser ce chien de chasse seul trop longtemps, surtout s’il n’a été ni habitué progressivement aux absences de ses maîtres, ni dépensé convenablement avant leur départ.

Facile à éduquer / obéissant :
Auparavant, en raison de la faible sélection qui était opérée sur son caractère, le Braque italien avait la réputation d’être un chien têtu et difficile à éduquer. Aujourd’hui, les sujets sont au contraire très dociles et dotés d’une grande intelligence et d’une remarquable faculté de compréhension.

Toutefois, il reste un chien de chasse ! Avec ces chiens de travail, rien n’est jamais acquis à 100%. Il faut toujours rester vigilant, faire régulièrement des piqûres de rappel et maintenir la coopération inter-spécifique par le biais de stimulations (physiques, mentales et olfactives) régulières.

Aboiement :
Il peut aboyer, lorsqu’il est seul, qu’il s’ennuie ou au contraire lorsqu’il est très excité, mais cela n’est toutefois jamais excessif.

Fugueur :
Il peut l’être si son environnement familier n’est pas bien clôturé et qu’il flaire une piste intéressante à suivre.

Destructeur :
Ce chien de travail a besoin de stimulations quasi permanentes pour s’épanouir pleinement. De fait, lorsqu’il s’ennuie, il peut se montrer destructeur, tout simplement pour passer le temps.

Gourmand / glouton :
C’est un chien très robuste qui n’a qu’un seul défaut : il est extrêmement vorace et tend à grossir s’il n’est pas alimenté correctement.

Chien de garde :
Son physique imposant peut être dissuasif mais en réalité le Braque italien n’est absolument pas fait pour la garde. En revanche, comme beaucoup de chiens, même gentils , on ne peut jamais réellement anticiper leur réaction face à un danger imminent. Vous pourriez alors être surpris par le courage et la dévotion de votre braque.

Premier chien :
Comme premier chien de chasse, il est particulièrement recommandé. En revanche, comme premier chien de compagnie, il serait plus judicieux de prendre un chien avec des instincts moins marqués. De manière générale, les chiens de travail ne sont pas les meilleurs candidats pour les maîtres novices.

Conditions de vie

Le Braque italien peut vivre aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur sans aucun problème et il s’adapte à n’importe quel mode de vie. Veillez toutefois à lui offrir une niche digne de ce nom, et sachez qu'il apprécie particulièrement la présence des hommes donc il sera le plus heureux des chiens la nuit à vos côtés. Il doit courir le plus souvent possible, de préférence en pleine campagne.

Braque italien en appartement :
Ce chien peut vivre aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur sans aucun problème, il s’adapte à n’importe quel mode de vie tant que ses besoins sont respectés.

S’il vit à la campagne et dort dans le jardin, veillez toutefois à lui offrir une niche digne de ce nom, et sachez qu'il apprécie particulièrement la présence des Hommes, il sera donc le plus heureux des chiens s’il passe la nuit à vos côtés.

S’il vit en ville, il est conseillé d’avoir un pavillon avec jardin mais il peut aussi s’adapter à une vie en appartement s’il est sorti plusieurs fois par jour et qu’il ne reste pas seul toute la journée.

Besoin d’exercice / sportif :
En plus de son activité de chasse s’il vit avec un chasseur, le Braque italien doit courir le plus souvent possible, de préférence en pleine campagne.

Ainsi, même si vous n’êtes pas chasseur (et on ne vous en voudra pas), il s’agit d’être tout de même suffisamment sportif pour proposer à ce braque des activités qui lui permettent de se dépenser pleinement : agility, grandes balades, pistage, obé-rythmée, cani-cross, cani-VTT, etc.

Voyage / Facilité de transport :
Malheureusement, son grand format ne lui permet pas de pouvoir accompagner aisément ses maîtres partout, notamment dans les transports en commun qui ne sont clairement pas conçus pour accueillir des chiens de ce gabarit.

