Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Avez-vous eu le "puppy blues" ? Nous recherchons vos témoignages !Général

Créer un nouveau sujet
Posté par il y a 10 mois
Bonjour,

Dans le cadre d'un sujet sur le "puppy blues", nous recherchons des propriétaires de chien pouvant témoigner sur ce phénomène en vue de la rédaction de notre article.

Vous aviez par exemple attendu votre chiot pendant de longues semaines, acheté tout le matériel avec un grand bonheur, et ressenti une folle impatience en attendant son arrivée... et pourtant, une fois présent, le chiot génère en vous des sentiments d'angoisse et de (trop) nombreux questionnements.

Ai-je fait le bon choix ? Vais-je supporter les contraintes d'un animal de compagnie au long terme ?
En fait, c'est un peu la déprime...

Plus courant qu'on ne le pense, ce "puppy blues" est rarement avoué et empreint de culpabilité.

Avez-vous été concerné ? Dites-nous tout dans ce sujet !
Reporter un abus
Posté par il y a 10 mois
Bonjour Anaïs
Il y a des posts tout récents il me semble
"Sois toujours la première version de toi même, et non la deuxième version de quelqu'un d'autre"
Reporter un abus
Posté par il y a 10 mois
Sujet qui revient souvent mais très peu diffusé. Quand on fait des recherches sur l'arrivée d'un chiot, on s'attend à tout et même au pire mais pas au puppy blue.
J'en ai fait les frais quand j'ai adopté Maya. J'avais tout préparé, cherché, réfléchi pendant plusieurs mois. Discuté avec mon conjoint, préparé aux tâches du quotidien, renseignée sur l'éducation. J'avais même établi un tout petit planning d'éducation en gros quoi apprendre en priorité. On a acheté panier et jouets avant son arrivée.
Et paf, puppy blue. Je m'attendais a être en amour pour elle et finalement moins j'étais avec elle,mieux je me portais.
Je m'en occupait quand même mais c'était pas a coeur joie comme je peut le faire aujourd'hui. Après je l'ai adoptée après avoir eu le covid, un nouveau traitement et beaucoup de fatigue accumulée. Il a fallu un peu tout réorganiser et me mettre a l'aise avec elle. Elle aussi avait besoin d'avoir des repères

C'est les balades qui a construit le lien. Je me suis mise a la sortir beaucoup, petit a petit j'ai accepté de lâcher la longe. J'ai découvert le caractère de Maya : une chienne attentive, a l'écoute, très intelligente, fidèle, très amicale. Petit a petit c'est devenu ma petite protégée, je l'amenait partout avec moi, elle faisait ses sieste allongée sur moi. Il nous a fallu plus ou moins un mois pour trouver le bon rythme et un équilibre. Le lien est arrivé assez rapidement.
Reporter un abus
Pub
Posté par il y a 10 mois
Le nom y ressemble mais c'est plutôt une difficulté à créer le lien, retrouver sa place dans le foyer, fatigue. C'est une petite déprime liée à un grand changement dans le quotidien, avoir un chiot pour la première fois. C'est déroutant.

On ne peut pas parler d'anthropomorphisme sur un humain.. Vous faites référence au baby blues mais pour certaines maman, ce n'est pas uniquement les hormones mais la charge mentale. Ca reste pas comparable.
Reporter un abus
Posté par Ancien utilisateur il y a 10 mois
Moi, Je ne donnerais pas au puppy blues la même definition qu'une dépression post partum.

Je pense plus qu'il s'agit d'un décalage entre ce qu'on espérait trouver chez un animal et la vie réelle, parfois augmenté par une particularité bien spécifique à l'animal qu'on a adopté (ex syndrome du tigre chez le chat, maladie diverse mais qui rende l'animal beaucoup moins "glamour", etc...).

Parfois, c'est lié au fait d'une première expérience un petit peu trop idéalisée, parfois c'est lié simplement à une non préparation manifeste (ex oui un chien, ça fait "popo", désolé), parfois c'est lié au fait que l'on cherche à retrouver chez un nouveau compagnon les traits de caractère de celui qu'on a perdu mais bien évidemment, ils ne seront jamais pareil.

Etrangement, c'est un soucis dont on parle plus souvent chez les propriétaires de chiens qu'ailleurs.
Mais je pense qu'il vaut le coup d'être étudié et compris rien que pour éviter certains abandons évitables.

