Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chien :

Toilettage du Fox terrier (professionnel)

Le standard du Fox terrier selon la FCI

Robe du Fox terrier : le Fox-Terrier smooth est une variété à poil fort, lisse, dense et abondant. Le ventre et la face interne des cuisses ne doivent pas être dégarnis. Le Fox-Terrier wire est une variété à robe lisse, de texture dure au toucher, avec un poil dont la longueur peut varier de 1,5 cm sur l’épaule à presque 4 cm au garrot, sur le dos, les flancs et la croupe ; le sous-poil est plus doux et court.

Couleur du Fox terrier : la couleur prédominante est le blanc avec plus ou moins de taches noires ou feu. Les marques bringées rouges, foie ou bleu ardoise ne sont pas souhaitables.

Caractéristiques et toilettage du Fox terrier

Nous nous intéresserons au Fox terrier à poil dur, car son toilettage présente un plus grand degré de difficulté. C’est le Terrier le plus connu de cette grande famille. Sa popularité est telle que si on demande à un néophyte d’identifier un Welsh Terrier par exemple, il répondra à coup sûr que c’est un Fox.

D’origine anglaise, il a été utilisé pour ses aptitudes dans la chasse au renard. C’est un chien résistant, fort, de caractère énergique et vif, mesurant environ 39 cm au garrot. Il a besoin d’un maître expérimenté capable de gagner son respect. Il est très curieux et adore jouer (c’est le client typique du salon de toilettage qui à la fin de la séance va préférer aller vers le bac à jouets plutôt que de s’en aller). Milou, le chien de Tintin, a contribué à la popularité de cette race.

Le Fox-Terrier wire a besoin de brossages fréquents pour débarrasser sa robe des saletés et des noeuds ; par ailleurs, n’oublions pas que par cette opération, tout en toilettant le chien nous l’éduquons à être patient entre les mains qui le manipulent.

Les bains doivent être espacés pour ne pas ramollir le poil ; on utilisera un shampooing pour chien spécifique pour sa texture. Leur fréquence sera évidemment différente selon que le chien vit dans un élevage ou dans une famille au sein de laquelle sa place favorite est le canapé. Les oreilles méritent une attention particulière et il faudra éliminer le poil qui pousse à l’intérieur, source de gêne pour l’animal.

Étant donné son poil dur, celui-ci ne doit pas être coupé à la tondeuse car sa qualité en serait considérablement diminuée (sa texture dure et lisse deviendrait fine et frisée, et les couleurs des taches s’estomperaient). Pour lui garder l’aspect d’un beau spécimen de compagnie, il faudra l’emmener chez le toiletteur tous les deux ou trois mois. S’il s’agit d’un chien d’exposition, un trimming hebdomadaire peut s’avérer nécessaire.

Les mains d’un professionnel (toiletteur pour chien) lui appliqueront un stripping et un trimming, c’est-à-dire qu’elles associeront l’arrachage du poil superflu et les finitions. Il faut installer des longueurs de poil différentes suivant les régions, ce qui implique un travail par étapes.

On commencera, 10 à 12 semaines avant la date de l’exposition, par arracher les poils dans les zones où l’on veut qu’ils soient le plus longs. On calcule la longueur voulue en fonction de la vitesse de pousse (dans des conditions normales : 1 cm par mois). Après un certain temps, le Fox aura quatre longueurs différentes suivant les zones.

Le crâne, les oreilles, les joues, la gorge (jusqu’à la poitrine), la région périanale, la partie postérieure de la queue et les fessiers (jusqu’à la pointe des jarrets) sont des zones délicates que nous devons laisser très courtes ; pour les travailler il faudra utiliser des couteaux à dents fines ; même chose pour dessiner les oreilles, afin que leur couleur ne pâlisse pas.

La longueur du poil sur les côtés du cou, les épaules (jusqu’au coude) et les cuisses sera de 1,9 cm, tandis que de l’occipital à la queue et sur les côtés de l’animal on laissera environ 3,8 cm. Au besoin, on pourra laisser un tout petit peu plus de volume sur la ligne supérieure du cou pour renforcer l’impression de force.

Pour les pattes et la barbe, il faut laisser le poil plus long, mais pas plus mou pour autant : le plucking est la technique idéale pour leur donner leur forme. Les membres antérieurs doivent être droits sous tous les angles, sans coudes qui dépassent, et bien charpentés jusqu’aux pieds. Les pattes arrière devront être bien angulées, les jarrets bien coudés, parallèles lorsqu’ils sont vus de derrière. Les pieds, ronds, ne doivent pas dépasser de l’ensemble des pattes.

La tête du Fox ne doit pas être grossière, et les joues pas trop musclées : elle sera élégante et bien proportionnée (proportion crâne-museau). Le crâne doit être plat avec un stop légèrement marqué. Il faudra s’en souvenir en pratiquant le plucking sur la barbe et les sourcils, pour tenter d’obtenir une tête allongée et rectangulaire, avec une barbe modérée et sans commettre l’erreur de laisser la dépression suborbitale trop enfoncée.

Les finitions consistent à estomper les raccords entre les différentes longueurs. La poitrine doit être profonde, jusqu’au niveau du coude, mais pas trop large ; il ne faut laisser ni fanon ni frange pectorale (c’est-à-dire qu’on ne doit pas voir de cravate de poils en regardant le chien de profil).

La ligne ventrale descendra en biais de l’aine au coude. Entre les séances de stripping, il vaut mieux retirer du sous-poil ; si le chien est conduit tous les mois chez le toiletteur, le professionnel pourra s’en charger.

 
Anna Gomez Ferran
  • Vice-présidente de l'Union des Toiletteurs Canins et Félins d'Espagne (UPFC) et enseignante en toilettage canin

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)