Compatibilité

Le Braque italien et les Chats :
Pour un chien de chasse, il se montre somme toute très amical, même avec les petits animaux de compagnie. Mais attention, pour que la cohabitation de passe bien, il est nécessaire que le chiot Braque italien ait connu des chats depuis son plus jeune âge.

Le Braque italien et les Autres chiens :
Très sociable et équilibré de nature, ce chien de chasse s’entend généralement très bien avec ses congénères. Attention bien évidemment aux chiens entiers qui pourraient ne pas s’entendre, mais cela reste du cas par cas.

Le Braque italien et les Enfants :
Ce chien démontre une patience infinie avec les enfants. Il peut passer des heures avec eux tant qu’ils le respectent et ne le considèrent pas comme une peluche ou un jouet géant.

Le Braque italien et les Personnes âgées :
Plutôt dynamique, ce chien ne peut se satisfaire d’une vie potentiellement sédentaire.

Santé

C’est un chien très robuste qui n’a qu’un seul défaut : il est extrêmement vorace et tend à grossir s’il n’est pas alimenté correctement. Il est cependant difficile de limiter ses rations, surtout s’il vit en appartement, parce qu’il sait faire les yeux « d’un mort de faim » les plus languides du monde.

Résistant / robuste :
C’est un chien robuste et rustique qui jouit généralement d’une santé de fer.

Supporte la chaleur :
Attention aux efforts physiques trop intenses l’été : de l’eau et un coin d’ombre doivent être mis à sa disposition.

Supporte le froid :
Son pelage et sa grande robustesse lui permettent de surmonter les saisons difficiles sans problème.

Tendance à grossir :
Son alimentation est à surveiller et ses activités quotidiennes doivent être stimulantes physiquement pour que le Braque italien ne souffre pas d’obésité. Très gourmand, il ne faut pas céder à ses nombreuses demandes, bien qu’il soit difficile de résister à son regard attendrissant.

Maladies fréquentes :
Aucune pathologie particulière n’est à déclarer pour ce chien, si ce ne sont quelques problèmes dermatologiques auxquels il peut être confronté.

Toilettage et entretien

Le Bracco italiano ne se toilette pas. Il se brosse, régulièrement, mais ne doit ni être baigné ni être tondu/épilé.

En revanche, il est important de surveiller ses oreilles. En effet, les chiens qui ont de longues oreilles tombantes ont besoin de soins réguliers pour éviter que des saletés ne s’y logent.

Perte de poils :
Son poil ras connaît une perte modérée qui s’accentue lors des mues annuelles. Des brossages quotidiens sont alors nécessaires pour éliminer un maximum de poils morts.

Prix

Le prix d'un Braque italien varie en fonction de ses origines, son âge et son sexe. Aucune information fiable et officielle n’est disponible concernant le montant d’un chien inscrit au LOF. Toutefois, au regard du prix de ses cousins braques continentaux, il semblerait que son prix puisse être compris en moyenne entre 800 et 1000€.

Concernant le budget moyen pour subvenir aux besoins d'un chien de ce gabarit, il faut compter environ 50€/mois.

Espérance de vie moyenne : environ 13 ans

Remarques et conseils

Il faut s’adresser uniquement à un bon élevage pour acheter un chiot parce que des sujets non sélectionnés pourraient être trop timides ou trop têtus. Aujourd’hui, cette race a atteint un très haut niveau, aussi bien pour ce qui est de l’esthétique que du travail.

5 commentaire(s)
je vie au Canada a Montreal j,aimerais adopté un braque italien ,j,aimerais qu,un éleveur de braque italien me fasse des proposition pour une femelle
D'après le test quelle chien est fait pour vous c'est celui ci
En plus il est trop mimi
y aurait il un eleveur de braque Italiens qui serait pres de tours!!
je n'en trouvent aucun!!
trop mimi !!
Je craque, trop mignon! Le test de Wamiz me le recommande.

Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)