Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Quel "protocole" face à un congénère non sociable (ou maître réticent)Eduquer son chien

Créer un nouveau sujet
Posté par il y a 2 ans
Bonjour,
Comme certains le savent déjà j'ai une chienne extrêmement sociable qui aime par dessus tout jouer avec ses congénères. Je mets donc tout en œuvre pour lui apprendre à attendre mon feu vert avant d'aller jouer. Et ça fonctionne plutôt bien jusqu'ici.
Le truc, c'est qu'avec ma méthode d'apprentissage, c'est très important que ma chienne comprenne que quand elle obéit, des choses agréables se produisent :-) et pas le contraire.
Or, la récompense ultime pour elle c'est que je l'autorise à aller voir l'autre chien. Le reste n'a que peu d'importance dans ces moments là.
Donc problème : que faire lorsqu'on tombe sur un chien non sociable ou un maître qui refuse le contact ? Ces situations sont inévitables au quotidien mais c'est embêtant parce-que ça me fait perdre des points niveau éducation ! Ma chienne obéit, résultat : hé ben non tu peux pas aller jouer. pas top... D'ailleurs ça la frustre et elle me le fait bien sentir.
Ma question est donc : comme rendre ça le moins désagréable possible pour elle ?
Reporter un abus
Posté par il y a 2 ans
Elle a quel âge déjà et depuis combien de temps l'éduque tu de cette façon? Et depuis combien de temps démontre-t-elle une bonne sociabilité de façon constante ou quasi constante?
Reporter un abus
Posté par il y a 2 ans
Elle a 15 mois et je l'éduque comme ça quasi depuis toujours, c'est à dire depuis ses 4 mois. Elle a toujours été ultra sociable. Je n'ai jamais eu le moindre souci de ce côté là. La difficulté consiste plutôt à l'empêcher d'aller voir les gens ou chiens si nécessaire.
Reporter un abus
Pub
Posté par il y a 2 ans
Ok. Bon. Je reviens dans un instant avec un exposé lol.
Reporter un abus
Posté par il y a 2 ans
Je trouve ta question absolument fascinante, car elle concerne un sujet auquel je réfléchis chaque jour depuis un moment déjà, soit le fameux concept d'éducation (par opposition au dressage).

Tu as pu constater à suivre les débats, que cette distinction est loin d'être comprise / acceptée (même de la part de professionnels). Donc ta question est tout, sauf triviale.

Commençons par un petit rappel des faits (car je considère ces concepts comme des faits):

Différence entre éducation et dressage = aspect moral. On dresse pour soi, pour obtenir un animal plus docile. On éduque pour lui (idéalement). Donc, ce que je lis de ton texte est un bel exemple d'élément d'éducation, puisque tu l'as toujours fait pour la rendre plus heureuse. La sociabilité appartient au domaine de l'éducation, et non du dressage. Je proposerai des nuances à tout ça lorsque je publierai, mais pour le moment ça suffit. On éduque l'animal, pour son mieux être en priorité (et non pour le nôtre).

Le conditionnement opérant (domaine du dressage) est un outil intéressant pour supporter l'éducation. Et donc ta question est: Comment ne pas nuire au processus de conditionnement de mon animal, lorsque je ne peux lui offrir une rencontre comme un R+ conséquemment à sa bonne conduite.

Or mon message dans tout ça, c'est que le conditionnement opérant n'est qu'un outil, et certainement pas "L'Éducation" en soit. Tu te trouve "bloquée" dans ton habileté à poursuivre le conditionnement parfait, où elle obtient un R+ à chaque fois. Mais la question, serait: Te trouve tu bloquée dans ton processus d'éducation pour autant? Je ne crois pas.

L'Éducation doit préparer à la vraie vie selon moi. Et dans cette vraie vie, pour le restant de sa vie, et de votre relation, on croisera des chiens qu'on ne peut pas rencontrer!! Donc selon moi, tu dois l'éduquer à ça, puisque c'est ça qui est ça. C'est la vie. L'Éducation prépare à la vie réelle, pas à une utopie.
Reporter un abus
Posté par il y a 2 ans
Ensuite dans ton texte, tu évoque une notion tout aussi intéressante, que j'ai découverte dans mon processus d'éducation à la vie en liberté, plus particulièrement en lien avec le rappel.

Tu mentionne "perdre des points" lorsque sa bonne conduite ne résulte pas en un R+. Un peu comme se retrouver dans un cul-de-sac. Pour le rappel, l'analogie que j'utilise est celle d'un compte bancaire. Lorsque le fait de revenir améliore la situation du chien, on dépose au compte. Lorsque sa situation est moins intéressante après être revenue, on retire du compte. J'ai commencé à percevoir les choses de cette façon il y a au moins 8 mois de ça. Au début, je prenais soin de ne pas trop retirer, et donc de déposer le plus possible.

Maintenant? J'oublie de plus en plus ces notions. Les choses à cet égard deviennent de plus en plus naturelles. J'ai tellement déposé. Tellement. Que je peux retirer sans craindre. Y aura toujours des sous. Donc je lui fait de moins en moins la fête quand elle revient. Notre vie en liberté est de plus en plus naturelle.

