Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Avez-vous eu le "puppy blues" ? Nous recherchons vos témoignages !Général

Créer un nouveau sujet
Posté par Ancien utilisateur il y a 11 mois
Re-
(Désolé ça m'intéresse !)
J'ai lu le lien

Du coup, je préfère presque le post suivant de @bangdji dans le même sujet.
Parce que dans le 1er, je me dis que c'est précisément les personnes qui ne sont naturellement pas capable d'avoir ce recul qui risquent d'être victimes de P. B. (Dc ça ne resoud pas le problème on ne peut pas avoir une réaction spontanée sur commande...)

En revanche, le second permet de comprendre pourquoi ce fameux P. B. Est plus courant chez les maîtres de chiens que chez les maîtres de chats (appelé kitty blues😉)
parce que clairement, en terme de retour affectif, chez le chien, c'est bien plus réel que chez le chat d'après moi, et je précise que je n'ai pourtant que des chats (pour l'instant 😡).

Clairement, on s'attend beaucoup plus à un réel retour affectif et à avoir une véritable complicité de la part d'un chien que de la part d'un chat, parce qu'au final, un chat, on lui "vole" l'affection dont on a envie plus que lui, il en a vraiment envie (même si bien sûr il en a besoin quand même, je voudrais pas me fâcher avec le forum chat 😻).

Alors qu'un chien lui, je pense qu'il a vraiment besoin de cette relation affective.
Donc je me dis que peut être ça explique que ce PB soit plus courant chez les maîtres de chiens car ceux qui projette d'en avoir un en attendent peut être plus souvent plus que ce que le chien ne donne réellement alors que ceux qui veulent un chat ont déjà intégré que le chat est un animal plus distant.
Reporter un abus
Posté par il y a 11 mois
Bonsoir !
Alors de mon coté, j'ai fais aussi un tout petit puppy blues, si on peut dire. La première semaine où nous avons eu Athos, j'ai finit en larme et stressé au plus haut point, heureusement que j'ai pu discuter avec ma famille ce qui m'a aidé à passer ce cap.
Mais ce n'était pas pour les raisons que je lis le plus souvent (ex : je n'aime pas le chiot, le chiot ne m'aime pas, il fait trop de bêtises, pipi/caca partout). De mon coté, c'est parce que je voulais trop bien faire et même quand il n'y avait personne avec moi je ne pouvais m'empêcher de me demander " mince, qu'aurait-on pensé si on m'avait vu réagir comme ci, ou comme ça, il vaudrait mieux que je fasse mieux...et si je faisais une bêtise et que son comportement s'en ressente à vie ?".
Imaginez du coup quand il y avait quelqu'un qui nous observait... J'étais terrifiée qu'on dise que ce que je faisais été mal. Du coup j'avais la pression constamment et pour gérer un chiot de deux mois et demi, ce n'est pas une bonne chose du tout !

Une fois que j'ai accepté que lui comme moi on arriverait pas à tout faire tout de suite, que je me suis laisser un peu le droit à l'erreur, que j'ai accepté que oui, parfois si il ne comprend pas le non et je suis à bout c'est ok de l'isoler dans une pièce avec toutes ses affaires pour une dizaines de minutes pour qu'il se calme et que je souffle... Ça a été mieux.

Bon, honnêtement en plus je n'avais pas été aidé, entre une partie de ma famille qui pensait qu'un chien ça s'éduquait à l'ancienne, si vous voyez ce que je veux dire, ma meilleure amie qui ne voyait que par le 100% positif rien du tout du tout négatif, et, pas de bol, deux jours après l'avoir eu un passant se mêlant de ce qui ne le regarde pas en voyant que mon chiot ne revient pas quand je l'appel et qui me fait une réflexion comme quoi je m'y prend mal et qu'il ne m'écoute pas du tout... Bah la première semaine fut compliqué.

Il a fallu que je fasse comprendre à tous le monde que c'était mon chien, que je le gérerais comme je l'avais décidé et que je n'avais pas besoin de conseils hormis si j'en demandais, et que je prenne un peu confiance en moi pour répondre aux inconnus se mêlant de ce qui ne les regardait pas.

