Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Race de chien :

Eduquer son chien, c'est aussi assumer ses responsabilités et accepter de changer

chien

Du 14 au 17 mai derniers s'est tenue à Paris la toute première édition du Dog Event, une conférence organisée pour aborder les méthodes d'éducation dites positives et, plus globalement, de « décortiquer » le comportement de nos amis à quatre pattes.

Trois spécialistes américains à la renommée internationale ont été conviés pour l’occasion : le Dr Susan Friedman, Ken Ramirez et Kathy Sdao.

Après la passionnante intervention de Susan Friedman, ce fut au tour de Ken Ramirez biologiste et éducateur canin ayant travaillé comme consultant dans les parcs animaliers du monde entier de s'exprimer devant les dizaines de pasionnés réunis pendant ce long week-end dédié à l'éducation et la compréhension de nos meilleurs amis à 4 pattes.

Assumer ses responsabilités en tant que maître

Son discours visait à souligner, dans le prolongement de l’intervention du Dr Friedman,  l’importance pour le maître de prendre ses responsabilités face au comportement de son chien : « Si mon chien agit de telle façon, je suis d’une certaine façon responsable ».  Il nous invite ainsi à « désapprendre » des pseudo-vérités, des croyances, et à ne pas chercher d’excuses à son chien et surtout à soi-même   : « il hait les enfants », « il obéit plus à mon conjoint », « c’est la race qui veut ça », « je n’ai pas le temps de l’éduquer moi-même »,  « Ça a toujours été comme ça », etc.

Ken  Ramirez nous invite à nous poser des questions constructives et à arrêter de nous concentrer sur le comportement indésirable de notre chien en tant que tel. Au lieu de nous demander “Pourquoi ça ne va pas avec mon animal ? », il nous propose plutôt de nous demander “Qu’est-ce que j’aimerais que mon animal fasse à la place de ce comportement indésirable ? »

Le dilemme de la mouette

Il nous raconte à cet égard une anecdote riche de sens, qui lui est arrivée lors de l’une de ses expériences : un parc d’attraction fait appel à lui pour un problème d’invasion de mouettes. La raison de cette invasion : le parc vend un excellent pop-corn qui rencontre un succès fou à tel point qu’il participe à la renommée du parc...

Ken Ramirez nous explique que les responsables de ce parc ont fait appel à lui pour solutionner ce problème. Cependant, aucun de ces responsables n’est prêt à modifier quoi que ce soit à l’organisation en place. Ken en vient alors au fait : il va devoir faire un 1er travail d’éducation (qui n’était pas prévu à la base), non pas auprès des mouettes, mais auprès des responsables eux-mêmes pour leur faire comprendre que les comportements indésirables des mouettes cesseront s’ils acceptent que certaines choses changent ! ll arrivera finalement à obtenir que le pop-corn ne soit pas vendu pendant quelques semaines pour « déshabituer » les mouettes à en manger dans les endroits visités du parc.

En parallèle, il renforcera leur comportement en les nourrissant avec les restes du restaurant du parc, dans un endroit moins fréquenté.

Problème résolu et moralité de l’histoire : si vous souhaitez que votre animal change, vous devez changer autant que lui doit changer ! Telle était la leçon à retenir au terme de cette excellente démonstration. Si vous voulez que les comportements indésirables de votre chien cessent, il faut accepter de changer certains aspects de votre quotidien, voire de votre personnalité.

En cela, résoudre un problème de comportement exige des qualités et des compétences qui vont au-delà de l’éducation de l’animal...

 

Audrey Dulieux

2 commentaire(s)

il y a 1 an
C'est très bien de faire ça!!!
Quant on a des problèmes avec son chien c'est très utile.
Bonne idée pour ma part.
Angeline56 a écrit:
il y a 1 an
Oui, comme on dit toujours : "il n'y à pas de mauvais chiens mais que de mauvais maîtres". Pour ma part je trouve cette phrase très juste et pleine de bon sens !
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)