Chiot collant, aboiement intempestifs, je déprime j'en peux plus

Dyder79
Dyder79

Bonjour,

J'ai des petits soucis d'éducation avec mon chiot et j'avais besoin de conseil s'il vous plaît.

Déjà je tiens à dire que j'ai consulté 2 éducateurs canins malheureusement en vain.

Entre un qui m'a conseillé de l'épuiser avec des activités intenses tous les jours afin qu'il soit calme et l'autre qui me conseille de l'enfermer dans une caisse et de le mettre dans un sous sol avec un collier anti aboiement, je préfère demander de l'aide à la communauté car vous l'aurez compris ce genre de méthodes ne me plaît guère.

J'ai récemment adopté un petit Spitz des Wisigoths il y a 4 mois. Il a 6 mois aujourd'hui je l'ai eu à ses 2 mois, il vivait dans une cage séparé de ses parents dans un élevage.

Chez moi il a droit à tout comme mes autres animaux : j'ai 2 chats et un autre chien, une femelle Berger Australien de 8 ans adoptée l'année dernière à la spa. Depuis l'arrivée du chiot son comportement a été transformée. Plutôt timide elle est devenue joyeuse, joueuse, c'est vraiment un bonheur de la voir si heureuse.

Le problème c'est que je n'ai plus de vie.

Il est très gentil mais il est collant il me suit partout (toilettes, douches...)

Et quand je lui interdit l'accès à certaines pièces comme l'étage par exemple où j'ai installé une barrière sécurité enfant il aboie et détruit des objets.

J'ai peur maintenant de le laisser tout seul.

Ne travaillant pas, il est effectivement habitué à me voir tous les jours à ses côtés mais j'ai besoin de temps en temps de sortir et d'avoir mes moments à moi.

Au début je l'avais mis dans un parc avec des jouets il a fait ses besoins dedans et après il a bougé le parc partout dans la maison me salissant tout l'intérieur.

Si je le laisse dans le jardin il n'arrête pas d'aboyer et la voisine se plaint. Il mange tout aussi, cerises, pommes, cailloux, caca donc je suis inquiet en permanence

Pourtant il n'est pas seul il est avec sa copine et les chats et bien entendu il a une multitude de jouets pour s'occuper (y compris des jouets éducatifs).

Et en conseil du véto j'ai eu droit c'est un chiot ça lui passera.

En fait je suis hyper angoissé de le laisser seul car j'ai peur qu'il mange une saloperie ou qu'il me détruise quelque chose

Je ne suis jamais rassuré et aujourd'hui je suis en dépression à cause de lui car je ne sais pas quoi faire. Je suis tout le temps là à le surveiller et je n'arrive plus à vivre.

J'ai voulu le confier à mes parents pour respirer un peu mais les autres animaux semblaient tristes qu'il ne soit plus là du coup je l'ai repris une heure après. Et il était infernal chez mes parents il aboyait tout le temps aussi alors qu'il avait une autre copine une Jack Russell avec qui il s'entend à merveille.

Aujourd'hui je me demande si mon chiot n'est pas hyperactif ?

Il a été castré mais ça ne l'a pas calmé pour autant.

Bref voilà désolé pour le long message. Merci de m'avoir lu et si vous avez des conseils, je suis preneur.

Merci beaucoup

27 réponses
Mel1
Mel1

Je pense que vous avez raté l'apprentissage de la solitude avec ce chiot. C'est pas une critique, j'ai fais la même erreur avec mon chien précédent et j'ai eu à peu près les mêmes résultats conséquences.

Pour commencer il faut que vous l'empêchiez de vous suivre partout. Alors au début il va détruire des objets mais tant pis faut en passer par là. Pour éviter qu'il détruise des objets importants déjà mettez ces objets hors de portée et laissez des trucs qu'il pourra détruire. Genre s'il aime déchiqueter laissez les prospectus à sa portée par exemple.

Il faut lui faire comprendre que c'est pas un drame si vous disparaissez dans la pièce à côté. Et ensuite il faudra lui faire comprendre que c'est pas un drame si vous sortez de la maison.

En faisant des faux départ, des aller-retour, des absence très courtes, etc...

Avec mon précédent chien je n'ai jamais résolu ce problème d'anxiété de séparation, mais j'ai pas beaucoup essayé non plus. Par contre oui avec l'âge il a arrêté de détruire, il se contentait dhurler 5min quand je partais.

C'est dommage que vous n'ayez pas tenu pour le laisser chez vos parents. Ça pourrait vous faire du bien à tous les deux. Ça vous permettrait de souffler un peu et un changement d'habitude pourrait faire du bien à votre chien.

Jcne
Jcne

Le monde du chien a divers corps de métier dont chacun à ses limites de compétences. Faire appel à un éducateur canin pour un problème de comportement n'est pas très judicieux.

Les réponses que vous ont donné ces deux éducateurs sont cohérentes avec ce qu'ils cherchaient à produire sans prendre en considération la causalité du comportement, ni ses objectifs, ni l'environnement, ni les réponses que vous donnez à ce comportement.

Cacher les symptômes ne suffit pas à résoudre un problème. Il est toujours préférable d'en comprendre la causalité et les raisons pour lesquelles il se produit.

