Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

À bout, un refuge du Nord publie un ras-le-bol saisissant sur Facebook

Dimanche 08 Septembre 2019 | Par Camille Fouard

Depuis Mai dernier, la LPA a recensé un total de 490 abandons. Vendredi 30 Août dernier, il y a eu le cas de trop : les bénévoles du refuge ont trouvé un énième chien attaché au grillage le matin même, avec une simple lettre expliquant les raisons de l'abandon. 

C'est suite à cette découverte que l'équipe de la LPA a posté un message de ras-le-bol sur leur compte Facebook, pour déplorer le nombre d'abandons sauvages auxquels elle doit régulièrement faire face. 
 

 

D'après cette publication, beaucoup de personnes abandonnent lâchement leurs animaux devant l'entrée du refuge : "un sac de chatons, une boîte de lapereaux, une caisse de chiots et alors des chiens accrochés à la grille" peut-on lire sur le post. 

Ce type d'abandon complique le travail des bénévoles

Lorsqu'on est bénévole dans des refuges, c'est qu'on aime énormément les animaux. Il est donc parfaitement compréhensible que les membres de la LPA arrivent à saturation, tant il est difficile sur le plan psychologique de gérer ces situations. 

En plus du choc émotionnel que ça engendre, les abandons sauvages compliquent grandement le travail des bénévoles : "Les abandons devant les refuges ne nous aident pas et compliquent notre mission. On ne connaît pas leur histoire, leur passé médical, et relationnel. Certains ont pu être abandonnés parce qu'ils avaient un mauvais contact avec les enfants par exemple, c'est une donnée qui nous est indispensable lorsqu'on les place ensuite à l'adoption." a déclaré Cristina Devulder, la chargée de Communication de la LPA aux journalistes France 3 régions. 

On ne peut que comprendre cette réaction, et souhaitons beaucoup de courage aux bénévoles !

À lire aussi : Fête entre amis : la police arrive et n’en revient pas de ce qui se trouve dans la gamelle du chien

 

# Facebook, refuge, animaux abandonnés
Crédits photo :

Page Facebook de la LPA du Nord

2 commentaire(s)
En Suisse, il fallait passer une formation pour obtenir un chien. Malheureusement ça ne se fait plus mais très sincèrement ça éviterait à n’importe quel blaireau (y’a pas d’autre terme) d’acquérir un animal et de s’en défaire 8 semaines plus tard. Ou de s’en servir pour les combats de chiens parce qu’on en parle pas mais ça se voit encore
Ceux qui abandonnent leurs animaux devant un refuge sont avant tout des lâches, ils n'ont pas envie de justifier leur acte, ils n'ont pas envie de supporter le regard des membres du refuge et puis ils n'ont pas envie de mettre la main au porte monnaie. Dans bon nombre d'humains il y a un lâche qui sommeille mais je préfère encore ce lâche là à celui qui va attacher son chien en pleine forêt et le laisser sans eau ni nourriture. Malheureusement, tant que des humains achèteront ou adopteront des animaux sans réelle intention d'en prendre soin durant leur vie entière, nous verrons des abandons, de plus en plus d'abandons, et des animaux stressés ne comprenant pas pourquoi ils ne voient plus la famille qu'ils aimaient, famille qui, d'ailleurs, ne le leur rendait pas. Beaucoup de refuges sont saturés mais d'autres, qui le sont moins, les aident en prenant une partie des animaux en surnombre. Tant que le gouvernement ne fera rien pour endiguer ce flot d'abandons, tant que le fait de détenir un animal ne sera pas soumis à conditions et tant que les peines infligées aux coupables seront aussi ridiculement basses, la situation déplorable que nous connaissons perdurera. J'en profite pour exprimer mon admiration aux personnels et bénévoles des refuges dont le dévouement est sans limite.
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)