Du coup si on regarde, je ne sais pas si c'était un puppy blues, ça n'a duré que 4 jours environ, c'était du à l'épuisement (je n'étais pas en vacance quand on a eu Athos), au stress, et à la pression que je me mettais. Ce qui faisait que je ne me reconnaissais plus, je pleurais beaucoup, je me remettais tous le temps en question et je criais beaucoup (après mon mari, mes élèves, mes parents, et à la fin après Athos.).

Voila pour mon témoignage ^^
Reporter un abus
Pub
Posté par il y a 11 mois
Lebronzéboitduski

Je pense aussi, qu'il y a le fait que la relation chien-himain est d'avantage mise en avant que celle chat-humain.

Un chien sort d'avantage, est d'avantage exposé aux regards extérieurs. Même en rendant visite à des amis, un chat ne ce comporte pas forcément pareil que seul avec son maître dans la maison, et donc peut ce montrer distant en cas d'étranger sur son territoire.

En ce baladant au parc, en allant à la plage etc... Bien sûr, on voit les chiens. Les maîtres qui papouillent leur animal, qui joue avec etc...

Donc le chien est plus exposé et donc plus sujet a des regards extérieurs lui trouvant toutes les qualités du monde, et la personne prenant un chien en n'ayant vu que cet aspect ce dit que sont chien sera pareil... Alors qu'il manque toute la partie éducation, la partie petits soucis...

Par exemple Nana. Cette bouille de peluche adorable... Elle séduit tout les invités et les gens de passage. Avec sa petite bouille et ses yeux de biche, sa douceur apparente, tout le monde el'adore et rêve de croquet dedans.

En vérité, nana n'est pas surnommé le teckel enragé pour rien, elle, elle rêve de croquer dans tout les chiens, et dans tout les culs de chevreuils et cie possible. Elle est têtue comme une bourrique, et fait le bruit d'un tracteur ( ronchonne en permanence, mais... Lorsqu'elle ce sent en sécurité au sein de sa meute... Pas en présence d'invités 😁)

Tout ses gens qu'elle fait fondre, tomberait de haut en l'adoptant 😁

Pourtant, c'est la façade qu'elle exposé au monde. Padja aussi séduit lorsqu'on balade, les gens ne ce doute pas de la logistique derrière.

Bref. Les chiens offrent une belle vitrine, exposé à tour va dehors, et même en intérieur sont moins "cachés" que les chats qui ont tendance à ce mettre à l'écart en cas d'étranger dan sleur demeure.

De plus, on ne raconte pas tout les soucis qu'on a aux gens qui viennent nous dire comme notre teckel enragé et joli et adorable. Ils repartent donc, en plus d'avoir eu l'occasion d'être séduit par le physique et des léchouilles, avec un tableau flatteur de l'animal.
Reporter un abus
Posté par il y a 11 mois
Le premier facteur qui me vient à l'esprit est celui de l'indispensable temps d'habituation à une situation nouvelle. Par exemple, après un déménagement, il y a pas mal de gens qui ressentent le nouveau lieu comme plus ou moins étrange ou hostile, une nouvelle voiture il faut revoir ses automatismes, un nouveau job il faut prendre ses marques comme on peut, on n'a pas de suite les codes implicites,
bref, un animal quel qu'il soit implique que l'on repère un "mode d'emploi" et que l'on modifie ses habitudes en fonction de lui, cela prend forcément du temps. (Le premier chiot que j'ai élevé, je n'ai pas de souvenir particulier des premiers temps, mais je me rappelle ma "déception" lors de sa crise d'ado, ce que je croyais acquis ne l'était pas vraiment, alors je la menaçais régulièrement de la mettre à la spa, lol)
Reporter un abus
Posté par Ancien utilisateur il y a 11 mois
@Bangdji,
Oui c'est vrai que de ce fait, il ya plus d'attentes déçues venant d'un chien que d'un chat mais je pense aussi qu'un chat nécessite beaucoup beaucoup beaucoup et un un dernier beaucoup pour la route (la blague du soir) moins de travail éducatif qu'un chien et le peu qu'il ya est presque intégralement rempli par sa mère à condition de bien attendre les 3 mois et même un chat mal élevé fait craquer ceux qui aiment les chats. Donc au final, le kitty blues ne peut pas être lié autant que pour un chien à la découverte que éduquer un chat, c'est du boulot (il ya quand même les pipis au lit, les canapé griffés, les tapisserie arrachées et les rouleaux de papier toilette tout déroulé à chaque fois au mauvais moment !).

