J'ai perdu mon chien...

Cindyshady
Cindyshady

Bonjour a tous ....

J'écris aujourd'hui car j'ai le cœur lourd et en miettes. J'avais un chihuahua, une crème un amour. Recueilli a 7 ans a la SPA après une dure vie. Mon bébé avait 10 ans et demi et il était malade. Collapsus tracheal stade 4, maladie du coeur stade 2 et début d'œdème pulmonaire. 3 cachets par jour pendant des années. A la fin il en prenait tellement qu'il s'urinait dessus même en dormant. Son collapsus lui provoquait énormément de toux, dans toutes les situations. Manger, boire, sortir faire ses besoins, excitation quand je rentrais a la maison. Pas une nuit sans toux, pas un réveil sans toux. Souvent la toux se calmait vite et parfois comme cette dernière semaine il fallait des heures, je l'ai amené 3x au vétérinaire en 1 semaine. Et lundi j'en pouvais plus de le voir toussé au moindre stress, balade etc et j'ai pris la décision de l'amène le soir même chez le vétérinaire pour lui dire adieu. Ma décision me ronge, je me dégoûte, j'ai l'impression d'avoir trahis mon petit Gaudi. L'impression d'avoir pas pu lui dire adieu correctement, peut être j'aurai du attendre, mais repoussé la chose m'aurait peut être fait attendre encore plus .. et pendant ce temps lui continuait sa toux et sa respiration difficile. Lui qui malgré ses toux, malgré les difficultés a respirer parfois était toujours aussi gourmand et vif quand il entendait le porte du frigo qui s'ouvrait. Il aimait faire ses ballades, faire des léchouille le soir au lit... Malgré qu'il dormait beaucoup et que je calmait sans cesse lors des jeux pour évité sa toux. J'ai pas compris de suite que c'était si grave ce collapsus. Je le preservais juste de tout effort. Mais quand le vétérinaire m'a dit qu'il finirait par mourir étouffé j'ai pas supporté. Je lui avais promis qu'il ne souffrirait jamais. Inconcevable pour moi qu'il meurt dans cette souffrance seul pendant que j'étais au travail par exemple... Jusqu'au bout je l'ai tenu dans mes bras, j'ai senti son coeur s'arrêter de battre petit a petit. J'espère qu'il sait que j'étais avec lui, qu'il était dans mes bras. Il était stressé il a toussé et même couiner lors de la piqûre, c'était peut être la piqûre de trop après cette semaine de dingue chez le véto. Nous l'avons aidé avec un tube a oxygène pour qu'il calme sa toux, toujours en etant dans mes bras, j'ai refusé de le mettre sur la table jusqu'au bout et petit a petit il est parti. Je suis détruite, il me manque et je culpabilise tellement.... Je me dis qu'il s'attendait à rentrer à la maison avec moi, est-ce qu'il a senti que j'étais là, est-ce qu'il me pardonnera ? Est-ce que je l'ai vraiment soulagé ? Il a tenu et tenait encore peut être pour moi, il était heureux et joueur en dehors de ses grosses crises et pour moi il ne voulait peut être pas partir maintenant, j'aurai du attendre de le voir dans ses yeux, ça me bouleverse. J'ai peut être été trop vite... Je ne sais plus. Je n'ai jamais été prête à le voir partir. Enfin voilà... Mon histoire.

6 réponses
icon social_medias_rewards_rating/ribbon

Meilleure réponse

Cindyshady
Cindyshady

Bonjour a tous ....

