Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Livre ''penser son éducation autrement''Eduquer son chien

Créer un nouveau sujet
Posté par il y a 1 mois
Et surtout, les obsessions. C'est vraiment ce point là qui me pose le plus problème.
Les escafriens sont littéralement obsédés, à un point où ça devient à mon sens problématique pour l'équilibre de leur chien, par la notion d'excitation.
Leur principale préoccupation est de gérer le niveau d'excitation de leur chien, en sachant qu'ils considèrent qu'un épisode excitant pour un chien peut avoir des conséquences plusieurs jours après (à cause du cortisol qui resterait dans le sang aussi longtemps d'après eux).
Ca aboutit malheureusement à des chiens dont tout l'environnement est hyper contrôlé pour ne pas qu'ils s'excitent. Des chiens tenus en longe pendant des années. Avec qui on cherchera à éviter une grande partie de leurs congénères car considérés comme trop excités. Et une grande partie des situations de la vie courante, comme une simple balade en bord de mer, ou une soirée chez des amis, si on pense que le contexte (l'eau dans mon 1er exemple, ou des amis un peu trop vifs dans le 2e) ne va pas pouvoir être géré par le chien sans excitation.

Honnêtement, les quelques adeptes de l'approche Escafre dont j'ai suivi le parcours me font presque un peu de peine, eux et leurs chiens, par la discipline qu'ils s'imposent... j'ai l'impression qu'ils passent à côté d'une partie du bonheur qu'est de partager toute sa vie, sans restriction, avec son chien, et je trouve cela dommage. Pour des résultats, à long terme, qui sont assez contestables, mais je vous laissez vous faire votre propre avis avec leur forum. Enfin, l'important c'est que certains humains y trouvent leur compte et semblent vraiment satisfaits.

Pour ma part, cette approche m'avait bcp séduit à mes débuts avec Léon.
J'en ai gardé quelques principes essentiels comme la communication corporelle, mais c'est tout.
J'encourage quand même vivement n'importe quel proprio à s'y intéresser, dans la mesure où elle donne une vision des choses tellement aux antipodes de la vision classique que les gens ont de l'éducation canine, que ça permet d'ouvrir les yeux sur pas mal de choses, même s'il faut savoir garder son esprit critique.
Reporter un abus
Posté par il y a 1 mois
Hben :
"Quant aux stimulations du quotidien (enfant qui crie, joggeurs...), on essaie de l'amener à apprendre à se contrôler tout seul, sans intervenir, on en rajoute pas une couche en criant nous aussi un ordre où en s'énervant."

Dans la mesure où tu retiens ton chien avec une longe, tu es déjà en train d'intervenir. Peut être moins qu'en le tenant en laisse courte + en mettant un coup de sonnette sur cette laisse + en lui hurlant dessus, d'accord. Mais tu interviens quand même.

Je crois que c'est un point qui m'a aussi, dès le début, mis mal à l'aise avec cette méthode. Trop de choses non assumées. Les esacafriens disent ne pas faire dans le conditionnement, disent laisser le chien choisir, mais il y a toujours cette fichue longe finalement, qui restreint +++ le chien dans ses choix (celui-ci ne pouvant même plus choisir d'aller jouer avec tel ou tel autre chien parce que ça serait trop excitant, et même parfois tout simple de se rouler dans la boue ! car ça serait trop excitant), parfois bien plus qu'un chien à qui on vocifère des ordres mais qui est en revanche libre de ses mouvements. Cette approche s'appelait, initialement, "l'approche chien libre", et je trouve dommage qu'elle concerne actuellement des chiens qui passent une grande partie de leur temps en longe. Mais je ne sais pas dans quelle mesure M.Escaffre aurait cautionnait tout cela, il est possible que la méthode ait pas mal évoluée depuis son décès.

Pour ma part, j'ai essayé pendant 2 ans d'apprendre à mon chien à ne pas courser les joggeurs/cyslistes, avec une intervention minimale, en le contrôlant seulement avec une longe, très proche de ce qu'on fait en Escafre.
Echec total.
En 2-3 mois ? En passant par une approche interventionniste au maximum, basée sur de l'hyper conditionnement. J'ai quasi réglé le problème. Ca ne veut pas dire que mon chien n'a pas d'autres problèmes plus profonds à résoudre, ça j'en ai conscience, mais au moins il peut se balader en liberté, et ça, ça n'a pas de prix pour moi (et pour lui non plus, j'imagine).
Reporter un abus
Pub
Posté par il y a 1 mois
Hben "Tout le reste a échoué avant, on ne savait plus quoi faire de toute façon, les vétérinaires nous proposaient l'euthanasie."

