Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Mort inattendue cochon d'inde mâle (3 ans)Cochon d'Inde

Créer un nouveau sujet
Posté par il y a 1 an
Bonsoir,

Ce matin, j'ai eu la triste surprise de découvrir mon cochon d'inde mort dans sa cage. Si j'avais bien conscience que ce jour devait arrivé, je ne m'y attendais pas avant encore quelques années... Ce fut donc une journée très difficile moralement et pleine d'interrogations.
Pourquoi ? Que s'est-il passé ?
J'avais bien remarqué qu'il était moins actif depuis 1 à 2 jours, qu'il mangeait moins et buvait moins. Hier soir, j'ai remarqué qu'un de ses yeux coulait, de façon assez légère cependant, je comptais l'emmener voir un vétérinaire dès lundi. Il ne couinait plus comme il avait l'habitude de le faire et il ne cherchait plus à capter mon attention quand il a été l'heure d'éteindre les lumières.
Il n'était pas issu d'une animalerie, je l'avais adopté chez un particulier qui vivait à quelques kilomètres de chez moi, en juin 2016 (il était né le 1er mai de la même année), et qui était raide dingue de son groupe de cochon d'inde, en prenant le plus grand soin.
J'avais préparé son arrivée en commandant une cage très spacieuse, étudier chaque nourriture que je comptais lui proposer pour déterminer celle qui contenait le plus de vitamine C, acheté du foin bio. Il était le seul cochon d'inde sous mon toit mais, j'avais lu à plusieurs reprises qu'en passant beaucoup de temps avec lui, il pouvait l'accepter. C'est ce que je faisais. Depuis début juin 2019, j'ai été un peu prise par les examens, je le voyais moins mais je révisais dans la même pièce que lui, en lui parlant à chacune de mes pauses.
Il quittait sa cage plusieurs heures par jour, à sa guise. Je nettoyais cette cage une à 2 fois par semaine, alternant entre litière de chanvre et copeau (je sais qu'il y a débat sur les copeaux mais le chanvre est assez cher et surtout difficilement trouvable près de chez moi).
Il avait le droit à des légumes chaque jour (endives, persil, carottes selon les saisons).
Il vivait dans une pièce au calme, il pouvait percevoir les bruits du rez de chaussé, comme le son de la télé, mais de façon atténuée et puis, sauf à de rares exceptions, la maison est plutôt calme.
(Suite en commentaire)
Reporter un abus
Posté par il y a 1 an
Je ne comprends pas ce qui a pu se passer : selon toutes les connaissances que j'ai accumulées avant de décider d'adopter un cochon d'inde et pendant que j'en prenais soin, il n'y a qu'une seule chose que j'ai mal faite : l'exposer à un courant d'air, il y a 3 semaines, lorsque je révisai une partie assez difficile de mes cours et que je ne pensais plus qu'à ça. Cela n'a pas duré longtemps : peut-être 10 à 15 minutes, et il n'y a pas eu d'éternuements par la suite, ses selles et ses urines sont restés normales jusqu'à la fin...
Je n'ai pas non plus décelé de grosseurs en le caressant ou en le brossant.
J'habite dans une région qui a été épargné par la canicule : la température de sa pièce de vie (qui se trouve être également ma chambre) n'a jamais dépassé les 23°C et n'est jamais tombé en dessous de 20°C non plus.
Ses dents étaient également normales, lui permettant de se nourrir correctement : il ne voulait plus manger, ce n'est pas qu'il ne pouvait plus.

Voilà, je crois avoir donné toutes les informations, je sais que cela ne le fera pas revenir mais je voudrai savoir si j'y suis pour quelque chose, si le courant d'air a été le déclencheur de quelque chose... Alors si quelqu'un a vécu la même chose, ou peut m'expliquer pourquoi j'ai dû enterrer mon pauvre petit père ce matin, je lui serait vraiment très reconnaissante.
Ça pourra peut-être servir à d'autre, ou alerter sur une erreur stupide qu'on peut faire en étant responsable d'un cochon d'inde. Pour ma part, je ne reprendrai pas de cochon d'inde avant un bon moment, déjà parce que je vais quitter le domicile familial l'année prochaine pour poursuivre mes études (il était prévu qu'il reste chez mes parents qui en aurait pris le plus grand soin, il aurait eu une nouvelle pièce de vie, ma soeur aurait passé du temps avec lui et j'aurais pris le relais le week-end pour ne pas lui imposer le stress de prendre le train chaque semaine) et ensuite parce que leur perte est beaucoup plus douloureuse que ce que j'avais imaginé, mine de rien il a su s'imposer dans ma vie sans que je le remarque... En tous cas, je ressens un immense vide depuis ce matin...
Désolée pour le pavé... et merci à ceux qui prendront la peine de répondre, même si ce n'est que des hypothèses, j'ai besoin de comprendre...
Reporter un abus
Posté par Ancien utilisateur il y a 1 an
Bonjour,