Donc il ne reste que "chat à problème" (chat coryza, ou chat non sevré tigre, ou chat non affectueux) et "les gens qui pensaient remplacer un compagnon disparu" pour expliquer le KB.

@docline,
Oui, ça aussi c'est vrai, pour paraphraser dolto, le chien est une "personne".
Et les gens qui adoptent l'oubli parfois, mais un chien c'est une personne en plus, a la fois une personne physique mais aussi une personnalité, et ça, ça nous oblige à modifier des choses chez nous, ça empiète sur la routine et j'imagine que parfois ca fait ch.. C'est pas la partie qui nous intéresse le plus, un peu comme changer la couche de bébé 😁, (ha si seulement bébé était comme Shakira qui comme tout le monde sait ne fait pas kaka..).
Reporter un abus
Posté par il y a 11 mois
J'ai eu un chat avec le syndrome du tigre, d'ailleurs je l'ai toujours mais il vit chez ma mère maintenant (déménagement en studio, minou avait déjà un copain chez ma mère, il préférait son conjoint a moi .. je leur ai laissé a contre coeur). Quand je l'ai eu j'avais limite peur de lui, on a du faire chacun son coin pendant un petit temps, je me contentait de le nourrir, de temps en temps l'amadouer avec des friandises, le faire jouet mais il envoyer valser les jouets en me frappant la main style "laisse moi avec tes trucs pourris). Au début j'avais pas été assez prudente, il m'avais mordu au visage (un beau percing a la lèvre, j'ai eu de la chance).
Le laisser tranquille dans son coin a été la meilleure solution, un beau matin de dimanche il s'est réveillé de bonne humeur et s'est mis à ronronner dans mon lit en me mettant des coups de tête. J'étais pas sereine mais je l'ai caressé. A partir de ce moment là on était devenus assez inséparables, tous les weekends j'avais droit à mes câlins du matin, il dormais a les pieds. Parfois il me mettais des coups de pattes style "me touche pas" mais il faisait attention à ne pas planter ses griffes.

Ce chat a problème ne m'a pas déboussolée du tout, j'étais juste sur mes gardes au début mais c'était rien comparé à l'arrivée de Maya.
Disons que les chiots sont plus dépendants que les chats/chatons. Ils nous sollicitent énormément pour tout et n'importe quoi. C'est pas la propreté qui m'a dérangé, bon j'avoue que c'était pas marrant d'aller la surprendre pendant qu'elle faisait une bêtise et glisser dans une flaque de pipi non vue. Mais ça faisait bien rire mon conjoint.
De mon côté ce qui me fatiguait le plus c'était ses sollicitations non stop et qu'elle embête le chat, j'avais peur que son herpes se déclenche.

Après, j'ai vite compris que mon chat gérait très bien tout seul et Maya était adorable mine de rien. Je l'ai juste pas mal ignorée tout en m'occupant d'elle et de son éducation. Le forum m'a beaucoup aidé à apprendre, juste voir comment les gens font avec leurs chiens, voir que "c'est normal" que ma chienne fasse telle ou telle chose ou que tout le monde est passé par plusieurs mois de nettoyage intense m'a rassuré. J'ai laissé faire le temps tout en continuant à lui apprendre des choses et ça a roulé.

Après Maya est une excellente élève, elle m'a toujours étonnée par sa rapidité de compréhension. C'est juste qu'il faut bousculer sa routine les premiers mois et trouver un équilibre.
Reporter un abus
Posté par il y a 11 mois
Lewina, j'ai eu la même pression.
A coup de "3 mois elle est pas propre ! Catastrophe il faut la secouer par le cou" ou des inconnus qui lui donnaient des ordres auxquels elle ne réagissait pas "oh elle connait même pas assis" bah si c'est juste qu'elle ne te doit rien, elle n'a aucun intérêt à s'exécuter face a un inconnu.
Les gens qui disaient qu'elle était méchante alors qu'elle jouait juste la gueule ouverte. Enfin bref l'extérieur de nous aide pas du tout. Surtout quand on a pas envie de secouer notre chiot dans tous les sens pour des bêtises classiques de chiot (qui ne sont même pas grave). Pour eux on va se faire "dominer" et "écraser" par ce méchant chien diabolique.