WHAT ?
J'étais en train de lire ton message et de me dire "oh ptain, on dirait qu'elle/il parle de Léon" (quasi le même profil, en tout cas si je me base simplement sur ta description, avec peut être un versant "peur" moins développé) ! Mais j'ai jamais pensé qu'un véto pourrait conseiller l'euthanasie (même si on m'a vaguement parlé de medoc).

De quel type de chien s'agit il (âge, sexe, race) ?

Cela dit, à te lire, je pense que dans un 1er temps l'approche Escafre pourrait en effet vous faire du bien, en te permettant de découvrir de quoi est capable ton chien dans un environnement hyper contrôlé. Je crois que c'est important, de pouvoir se dire, à un moment : oui, mon chien peut être autrement, oui, il est capable d'autre chose. Il est toujours temps ensuite d'adapter la façon dont on compte parvenir à cet "autre chose".
Reporter un abus
Posté par il y a 1 mois
Merci Kainate pour les infos, je vais lire le fameux document déniché par Énergie :-)
J'avoue que quand je lis ce que tu racontes en page précédente à propos des "demandes" qui remplacent les "ordres", ça m'agace toujours un peu.
Mais bon, je prends sur moi en me disant que des gens qui auraient appliqué aveuglément des principes d'éducation opaques, sans développer de véritable relation avec leur chien, pourraient se sentir "libérés" par ce type de discours, je ne sais pas...
À mon sens toutes ces petites distinctions d'ordre philo-sémantique, ça sert surtout de repère aux humains.
Après si ça les aide, pourquoi pas.
Reporter un abus
Posté par il y a 1 mois
Kainate a écrit:
« Bien joué EnergieSolaire :) J'ai même pas pensé à le chercher sur le net vu le nombre de fans qui l'ont déjà cherché en vain ! »

Ah j'ai l'habitude. Rares sont les vieux écrits qu'on ne peut pas trouver en tapant pdf à la fin.
Reporter un abus
Posté par il y a 1 mois
"Honnêtement, les quelques adeptes de l'approche Escafre dont j'ai suivi le parcours me font presque un peu de peine, eux et leurs chiens, par la discipline qu'ils s'imposent... j'ai l'impression qu'ils passent à côté d'une partie du bonheur qu'est de partager toute sa vie, sans restriction, avec son chien, et je trouve cela dommage. Pour des résultats, à long terme, qui sont assez contestables, mais je vous laissez vous faire votre propre avis avec leur forum. Enfin, l'important c'est que certains humains y trouvent leur compte et semblent vraiment satisfaits."

Un des posts les plus puissants que j'ai lu à date, fut proposé par Lorna, qui l'a peut-être même oublier (vous savez comme elle a le don de balancer de grandes et sages vérités comme si rien n'était)...

Elle mentionnait comment Cesar Millan l'avait inspirer à apprendre à lâcher prise. J'ai souvent une larme à l'oeil quand j'y pense, car ce que Lorna a peut-être découvert depuis, c'est qu'un tas d'adeptes d'un tas de "méthodes" (souvent pas hyper bien adaptées) transportent une charge de responsabilités et d'obsessions, de choses à améliorer et de trucs à faire, à chaque marche, pendant de longues années!

Lorna mentionnait que bien souvent, elle oublie complètement qu'elle marche son chien en laisse, elle la "sent" à ses côtés certes, mais elle peut s'abandonner à des rêveries sans craindre "vivre un recul" dans la programmation méticuleuse de sa chienne.