C'est effectivement très triste, vous aviez l'air de bien vous y connaître et il devait être très heureux. Malheureusement il est difficile de poser un diagnostic, surtout s'il n'avait aucun symptôme préalable. Peut-être est-il décédé à la suite d'une détresse respiratoire ou d'un épisode de coryza peu perceptible. Vous n'avez rien à vous reprocher, chaque propriétaire de cobaye a du un jour faire face à un décès douloureux et inexpliqué. (L'un des cobayes de ma soeur, 4 ans à peine, est soudainement devenu aveugle en quelques heures et semblait souffrir de maux digestifs, alors que son alimentation était très surveillée. La seule solution a été l'euthanasie, et une autopsie n'a rien expliqué ; c'était il y a 13 ans).
Dites vous qu'il a eu de la chance de tomber sur vous (combien seraient restés dans une cage sans espace, sens nourriture et soins adaptés, et sans visite chez le vétérinaire en cas de pépin ?). Surtout ne culpabilisez pas, et prenez soin de vous et de sa mémoire.
Reporter un abus
Pub
Posté par il y a 1 an
Thicouv64 a écrit:
« Bonjour, C'est effectivement très triste, vous aviez l'air de bien vous y connaître et il devait être très heureux. Malheureusement il est difficile de poser un diagnostic, surtout s'il n'avait aucun symptôme préalable. Peut-être est-il décédé à la suite d'une détresse respiratoire ou d'un épisode de coryza peu perceptible. Vous n'avez rien à vous reprocher, chaque propriétaire de cobaye a du un jour faire face à un décès douloureux et inexpliqué. (L'un des cobayes de ma soeur, 4 ans à peine, est soudainement devenu aveugle en quelques heures et semblait souffrir de maux digestifs, alors que son alimentation était très surveillée. La seule solution a été l'euthanasie, et une autopsie n'a rien expliqué ; c'était il y a 13 ans). Dites vous qu'il a eu de la chance de tomber sur vous (combien seraient restés dans une cage sans espace, sens nourriture et soins adaptés, et sans visite chez le vétérinaire en cas de pépin ?). Surtout ne culpabilisez pas, et prenez soin de vous et de sa mémoire. »


Merci pour votre réponse.
Les seuls symptômes ont été une perte d'appétit puis, il me semble, un arrêt quasi total de l'alimentation et de l'hydratation, quelques heures avant son décès.
Avec le recul, je me souviens avoir remarqué que depuis 3/4 jours, il était moins actif : il dormait beaucoup et ne couinait plus en m'entendant arriver... Je n'avais pas forcément été inquiétée par cela : j'avais mis ça sur le compte du début de vieillesse ou d'une simple paresse.
Je sais aussi que ses yeux coulaient, pas d'une façon démesurée, juste un écoulement à quelques centimètres des paupières. En revanche, et c'est en y réfléchissant que cela m'est revenu, je suis incapable de dater le début de cet écoulement : il n'était pas très fan du toilettage, c'était une grande source de stress, alors je me contentais de couper les griffes quand il le fallait et de ne brosser qu'une fois de temps en temps, histoire d'éviter les noeuds, j'étais convaincue que, s'il pouvait choisir, il préférait une allure un peu bof mais sans la contrainte de la brosse et du peigne trop régulièrement à une allure impeccable avec brosse quotidienne. Tout ça pour dire que ses longs poils cachaient un peu les yeux, et que l'écoulement étant léger, je n'ai rien remarqué avant son brusque changement de comportement.
Comme vous le dite, je commence à comprendre que je ne saurais sûrement jamais ce qui a causé sa mort... Quelque part, l'histoire du cochon d'inde de votre soeur me "rassure" un peu : parfois on y peut rien, c'est comme ça, il faut accepter de devoir dire aurevoir à son petit protégé même si c'est injuste...
Encore merci d'avoir répondu.
Reporter un abus
Posté par il y a 1 an
Des animaux aussi fragiles peuvent mourir de façon brutale, avec des signes qu'on ne considère pas comme alarmants. Ça va parfois tellement vite...
Mon cochon d'Inde, Oz, est mort à 5 ans, donc il avait également quelques années devant lui. Il est mort en 24 heures. Son nez coulait au cours d'une journée, mais il était toujours actif, mangeait, buvait... je n'ai pas pu l'emmener chez le vétérinaire le jour même, donc le lendemain matin, je me suis levée tôt pour pouvoir y arriver dès l'ouverture. Je l'ai retrouvé mort.

