Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Dépression suite nouveau chiotGénéral

Créer un nouveau sujet
Posté par il y a 2 mois
Bonjour à toutes et à tous,

Mon message va sans doute me valoir de nombreuses critiques, et ça ne va pas m'aider au niveau de mon état mental, mais il faut que j'en parle quelque part.

J'ai toujours rêvé d'avoir un chien à la maison, mon compagnon de même. Nous avons pris à la maison un chiot de 2 mois. Je pensais que ce serait le plus beau jour de ma vie et que ça me permettrait de sortir de ma dépression déjà bien avancée.
Seulement voilà, nous l'avons depuis 6 jours, et mon état s'est aggravé.
Pour remettre en contexte: jusqu'au 19/09, nous étions encore dans le Rhône, et nous avons récemment complètement changé de cadre (nouvelle région, nouvelle maison, nouveau travail, pas d'ami.e.s, pas de famille). Justement, un chien, c'est parfait, non?
Depuis son arrivée, je passe la journée à osciller entre "je suis heureuse qu'il soit là" et "il faut le ramener je ne peux pas m'en occuper". Je pensais avoir conscience de tout ce qu'un chiot impliquait, vraiment. La propreté, les chouinements, les sorties h24, l'ardoise vierge en somme. Mais je passe mes journées à le surveiller et à angoisser: va-t-il détruire quelque chose? (nous sommes en location), va-t-il développer de mauvaises habitudes? suis-je trop avec lui? (ma plus grosse crainte est qu'il développe de l'anxiété de séparation). Je me sens rongée par l'ampleur des responsabilités qui nous incombe actuellement. Et je veux un chien depuis quand même 20 ans - donc je savais à quoi m'attendre. Alors je ne sais pas quoi faire. Je ne sais pas si je peux lui donner la vie qu'il mérite.
Je pense que c'était trop tôt dans notre transition; je ne me suis pas encore faite à notre nouveau cadre, je ne connais personne, je suis encore en pleine dépression, tout est trop nouveau. Mon compagnon avait trouvé l'occasion de prendre notre chiot et il était si heureux que j'ai accepté, bien évidemment. Mais maintenant, je passe mes journées à m'épuiser à être une fois heureuse, une fois terriblement malheureuse. Lui travaille de 8h à 18h, c'est donc moi qui reste avec...

Mon plus gros problème est qu'il chouine énormément. Lorsqu'il a tout le salon pour lui, il ne dit rien (mais se met à tout mordre quand on s'en va... même si on a fait par étapes), alors on lui fait un enclos avec son kennel et tous ses jouets, et dès qu'on le ferme, il hurle à la mort, même si on est juste à côté de lui. Rien n'y fait - ni les friandises, ni les caresses, rien.
De plus, je sais que les chiots ne peuvent pas se retenir avant leurs 4 mois, mais notre chiot pisse littéralement toutes les 30 minutes. Mais vraiment. C'est impossible de le sortir autant en fait. Déjà que je n'ai pas du tout travaillé de la semaine et qu'on me menace déjà, je ne peux pas continuer à l'emmener dehors dès qu'il pisse.

Auriez-vous des conseils? Je m'excuse du pavé, et je vous prie d'être bienveillant.e.s s'il vous plaît. Je suis déjà assez au fond du trou comme cela...

Bonne journée à toutes et à tous.
Reporter un abus
Posté par il y a 2 mois
Beaucoup de gens déprime a l'adoption d'un chiot mais la on parle d'une depression ,d'une détresse très intense.

Un chiot demande beaucoup d'attention, deux mois c'est vraiment très jeune pour une adoption… si vous êtes dans une période difficile émotionnellement le mieux serrait peut être de réfléchir a rendre le chien a l'éleveur.