Le puppy blues peut très bien toucher les hommes donc il n'y a rien d'hormonal là-dedans mais effectivement, on peut dire que c'est un peu comparable à certains problèmes humains, mais c'est souvent lié à une erreur d'analyse, on compte sur cette adoption pour résoudre certains problèmes mais c'est l'inverse qui se passe.

C'est une simple observation, pas de vécu et j'en suis bien heureux😁.
Reporter un abus
Posté par Ancien utilisateur il y a 10 mois
(désolé, double post)
Là où je rejoins pablo's, c'est que j'aurais tendance à penser que les gens qui sont touchés par le puppy blues sont en fait des gens qui étaient sans doute déjà un peu dépressif avant et l'animal, au lieu de résoudre cette période dépressive l'augmente.
Reporter un abus
Posté par il y a 10 mois
Avant l'adoption de Maya, j'étais malade, je le suis encore mais sous traitement. Je suis persuadée que c'est grâce à elle qu'aujourd'hui je suis stabilisée et j'ai la force de profiter de l'instant présent avec elle.

Au début il a fallu aller chercher cette force et cette énergie assez loin, c'était souvent à contre coeur que je la sortais mais elle en avait besoin et je travaillais beaucoup sur l'éducation en extérieur en lui donnant des habitudes des le début : on s'arrête avant de traverser, on attend 2 secondes entre le moment où je détache et le moment où tu fonce, etc (On le fait toujours). Plus le temps passait, plus on se régalait toutes les deux.

Maintenant je peux me réveiller à 5h30, la sortir et profiter de la balade la tête dans la brume sans aucun problème. Et je me sent milles fois mieux physiquement et mentalement depuis qu'elle est a la maison, pourtant c'était pas gagné d'avance. Je pensais qu'elle allait m'avoir a l'usure
Reporter un abus
Posté par Ancien utilisateur il y a 10 mois
Tout à fait, Dundeemaya,
Je ne voulais pas dire que les animaux n'ont pas un effet super bénéfique.
Moi-même, j'ai la chance de ne pas être malade physiquement et mentalement (quoique..)
Mais je reste entièrement persuadé que ce sont mes animaux qui m'ont donné un équilibre, et je ne suis pas passé par un puppy blues.

Peut être que c'est lié au fait que justement, je n'avais rien préparé ?
(En fait, un ouvrier de chantier, à la pause syndicale a parlé de sa chatte qui avait accouché et qu'il projetait de noyer les chatons (OUI, c'est affreux), alors je lui ai dit d'attendre avant de faire ça, et c'est comme ça que dans la semaine, je me suis retrouvé avec mon chat alors que mon père étant très allergique, jamais je n'aurais imaginé pouvoir en avoir un un jour.)

Je reste persuadé que le puppy blues n'existe pas réellement (contrairement à la dépression post partum) la depression n'arrive pas après l'adoption, elle était déjà présente avant et ceux qui sont victimes de ce puppy blues sont des personnes qui pensaient un peu résoudre cette situation par l'adoption d'un animal, un peu comme certain couples qui ont des problème de couple pensent que s'ils ont un enfant, ça va résoudre leurs problèmes mais au contraire, c'est pire...

J'espère ne blesser personne en disant cela ! 😳
Reporter un abus
Posté par il y a 10 mois
Bonsoir,

Je passe en coup de vent.

C'est vrai que cette métaphore avait bien plut pablo's

Et sans vouloir me vanter 😅

Voici le lien. Métaphore libre d'accès à chacun évidemment !
https://wamiz.com/chiens/chien-finnois-de-laponie-1
36/forum/arrivee-d-un-chiot-doute-et-prendre-la-bo
nne-decision-le-garder-ou-non-108159.html
Reporter un abus
Posté par Ancien utilisateur il y a 10 mois
Pfft
Faut bosser !
Vous n'auriez pas pu récrire tout ? 😁
Reporter un abus
  • Fermer
    Mes photos
    Cliquez sur la photo pour l'intégrer à votre message
  • Insérer une vidéo YouTube
  • Insérer un smiley
  • Insérer :

:

Je me connecte :

Vous devez vous connecter afin de pouvoir poster votre message
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)