C'est injuste, douloureux, ça prend à la gorge et on se demande ce qu'on a bien pu faire ou justement, ne pas faire pour en arriver à cette dramatique finalité. Et puis parfois, c'est juste comme ça, parce que la vie ne tient qu'à un fil et qu'on a beau aimer très fort nos petits compagnons, ils restent malheureusement très sensibles, très fragiles.
Ton cochon d'Inde aura eu une belle vie, ne culpabilises pas... tu as fais au mieux et c'est le plus important.
Reporter un abus
Posté par il y a 1 an
Twinklestar a écrit:
« Des animaux aussi fragiles peuvent mourir de façon brutale, avec des signes qu'on ne considère pas comme alarmants. Ça va parfois tellement vite... Mon cochon d'Inde, Oz, est mort à 5 ans, donc il avait également quelques années devant lui. Il est mort en 24 heures. Son nez coulait au cours d'une journée, mais il était toujours actif, mangeait, buvait... je n'ai pas pu l'emmener chez le vétérinaire le jour même, donc le lendemain matin, je me suis levée tôt pour pouvoir y arriver dès l'ouverture. Je l'ai retrouvé mort. C'est injuste, douloureux, ça prend à la gorge et on se demande ce qu'on a bien pu faire ou justement, ne pas faire pour en arriver à cette dramatique finalité. Et puis parfois, c'est juste comme ça, parce que la vie ne tient qu'à un fil et qu'on a beau aimer très fort nos petits compagnons, ils restent malheureusement très sensibles, très fragiles. Ton cochon d'Inde aura eu une belle vie, ne culpabilises pas... tu as fais au mieux et c'est le plus important. »


Merci pour ta réponse.
C'est exactement ça, cela fait maintenant un peu plus d'une semaine qu'il est décédé et je commence à me rendre compte que, finalement, je n'y pouvais pas grand chose... Les histoires de cochons d'inde qui meurent subitement sont si nombreuses malheureusement..
Il aura eu une belle vie et ne finira pas par être oublié. C'est sûr que c'est difficile, quand on a toujours apporté un maximum d'attention et de soin à son animal et qu'on le découvre, un matin, mort... Mais je pense que quand on a fait de notre mieux, après quelques jours, on accepte et on se promet de ne jamais l'oublier.
Reporter un abus
Posté par il y a 1 an
Bonjour, il m’est arrivé la même chose avec mon premier cochon d’inde, Grou Grou. Elle vivait seule, mais elle n’était pas malheureuse, je m’occupait tout le temps d’elle. On surveillait son alimentation, on faisait pas de courant d’air, bref, tout allait bien ! Mais un jour elle ne voulait plus manger, elle restait souvent couchée, elle ne voulait plus être prise dans les bras. Elle s’est mise à perdre beaucoup de poids, et de poils. On est allés chez un vétérinaire immédiatement, mais celui-ci était imcompétent, et nous a fait patienter deux semaines. Lorsque on a compris que ce véto ne connaisait pas vraiment les cochon d’indes, on est allés chez un autre vétérinaire, spécialisé, mais Grou Grou est morte quatre jours plus tard’ après une nuit de veille angoissée (elle faisait un bruit a chaque respiration, semblait manquer d’air... Le « bon » véto nous avaient annoncés une péricardite (poche d’eau près du coeur) très importante, et une bronchite. Le choc a été immense, et une semaine plus tard nous avons repris deux cochons d’inde, pour noyer notre chagrin. Ça fait deux mois maintenant, et j’ai toujours du mal a en parler sans pleurer... mais bon, tout ça pour dire qu’on pense qu’elle avait un problème dentaire depuis la naissance, qui l’empêchait de manger assez,ce qui a provoqué une péricardite... je sais que c’est un peu tiré par les cheveux, mais c’est la seul explication... sinon pour la bronchite, on a vraiment pas d’explication, mais les CI sont des bestioles si fragiles...
Bonne remise morale ;)
« Rien n’est plus beau que l’amour de ses bestioles » Citation de moi-même. Grou-Grou est rentrée dans ma vie le 21/10/2018. Elle est morte le 30/04/2019 d’une péricardite + grosse bronchite. Lily et Hedwige sont entrées dans ma vie le 04/05/2019. Grou Grou, tu seras à jamais dans mon coeur.
Reporter un abus
Posté par il y a 1 an
Unrefletdelune a écrit:
« Bonjour, il m’est arrivé la même chose avec mon premier cochon d’inde, Grou Grou. Elle vivait seule, mais elle n’était pas malheureuse, je m’occupait tout le temps d’elle. On surveillait son alimentation, on faisait pas de courant d’air, bref, tout allait bien ! Mais un jour elle ne voulait plus manger, elle restait souvent couchée, elle ne voulait plus être prise dans les bras. Elle s’est mise à perdre beaucoup de poids, et de poils. On est allés chez un vétérinaire immédiatement, mais celui-ci était imcompétent, et nous a fait patienter deux semaines. Lorsque on a compris que ce véto ne connaisait pas vraiment les cochon d’indes, on est allés chez un autre vétérinaire, spécialisé, mais Grou Grou est morte quatre jours plus tard’ après une nuit de veille angoissée (elle faisait un bruit a chaque respiration, semblait manquer d’air... Le « bon » véto nous avaient annoncés une péricardite (poche d’eau près du coeur) très importante, et une bronchite. Le choc a été immense, et une semaine plus tard nous avons repris deux cochons d’inde, pour noyer notre chagrin. Ça fait deux mois maintenant, et j’ai toujours du mal a en parler sans pleurer... mais bon, tout ça pour dire qu’on pense qu’elle avait un problème dentaire depuis la naissance, qui l’empêchait de manger assez,ce qui a provoqué une péricardite... je sais que c’est un peu tiré par les cheveux, mais c’est la seul explication... sinon pour la bronchite, on a vraiment pas d’explication, mais les CI sont des bestioles si fragiles... Bonne remise morale ;) »


