Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chat :

Acclimatation du chaton

acclimatation chaton

Le chaton qui arrive à la maison va être dépaysé par ce nouveau milieu, effrayé par l’absence de sa mère et de ses frères et, enfin, perdu à cause du bouleversement de ses habitudes.

Il faudra de la patience, du calme et de la tendresse pour le rendre serein et décontracté.

Inutile d’aller trop vite, il serait même dangereux de le contraindre à accepter de force les caresses et les câlins.

Les moins timides se rapprocheront de leur nouvel « ami » humain après quelques minutes et, rassurés par ses mains chaudes, le remercieront de ses attentions en ronronnant.

Notre chaton, de race pure ou orphelin apeuré trouvé dans la rue, doit trouver dans son nouveau foyer un panier garni d’un beau coussin, prêt à devenir sa niche. En réalité, après avoir inspecté la maison, il est très probable qu’il préfère choisir un fauteuil, le lit ou n’importe quel autre cocon de son choix.

Il faut également lui offrir des jouets adaptés, créés pour lui : balles qui roulent, petites souris en plastique et l’indémodable pelote de laine. Il faut absolument qu’il dispose d’une petite planche en bois souple, où il pourra « faire ses griffes ».

Eduquer le chat en s'armant de patience

Il n’est pas facile d’enseigner une éducation à un chat : en effet, il n’est pas disposé par nature à se soumettre complètement à son maître et ne reconnaît pas en lui un chef de meute, comme peut le faire un chien.

Lorsque le chaton aura pris de l’assurance vis-à-vis du nouveau monde qui l’entoure, il cherchera une façon de passer le temps et tout pourra devenir prétexte à jouer.

Oui, même le précieux vase chinois ou la pendule ancienne héritée de l’arrière-grand-père, sans parler de l’aspect engageant des rideaux et des canapés parfaits pour se « faire les griffes » ou pratiquer l’escalade.

C’est au maître que revient la tâche d’interdire que cela se produise, sans pour autant terroriser son nouvel ami. Il faut lui interdire l’accès aux pièces « à risque », au moins lorsqu’il n’est pas surveillé ; il faut le gronder fermement, mais sans crier ni gesticuler exagérément quand il est pris sur le fait.

Pour obtenir de bons résultats, il faut de la patience et un esprit d’observation.

L’important est de ne pas se décourager au premier échec, de ne pas se laisser conditionner par sa propre humeur et d’utiliser toujours la même méthode pour ne pas dérouter « l’élève ». Il est indispensable d’étudier son caractère et, suivant le tempérament du minou, d’être plus sévère ou plus tolérant, de gronder ou d’encourager.

Ne pas oublier non plus que le chat est un animal à l’intelligence vive, à l’esprit aiguisé et doté d’une excellente mémoire. Même si ces qualités ont été affinées au départ par les félins pour assurer leur survie, ils peuvent aujourd’hui les utiliser pour obtenir un très bon rapport avec leur ami (et non leur maître) homme.

Propreté instinctive du chat

À part de très rares cas particuliers, tous les chats savent utiliser une caisse remplie de granulés pour faire leurs besoins. Dans la nature, les excréments sont enterrés pour ne pas laisser de traces : les chats cherchent donc instinctivement un endroit tranquille où pouvoir faire un trou puis recouvrir leurs excréments.

Cela se produit, y compris pour les chatons, dès leur plus jeune âge et, plus précisément, dès que leur alimentation passe du lacté au solide et que ce n’est donc plus leur mère qui se charge de leur propreté et de celle de leur panier.

Même les chats adultes qui ont toujours vécu en liberté apprennent tout de suite à utiliser le bac à litière et tous les chats, en échange, exigent que celle-ci soit parfaitement propre et que la litière soit sèche, sinon ils saliront par terre, en essayant de creuser dans le sol ou dans les pots des plantes.

Il faut éduquer son chat le plus tôt possible, en évitant de le laisser prendre de mauvaises habitudes qui, si elles nous paraissent tolérables quand il est chaton, deviendront ennuyeuses à l’âge adulte.

Bien que de nombreuses races conservent intacts certains instincts primitifs, il n’est pas impossible d’inculquer au chat de nouvelles habitudes, y compris en lui apprenant dès son plus jeune âge à respecter ses proies préférées, comme les souris et les oiseaux.

Mieux vaut bien sûr ne pas permettre un contact trop « rapproché », mais il n’est pas difficile d’obtenir une cohabitation respectueuse.

 
Milena Band Brunetti
  • Eleveuse professionnelle de chats de race et auteur d'ouvrages de référence sur les félins

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chat :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)