Ce sentiment m'a envahi en libre cette année. Et malheureusement, ces "méthodes", surtout si on choisit la mauvaise, peuvent mener à s'en faire beaucoup trop inutilement.
Reporter un abus
Posté par il y a 1 mois
Il a quel âge déjà ce chien?
Reporter un abus
Posté par il y a 1 mois
Bonjour et merci pour le pdf que j'ai commencé à lire, je ne m'attendais vraiment pas à pouvoir le lire si rapidement, encore merci. Notre chien est un berger croisé de presque deux ans et n'est pas du tout hyperactif pathologique. Il a été bien sociabilisé, il a par exemple été sensibilisé et habitué aux personnes en fauteuils roulants vers lesquelles il ne montrait aucune appréhension mais en grandissant, entre ses 7 ou 8 mois à un an environ, il a commencé à développer des peurs de tout, en particulier des fauteuils roulant justement (quand il roule surtout), il y réagit à l'extrême même auprès de personnes handicapées qu'il connait et qui l'appelle en souriant. Il leur fonce dessus et s'acharne à aboyer. Une fois qu'il bascule dans la peur, tout s'enchaine ensuite. On lui fait depuis toujours et dès qu'on le peut des massages, il apprécie, il se détend bien, ça ne l'empêche pas de vivre de vives émotions. Les vétérinaires (dont certains sont des amis de nos amis aussi) nous ont dit, sans se consulter, qu'il avait un problème psy qui ne lui passerait jamais, qu'on n'y était pour rien, qu'il était dangereux, qu'il n'y avait pas bcp de solutions à part la médication, on va y réfléchir, ou bien l'euthanasie vu qu'il a déjà pincé plusieurs fois (en laissant des marques parfois mais jamais de saignements, il lache rapidement, son but étant de faire arrêter la course en avant sûrement) et ne cesse de s'obstiner dans l'instinct de poursuite. Il se jette sur les enfants qui courent et qui crient surtout, on le retient donc il ne s'est jamais rien passé, mais au fil du temps ça pourrait devenir invivable d'être constamment en train de contrôler son chien et d'essuyer de vives remarques. Il est muselé depuis plusieurs mois mais malgré il perçoit les écarts et la fuite de certains qui ont sûrement peur sans même le connaître et ça n'arrange rien.
Reporter un abus
Posté par il y a 1 mois
Lorsqu'on le teste sans la longe Kainate ou lorsqu'on se croit seul depuis un moment et que quelqu'un arrive sans qu'on puisse anticiper, il y va. Ca nous fait douter de tout le travail fait à la longe, ca se passe bien si on la garde en main, si on adapte gestes et postures mais dès qu'on ne fait pas tout cela, il reste inchangé alors qu'il a passé deux mois par exemple à ne plus courser personne dans un environnement appauvri en sollicitation et sous contrôle indirect (longe, position...). Lorsqu'il joue avec des chiens, l'excitation est là (même modérée) et même tenus si on le tient en longe, il perd le sens de l'analyse qu'il semble acquérir en d'autres circonstances plus calmes et peut agresser un joggeur, un cycliste, une personne immobile au loin, un objet qui se met subitement à voler bruyamment au loin. On dirait qu'on n'arrivera jamais à rien. Il y a des jours ou des moments dans la journée où il se laisse très facilement approché par des inconnus et alors que d'autres ont une approche identique le lendemain, ça ne va plus passer, sans qu'on puisse comprendre ce qui le déclenche, si ce n'est le fait qu'il vient de vivre une contrariété juste avant (interdiction de manger un vieux sandwich abandonné), ça semble suffire à le faire basculer pour la journée entière ou plusieurs jours. Il en est de même avec toutes les émotions négatives, toutes les contrariétés. Il n'a pourtant jamais été secoué ni engeulé de façon virulente, on ne l'a pas caressé dans le sens du poil non plus en le cajolant à l'extrême, on ne comprend vraiment rien à son état.
Reporter un abus
Posté par il y a 1 mois
Mince... désolée, vous n'avez vraiment pas eu de bol.
Je vous trouve déjà bien courageux pour tout le chemin parcouru jusqu'à présent. Il est très difficile de travailler en situation avec un tel profil, étant donné le danger réel qu'il présente pour autrui.
Et l'avis d'un véritable spécialiste du comportement, vous en avez eu un ?
Les vétérinaires ne sont pas forcément les meilleurs comportementalistes. Je suis en relation avec un éduc/comportementaliste dans mon coin et il réhabilite régulièrement des chiens pour lesquels les vétos préconisent l'euthanasie, avec succès.
Donc si ce n'est pas déjà fait, je vous conseillerai de prendre l'avis d'un excellent comportementaliste (chevronné, pas n'importe lequel), car je sais pour ma part que je ne pourrais pas prendre de décision uniquement sur avis vétérinaire, sans avoir consulté un véritable comportementaliste de terrain.
Reporter un abus
  • Fermer
    Mes photos
    Cliquez sur la photo pour l'intégrer à votre message
  • Insérer une vidéo YouTube
  • Insérer un smiley
  • Insérer :

:

Je me connecte :

Vous devez vous connecter afin de pouvoir poster votre message
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)