Merci pour ta réponse.
Encore une histoire terrible d'un cochon d'inde qui meurt sans qu'on comprenne vraiment pourquoi... Tout va bien, on fait tout pour assurer son bonheur et puis ça s'arrête d'un coup. Tu as bien fait d'en reprendre 2, ça aide à passer à autre chose sans pour autant oublier et en plus ça permet à ces 2 cochons d'inde d'éviter de tomber entre de mauvaises mains !
Je comprends que ce soit toujours difficile d'en parler même après 2 mois.. Honnêtement, je ne pensais pas que la perte d'un cochon d'inde pouvait nous affecter autant : finalement une si petite bête prend quand même beaucoup de place dans nos vies !
Reporter un abus
Posté par il y a 1 an
C’est vrai que même une si petite bestiole peut prendre beaucoup de place dans la vie de quelqu’un, mais le plus « terrible », est de penser que c’est de notre faute, quand on ne trouve pas de cause valable...
Ce qui fait peur, c’est de se dire que ça pourrait recommencer avec d’autres cochons d’indes... ducoup maintenant, dès que j’entends un éternuement cochon d’indesque, je me précipite pour vérifier que c’est bien du à un bout de foin qui chatouille, et pas un début de rhume... ça rend complètement parano ! Mais c’est vrai que de reprendre presque la même semaine d’autres cochons d’indes console énormément, car on s’oblige à penser à autr chose qu’à la mort quand on parle de cochons d’indes(et de ne pas rester traumatiser à vie). Mais il faut prendre des cochons d’indes totalement différents du précédent : mon premier cochon d’inde était agouti citron, et là mes mémères sont noire et blanche pour la première et noire et crème pour la deuxième. Même au niveau morphologique elles sont différentes !
« Rien n’est plus beau que l’amour de ses bestioles » Citation de moi-même. Grou-Grou est rentrée dans ma vie le 21/10/2018. Elle est morte le 30/04/2019 d’une péricardite + grosse bronchite. Lily et Hedwige sont entrées dans ma vie le 04/05/2019. Grou Grou, tu seras à jamais dans mon coeur.
Reporter un abus
Posté par il y a 2 mois
Bonsoir,
Le post date un peu mais je viens de vivre la même chose avec mon cochon dinde. Depuis quelques jours je le trouvais silencieux, il s isolait dans sa cachette et aujourd'hui il n a pas mangé sa salade donc j ai voulu le prendre dans mes bras pour voir ce qui n allait pas (d habitude il n aime pas ça, mais la aucune réaction). J ai de suite senti qu il était plus froid, sa petite levre un peu bleu, il était tout mou et affaiblit, le ventre élargi. Direction les urgences NAC, radio et c est un élius (je ne sais pas si ça s écrit comme ça) , du gaz dans les intestins. Le pronostic vital est engagé d après la veterinaire. Elle m a dit de rappeler demain à 11h. En attendant elle lui donne des antis douleurs et essaie de le stabiliser.
Reporter un abus
  • Fermer
    Mes photos
    Cliquez sur la photo pour l'intégrer à votre message
  • Insérer une vidéo YouTube
  • Insérer un smiley
  • Insérer :

:

Je me connecte :

Vous devez vous connecter afin de pouvoir poster votre message
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)