Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chien :

Tester la vigilance du chien

La vigilance est la capacité à ressentir l’approche de dangers extérieurs, aussi bien pour le chien que pour le maître. La notion de vigilance est fortement liée à celle de territoire : le chien est un animal « territorial », qui considère comme sa propriété un espace déterminé dans lequel il vit, se nourrit et (dans le cas de la femelle) pense élever sa progéniture.

La vigilance d’un chien sera toujours beaucoup plus élevée à l’intérieur de son territoire (qu’il considère devoir toujours contrôler et défendre). Elle le sera beaucoup moins sur un « terrain neutre ».

Il est donc conseillé d’exécuter deux fois ce test : une fois dans le jardin du maître (ou à l’intérieur d’un territoire dans lequel le chien vit), et une deuxième fois à l’extérieur et loin de la maison. Les résultats comparés seront plus fiables que ceux qui proviendraient d’une seule épreuve.

Âge : de cinq à dix mois

Lieu : sur son territoire

Durée : une demi-heure environ

Qui doit exécuter le test ? En général, c’est le maître du chien. Il est toutefois possible, pour que l’évaluation soit encore plus précise, de faire exécuter une deuxième fois le test (à un autre moment et dans des lieux différents) par une autre personne que le maître, mais qui soit connue du chien : ce dernier risque en effet de maintenir un seuil d’attention plus élevé en présence de son maître qu’il considère comme étant – à l’image de son territoire – un peu « sa propriété ». Ce test nécessite aussi la présence d’un complice qui ne soit pas connu du chien.

Déroulement du test

Vous jouez un peu avec votre chien, puis vous vous asseyez et faites semblant de vous assoupir en tenant en laisse (elle doit être relâchée) le chien à côté de vous. Quelques minutes plus tard, votre complice arrive de loin : il marche normalement vers vous sans parler ni faire de bruit particulier.

Que fait votre chien ?
- Le chien ressent immédiatement la présence de l’étranger et se montre très méfiant ou très craintif : +3 (vigilance élevée).
- Le chien ressent rapidement la présence de l’étranger et réagit agressivement (grondement, aboiement) : +2/+1 selon l’intensité de la réaction (bonne vigilance).
- Il n’est pas facile de comprendre avec quelle rapidité le chien a ressenti cette présence étrangère parce que sa réaction reste très modeste (bref battement de queue, légère agitation quand l’intrus se trouve très près de vous) : –1/–2 (vigilance moyenne).
- Le chien se montre complètement apathique, il ne signale d’aucune manière à son maître la présence de l’étranger ; il suit ce dernier du regard ou ne le regarde même pas : –3 (faible vigilance).

Conclusions sur les aptitudes

On doit admettre qu’il y a un rapport étroit (inversement proportionnel) entre la vigilance et le courage : un chien plus craintif sera toujours plus sur ses gardes qu’un chien très courageux.

Un chien qui donne la réponse +3 est extrêmement méfiant, comme doivent l’être les chiens de berger, les chiens guides d’aveugle et les chiens de garde « avertisseurs ». Un degré de vigilance très élevé est également souhaitable chez les chiens de chasse, mais il n’est pas toujours bon que la vigilance soit dirigée vers l’homme. Ainsi, si ce test a donné des résultats plutôt bas, il est conseillé de le recommencer en introduisant un animal (chat, poule, lapin) dans le champ visuel du chien, plutôt qu’un humain étranger.

Les réponses comprises entre +2 et +1 indiquent une bonne vigilance ainsi que du courage. C’est la réponse correcte pour le chien de garde « armé », pour le chien de défense et le chien de recherche.

Le chien qui obtient des réponses –1 ou –2 a une vigilance moyenne convenant pour l’attaque (qui nécessite une dose élevée de courage), pour le secours et en général pour tous les emplois pour lesquels le chien doit travailler en présence d’autres personnes, d’autres animaux, et au milieu de distractions variées (par exemple dans les épreuves d’« agility »).

Même les chiens de garde les plus courageux peuvent donner des réponses de ce type. Une réponse –3 n’est jamais souhaitable. Il est même plutôt rare qu’un chien ne se soucie même pas d’un étranger. Cela peut être dû à un mauvais état de santé du chien (qui est par exemple trop préoccupé par son mal de ventre pour penser à ce qui se passe autour de lui), à une trop grande jeunesse du sujet ou encore à un faible sens du territoire, ce qui est tout à fait normal par exemple chez les chiens nordiques.

Le seul cas où un chien ayant une vigilance de niveau –3 peut être utile est celui d’une personne âgée qui souhaite un animal de compagnie ne remplissant aucune fonction utilitaire, par exemple dans un immeuble habité par des gens qui n’aiment pas les chiens : un tel chien est alors l’idéal parce qu’il n’aboiera pratiquement jamais.

Conseils d’élevage

Étant donné le rapport étroit qui existe entre vigilance, courage et sens du territoire, il est impossible de donner des conseils généraux : les résultats obtenus à ce test doivent être appliqués à l’élevage en fonction de la race concernée et de la fonction future réservée aux chiots.

 
Florence Desachy, Bianca Frosolini
  • Docteur vétérinaire comportementaliste, enseignante et directrice d'une collection d'ouvrages animaliers
  • B. Frosolini est éleveuse de chiens de défense et participe à des expositions canines dans le monde entier

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)