Quitte a adopter un chien adultes plus tard... quand vous vous serez mieux avec vous meme et dans une période de votre vie plus paisible.
Je soufre souvent d'anxiété et du spectre de la depression donc je sais que c'est vraiment difficile :/
Reporter un abus
Posté par il y a 2 mois
Je vous comprend, je suis moi même atteinte d'un trouble bipolaire qui implique de nombreuses dépressions malgré moi.
Les chiens sont des éponges émotionnelle, c'est possible qu'il ressente votre mal être.

Avec un chiot c'est encore plus fatiguant, il faut être à l'affût des bêtises, de la patience pour l'éducation. C'est difficile de trouver sa place, c'est un mode de vie totalement différent. Depuis que mon conjoint est en déplacement pour renfort covid, je suis seule à la maison et il m'arrive encore de me dire que je ne vais pas m'en sortir. On peut comparer ça à un bébé.

Je tiens à vous rassurer, n' abandonnez pas je vous promet qu'après quelques temps, vous et votre chiot trouverez vos marques, votre place. La routine s'installera et ça sera naturel pour vous. Je vous conseille les groupe Facebook de balade dans votre région, c'est super agréable de voir son chien sociabiliser, jouer, courir, se dépenser et être reconnaissant.

Ça vous permettra aussi de rencontrer des gens qui partagent le même style de vie (ouais, les chiens c'est un style de vie haha). La présence des chiens vous rendra moins mal à l'aise si vous êtes timide comme moi.

Ces témoignages sont important, on a l'impression que tout est super génial et adorable à l'arrivée du chiot. Mais c'est pas forcément la réalité. Face à notre état, on craint encore plus de faire partie de la catégorie des mauvais qui n'aiment pas leurs animaux. Bonjour la culpabilité.

Je vous envoie de l'espoir, n'abandonnez pas, le style de vie qui va avec votre chien est une grande aide pour la dépression, même si c'est dur de s'y mettre. Je vous assure que ça s'arrangera. N'abandonnez pas, bientôt tout ira mieux avec votre chiot. Trouvez des point naturels, ça rend les balades vraiment agréable pour vous et le chien. De jolies photo, des parties de jeu. Je parle souvent seule avec ma chienne dehors, ça parrait bête mais c'est drôle.

J'ai vu que vous êtes côté Rhône, je suis aussi nouvelle dans le coin. Vous habitez à côté de quelle ville ?
Reporter un abus
Pub
Posté par il y a 2 mois
Je sais que l'adoption un chat et un lapin nain m'avait vraiment aider a supporter la dépression, mais si l'arrivé du chiot vous rend vraiment malade, oui le mieux est de le rendre,les chiens sont des éponges. émotionnel.
Vous savez la vie avec un chiot n'est déjà pas toujours rose a la base, alors si en plus vous êtes déjà dans une situation difficile...
Enfin attendez quand même de voir si les choses s'améliore avec le temps ou si c'est vraiment trop dur :/ Parfois la relation maitre-chien prend du temps, peut être qu'avec le temps vous arriverez a mieux comprendre/apprivoiser votre chien. Ne vous mettez pas trop de pression.
You see, in their last moments, people show you who they really are
Reporter un abus
Posté par il y a 2 mois
Dundeemaya a écrit:
« J'ai vu que vous êtes côté Rhône, je suis aussi nouvelle dans le coin. Vous habitez à côté de quelle ville ? »


Bonjour, merci beaucoup pour la réponse.
J'ai malheureusement déménagé du Rhône et je suis maintenant en Haute Normandie... J'espère trouver de quoi faire ici.
Merci, vraiment.
Reporter un abus
Posté par il y a 2 mois
Pretty-Commedian a écrit:
« Beaucoup de gens déprime a l'adoption d'un chiot mais la on parle d'une depression ,d'une détresse très intense. Un chiot demande beaucoup d'attention, deux mois c'est vraiment très jeune pour une adoption… si vous êtes dans une période difficile émotionnellement le mieux serrait peut être de réfléchir a rendre le chien a l'éleveur. Quitte a adopter un chien adultes plus tard... quand vous vous serez mieux avec vous meme et dans une période de votre vie plus paisible. Je soufre souvent d'anxiété et du spectre de la depression donc je sais que c'est vraiment difficile :/ »


Je ne suis pas trop d'accord avec vous, les début sont difficile. Effectivement un chien déjà adulte est plus simple pour un premier chien.