Kikaah
Kikaah
#gally_shiba #plume_kirua_cats

Gros toutoux, lisez tout le texte en entier.

" 𝑰𝒏𝒔𝒕𝒂. #gally_shiba & #plume_kirua_cats "
Jcne
Jcne

Sans prendre en considération des notions d'éthique en éducation, il y a deux façons d'agir.

1- Soit on renforce = augmentation de la probabilité qu'un comportement se réitère

2- Soit on punit = diminution de la probabilité qu'un comportement se réitère.

Si le renforçateur est suffisamment agréable cela fonction à 100%

Si le punisseur est suffisamment aversif cela fonctionne également à 100%

Même si dans les deux cas cela peut n'être que temporaire. Cela est valable pour toutes les espèces l'homme y compris.

Maintenant ce qui est important, c'est de bien lire le post est de bien comprendre l'état d'esprit du postant et ce qu'il demande. Ce qui est pour ma part incompatible avec un phrase qu'a mentionné le postant. Voilà pourquoi, je dis que la réponse est cohérente avec la demande du postant. Attention, je n'ai jamais dit qu'elle était acceptable.

Bonjour

Essayez de "refaire" calmement l'éducation à l'enclos/parc dans lequel vous le mettez pour sa sécurité. Positivez davantage ce lieu en y passant du temps avec lui, alternez ses jouets/bois de cerf etc... Pour créer plus d'intérêt qd il les retrouve, travaillez le calme dans cet espace là aussi (progressivement et calmement), recompensez par des phrases, des caresses et friandises si vous voulez.

En parallèle, une bonne dépense physique ET mentale en extérieur, en liberté (top si c'est déjà le cas). Le travail mental peut aider à détendre aussi.

Et dédramatisez vos departs, vos déplacements et changements de pièces tout en le laissant avoir vu sur vous au possible au départ puis de moins en moins.

Le fait qu'il ait d'autres animaux pour tenir compagnie semble ne pas lui suffir, peut être que son attachement à vous est très profond et vos departs anxiogènes. Mais avec un travail progressif et minutieux, ça devrait s'arranger petit à petit, ce que je vous souhaite.

Bon courage

Dyder79
Dyder79

Bonjour,

Merci pour toutes ces précisions. Oui je vais réessayer l'enclos et persévérer surtout qu'il est plutôt intelligent et comprend assez vite.

Le problème ce sont les aboiements. Dès qu'il n'est pas content ou frustré il râle. C'est super difficile de l'empêcher d'aboyer.

Dehors la voisine se plaint. À l'intérieur j'ai peur qu'il me fasse une bêtise.

Merci pour tout

Jcne
Jcne

je l'ai eu à ses 2 mois, il vivait dans une cage séparé de ses parents dans un élevage.

En prenant un chiot dans ces conditions d'élevage, vous avez accepté un chiot avec des problèmes de comportements. Vous devez par conséquent accepter que ce sera long, accepter d'être patient et de vous investir énormément dans la résolution du problème. Ce qui serait intéressant, c'est de savoir pourquoi le chiot était séparé de ses parents car c'est pour moi un critère totalement rédhibitoire pour une adoption.

Jcne
Jcne

Lorsque vous dîtes " je déprime à cause de lui". Je veux tout de suite remettre les pendules à l'heure. Le chiot n'est en rien responsable de votre déprime. Celui qui est responsable de votre déprime, c'est vous et vous seul en ayant accepter de prendre un chiot dans de telles conditions. Donc, ne rejetez pas la faute sur le chiot et accepter que c'est vous qui avez commis l'erreur. C'est essentiel, de vous remettre en cause, si vous voulez réussir à résoudre ce type de problème.

Jcne

Je pense que la postante peut vouloir dire qu'elle déprime de la situation globale et pas forcément à cause du chiot. On peut dire des choses de manière simple et penser de manière plus complexe, savoir qu'on a une part de responsabilité dans tt ça, que le chiot n'y est pour rien etc...

Pareil pour ce type d'adoption, c'est un challenge derrière, moi je pourrais pas et c'est bien si certains ont l'énergie pour. Par contre ça ne signifie pas pour autant qu'ils n'auront pas de difficultés ni besoin de conseils, de soutien.

Jcne
Jcne

Jcne Je pense que la postante peut vouloir dire qu'elle déprime de la situation globale et pas forcément à cause du chiot. On peut dire des choses de manière simple et penser de manière plus complexe, savoir qu'on a une part de responsabilité dans tt ça, que le chiot n'y est pour rien etc... Pareil pour ce type d'adoption, c'est un challenge derrière, moi je pourrais pas et c'est bien si certains ont l'énergie pour. Par contre ça ne signifie pas pour autant qu'ils n'auront pas de difficultés ni besoin de conseils, de soutien.

Vous avez entièrement raison, ce serait bien de savoir ce qu'il voulait dire exactement dans c'est à cause de lui. Mais quand on sait qu'il y a environ chaque jour une vingtaine de chiots euthanasiés avant l'âge d'un an chaque jour pour cause de problème de comportements dû à des mauvaises conditions d'élevage.

Le pire c'est que malgré tout, le postant est sûrement aussi une victime et que le premier responsable est l'éleveur.

Confirmation de la suppression

Êtes vous sûr de vouloir supprimer ce message ?