Nous traversons ce qui pourrait être notre pire vague de froid de notre histoire en ce moment. Je suis emmitouflé quand on sort, si bien que garder un contact visuel est difficile (avec les foulards, les capuchons et tout). Je m'en fiche. Je ne regarde même plus derrière. Elle n'est plus là, je la rappelle, elle revient et on continue. Ai-je fait un retrait? Peut-être, je m'en fiche. Je suis millionnaire. Elle reviendra toujours. On s'éloigne donc du conditionnement opérant. On vit. Ce n'est pas un rat, ce n'est pas une poule. On passera pas notre vie en mode conditionnement.

De la même façon, ça fait tellement longtemps que tu bosse de façon méthodique sur le dossier. Tu es probablement millionnaire toi aussi. **Ce** conditionnement là n'est plus si important. Tu as affecté positivement la personnalité de ta chienne. C'est gagné. Maintenant quelle devrait être la suite? Selon moi continuer dans le sens de la réalité, et non tenter de la lui cacher. Elle va piger, sinon au moins accepter.

Par ailleurs, n'oublie pas que les chiens seront toujours bien meilleurs que nous, pour lire un autre chien. Possible que la combinaison "Ne pas pouvoir y aller" + la lecture qu'elle même en fait, lui permettra un jour de comprendre pourquoi, ou à tout le moins dans quel contexte elle ne peut pas y aller. Tu pige?
Reporter un abus
Posté par il y a 2 ans
Ça, c'est l'accès à une éducation supérieure! Tu réalise si elle pouvait un jour d'elle-même, s'abstenir d'aller rencontrer un animal mal équilibré? Tel devrait être votre but selon moi. Et donc à ce niveau là, oui le conditionnement opérant peut être utilisé comme outil, mais on doit carrément l'inverser. Donc alors que tu as passé les 11 derniers mois à tout faire pour qu'elle rencontre, là faudrait la conditionner à ne pas le faire, quand ce n'est pas approprié. Faudra simplement trouver un R+ alternatif, ou encore ne pas être en conditonnement opérant du tout.

Un chien n'est pas un rat, ce n'est pas une poule. Cette sous-espèce se situe au niveau cognition et affilation avec l'humain, beaucoup beaucoup plus proche d'un primate (rien de moins). LE conditionnement opérant est populaire, mais ça ne demeure qu'un outil pour supporter l'éducation. Sans ça, elle doit "accepter" dans un premier temps, en espérant qu'un jour elle comprenne en plus d'accepter.

Y a tellement de fric dans votre compte bancaire, que cette nuance importante ne devrait pas nuire à la sociabilité acquise jusqu'à présent.
Reporter un abus
Posté par il y a 2 ans
Si je peux m'en permettre un dernier, en espérant ne pas te saouler...

Puisque l'éducation n'est pas le conditionnement opérant, et vice versa. Puisque l'éducation devrait servir l'animal en priorité, et non l'humain. J'ai choisi de codifier certains concepts, qui n'ont rien à voir avec l'obéissance.

J'ai des codes, des mots, contre lesquels je ne m'attends à peu au pas de réponse de la part du chien. Je rends simplement des choses conscientes. C'est de la communication pure. Rien à voir avec le dressage d'une poule ou d'un rat. Par exemple, j'aime attirer son attention sur des gens, des chats, des chiens. Je lui ai donc enseigné ce que sont des gens, des chats, et des chiens. Donc si on roule ou qu'on marche, et que je dis "Un chien?" Elle regarde partout et cherche le chien.

J'ai un mot qui veut dire jouer. C'est un mot heureux, souriant. Missik (veut dire Jouer en Inuktitut). Je ne m'attends à rien, quoi que parfois je le prononce lorsqu'elle est à proximité d'un chien pour lui proposer de jouer avec. Sinon ce mot est gratuit. Encore là, communication.

Peut-être pourrais-tu codifier en toute simplicité, le concept d'un chien à éviter, un d'un chien pas intéressant. Et là, bon c'est une façon de vivre. C'est omniprésent. Tu prononce ce mot lorsqu'elle a de mauvaises expériences. Tu prononce ce mot régulièrement lorsque ça s'applique. Zéro conditionnement opérant ici, que de la communication. C'est long, mais oh combien gratifiant de se sentir compris-E.
Reporter un abus
Posté par il y a 2 ans
Energie vous êtes parfois le roi de la métaphore. Le compte richement pourvu de points, c'est un bon choix, car en effet on peut se permettre d'en "perdre" de temps en temps si on a créé de super réserves
Reporter un abus
Posté par il y a 2 ans
Merci beaucoup pour ta réponse Énergie ! Tu as raison, l'impossibilité occasionnelle de rencontrer un congénère est une réalité qu'il faut accepter.
C'est vrai que je suis un peu obsédée par mon R+ parfois
En fait je déteste emmerder ma chienne, tout simplement. Elle me fait ses yeux de boxer, j'ai l'impression d'être un bourreau quand je dois lui interdire... Mais c'est la vie !
Reporter un abus
  • Fermer
    Mes photos
    Cliquez sur la photo pour l'intégrer à votre message
  • Insérer une vidéo YouTube
  • Insérer un smiley
  • Insérer :

:

Je me connecte :

Vous devez vous connecter afin de pouvoir poster votre message
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)