Mais ça arrive d'être complètement désemparé, c'est dur au début mais chacun trouve sa place et sa routine. Les choses vont naturellement, on sort, on rencontre d'autres chiens et maîtres,on rigole, on se moque des bêtises a l'extérieur. On se force à bouger. La routine est importante pour les personnes malades et le chien force la routine.
Reporter un abus
Posté par il y a 2 mois
Dundeemaya a écrit:
«
Pretty-Commedian a écrit:
« Beaucoup de gens déprime a l'adoption d'un chiot mais la on parle d'une depression ,d'une détresse très intense. Un chiot demande beaucoup d'attention, deux mois c'est vraiment très jeune pour une adoption… si vous êtes dans une période difficile émotionnellement le mieux serrait peut être de réfléchir a rendre le chien a l'éleveur. Quitte a adopter un chien adultes plus tard... quand vous vous serez mieux avec vous meme et dans une période de votre vie plus paisible. Je soufre souvent d'anxiété et du spectre de la depression donc je sais que c'est vraiment difficile :/ »
Je ne suis pas trop d'accord avec vous, les début sont difficile. Effectivement un chien déjà adulte est plus simple pour un premier chien. Mais ça arrive d'être complètement désemparé, c'est dur au début mais chacun trouve sa place et sa routine. Les choses vont naturellement, on sort, on rencontre d'autres chiens et maîtres,on rigole, on se moque des bêtises a l'extérieur. On se force à bouger. La routine est importante pour les personnes malades et le chien force la routine. »

Oui c'est vraie, enfin chaque situation est différentes...
Reporter un abus
Posté par il y a 2 mois
/quote] Oui c'est vraie, enfin chaque situation est différentes... »

Je sais bien, mais l'espoir est présent. Je suis persuadée que les choses s'arrangeront même si tout n'est pas rose.
Je suis bipolaire type 2 (donc dépression prédominantes) je me suis souvent dis "c'est pas possible, je vais pas m'en sortir. Je vais craquer" seulement abandonner aux débuts avec le chiot n'aidera pas plus que ça à part retrouver sa routine d'avant qui laissait aussi place à la dépression.

Après, c'est à vous de prendre les décisions, je ne juge pas. J'envoie de l'espoir car je sais que les choses s'arrangent (concernant le chiot)
Reporter un abus
Posté par il y a 2 mois
Je vous remercie toutes et tous pour vos réponses... je pense essayer encore un peu de voir comment mon état évolue à ses côtés, et je vais essayer de retrouver une psy. Je ne veux juste pas trop attendre si l'on prend effectivement la décision de le rendre, pour son bien-être et pour ne pas le déséquilibrer encore plus. Merci de votre bienveillance... ça m'a fait du bien. :)
Reporter un abus
Posté par il y a 2 mois
Burgundyrainn a écrit:
« Je vous remercie toutes et tous pour vos réponses... je pense essayer encore un peu de voir comment mon état évolue à ses côtés, et je vais essayer de retrouver une psy. Je ne veux juste pas trop attendre si l'on prend effectivement la décision de le rendre, pour son bien-être et pour ne pas le déséquilibrer encore plus. Merci de votre bienveillance... ça m'a fait du bien. :) »


Il faut un suivi avec un psychiatre surtout, ça a l'air bizarre dis comme ça mais c'est vraiment nécessaire.
Bon courage à vous, n'hésitez pas à donner des nouvelles
Reporter un abus
  • Fermer
    Mes photos
    Cliquez sur la photo pour l'intégrer à votre message
  • Insérer une vidéo YouTube
  • Insérer un smiley
  • Insérer :

:

Je me connecte :

Vous devez vous connecter afin de pouvoir poster votre message
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)