J'ai pris ma petite vengeance, aujourd'hui Maya et plus équilibrée que les chiens de ceux qui me critiquaient. Elle les étonne par sa rapidité d'exécution, son intelligence. Elle ne fugue pas, suit naturellement, connaît les directions, s'arrête si je lui demande, connait quelques trick et j'ai le contrôle de la situation. Et tout ça sans cris, sans violence, sans secouage de cou

(Je l'ai pas gavée aux friandises non plus, j'aime juste pas hurler pour un assis non exécuté. Il y a une nuance entre laisser tout faire et hurler pour un pipi de chiot de 3 mois)
Reporter un abus
Posté par il y a 11 mois
Personnellement, je n'ai pas fait de puppy blues a l'arrivée de Aiko. C'est vrai qu'au début, c'est pas mal difficile, pipis a toutes les heures/45 minutes, le mordillage et tout ça, surtout la nuit... C'est sûr qu'on fini fatigués à la fin de la semaine. De plus, c'était notre premier chiot, du coup on ne savais pas exactement comment s'y prendre. Heureusement que ça se calme après le premier mois.

C'est vrai que se faire dire tout et n'importe quoi par des inconnus dans la rue, c'est un peu rabaissant, je ne savais pas que ce genre de personne existe 😶.
Au Canada je n'en ai jamais rencontré...
‘‘Il y a parfois tellement d'humanité dans les yeux d'une bête, et parfois tant de bêtise dans les yeux d'un humain.’’
Reporter un abus
Posté par il y a 11 mois
Non jamais !
Mon témoignage !

Personnellement, je n'y vois que le déclin d'une société décadente. Le résultat de méthodes d'éducation qui n'ont fait que protéger des enfants aujourd'hui incapables de faire face à la réalité du monde, qui flanchent ou baissent les bras à la plus petite difficulté.

La "difficulté" d'accueillir un chiot ! C'est une plaisanterie ? Parlez moi de la difficulté de perdre un enfant malade, de la difficulté de nourrir sa famille après avoir perdu son emploi, de se retrouver gravement handicapé suite à un accident.
Il faut vraiment ne jamais avoir eu de problème dans sa vie pour réagir ainsi en adoptant un chien. Préoccupez vous des millions d'enfants qui meurent de faim sous vos yeux tous les ans et secouez vous.

Je ne vous jette même pas la pierre.

Les médias aussi sont grandement responsables de cet état de fait. A parier que vous pourrez prochainement lire un article sur ce site pour vous confirmez que votre attitude est normale.
Non, elle n'est pas normale, elle est égoïste.

Et puis que dire de cette nouvelle mode dans l'art d'éduquer un chiot qui va encore plus vous poussez à vous sentir coupable. Des forums où des gens ne vont pas hésiter à vous enfoncer encore plus en expliquant qu'ils font ça pour vous aider. Des chiots qui sont comme ça parce que vous n'avez pas utiliser la bonne méthode.
D'ailleurs, on parle toujours de chien ? Je doute. "Je suis depuis ce matin la maman d'un.....", "pauvre petit bébé, vous n'allez pas le laisser pleurer seul dans son coin toute la nuit. Dormez avec lui !". Ouvrez les yeux !


Tout ça, c'est du baratin pour les personnes qui aiment bien s'écouter, qui aiment se faire plaindre. Désolée, je n'ai pas envie de vous écoutez et encore moins le désir de vous plaindre, secouez vous ! Il y a plus grave qu'un chiot qui pisse dans le salon sur terre. Si vous ne vous en rendez pas compte, c'est triste.
Reporter un abus
Posté par Ancien utilisateur il y a 11 mois
Ça va être tout noir...
Reporter un abus
  • Fermer
    Mes photos
    Cliquez sur la photo pour l'intégrer à votre message
  • Insérer une vidéo YouTube
  • Insérer un smiley
  • Insérer :

:

Je me connecte :

Vous devez vous connecter afin de pouvoir poster votre message
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)