J'écris aujourd'hui car j'ai le cœur lourd et en miettes. J'avais un chihuahua, une crème un amour. Recueilli a 7 ans a la SPA après une dure vie. Mon bébé avait 10 ans et demi et il était malade. Collapsus tracheal stade 4, maladie du coeur stade 2 et début d'œdème pulmonaire. 3 cachets par jour pendant des années. A la fin il en prenait tellement qu'il s'urinait dessus même en dormant. Son collapsus lui provoquait énormément de toux, dans toutes les situations. Manger, boire, sortir faire ses besoins, excitation quand je rentrais a la maison. Pas une nuit sans toux, pas un réveil sans toux. Souvent la toux se calmait vite et parfois comme cette dernière semaine il fallait des heures, je l'ai amené 3x au vétérinaire en 1 semaine. Et lundi j'en pouvais plus de le voir toussé au moindre stress, balade etc et j'ai pris la décision de l'amène le soir même chez le vétérinaire pour lui dire adieu. Ma décision me ronge, je me dégoûte, j'ai l'impression d'avoir trahis mon petit Gaudi. L'impression d'avoir pas pu lui dire adieu correctement, peut être j'aurai du attendre, mais repoussé la chose m'aurait peut être fait attendre encore plus .. et pendant ce temps lui continuait sa toux et sa respiration difficile. Lui qui malgré ses toux, malgré les difficultés a respirer parfois était toujours aussi gourmand et vif quand il entendait le porte du frigo qui s'ouvrait. Il aimait faire ses ballades, faire des léchouille le soir au lit... Malgré qu'il dormait beaucoup et que je calmait sans cesse lors des jeux pour évité sa toux. J'ai pas compris de suite que c'était si grave ce collapsus. Je le preservais juste de tout effort. Mais quand le vétérinaire m'a dit qu'il finirait par mourir étouffé j'ai pas supporté. Je lui avais promis qu'il ne souffrirait jamais. Inconcevable pour moi qu'il meurt dans cette souffrance seul pendant que j'étais au travail par exemple... Jusqu'au bout je l'ai tenu dans mes bras, j'ai senti son coeur s'arrêter de battre petit a petit. J'espère qu'il sait que j'étais avec lui, qu'il était dans mes bras. Il était stressé il a toussé et même couiner lors de la piqûre, c'était peut être la piqûre de trop après cette semaine de dingue chez le véto. Nous l'avons aidé avec un tube a oxygène pour qu'il calme sa toux, toujours en etant dans mes bras, j'ai refusé de le mettre sur la table jusqu'au bout et petit a petit il est parti. Je suis détruite, il me manque et je culpabilise tellement.... Je me dis qu'il s'attendait à rentrer à la maison avec moi, est-ce qu'il a senti que j'étais là, est-ce qu'il me pardonnera ? Est-ce que je l'ai vraiment soulagé ? Il a tenu et tenait encore peut être pour moi, il était heureux et joueur en dehors de ses grosses crises et pour moi il ne voulait peut être pas partir maintenant, j'aurai du attendre de le voir dans ses yeux, ça me bouleverse. J'ai peut être été trop vite... Je ne sais plus. Je n'ai jamais été prête à le voir partir. Enfin voilà... Mon histoire.

Lilia_fr
Lilia_fr

Déjà tu as toute mes condoléances et mon soutien. Ma chienne de 3 ans a value du tissu on a dut la faire opéré et a son retour à la maison elle ne fesait que dormir et ne tenait limité plus sur ses patte nous n avons même pas eu le temps d appelé un véto de garde car on était le soir où de faire quoi que ce soit. Son petit cœur s est arrêté pendant qu elle dormais à 3 ans tout c est passé en 1 weekend. La question que l on c est posé était est ce que on a bien fait de prendre la décision de l opéré. Bref tout sa pour te dire que je comprend ce que tu ressens mais que avk des si on refait le monde.

Jazz17
Jazz17

Bonsoir Cindy,

Vous avez pris la meilleure des décisions dans ces circonstances si difficiles et avez accompagné votre petit Gaudi jusqu'au bout et il a pu partir sereinement...Plein de courage à vous et mes meilleures pensées vous accompagnent

Mel1
Mel1

@Cindyshady vous avez pris la bonne décision. C'est sûr c'est jamais facile et on n'est jamais prêt, même comme dans votre cas la maladie était là depuis longtemps.

Attendre c'est juste égoïste. Quand l'issue est connue, qu'il n'y a pas de guérison possible, attendre c'est juste pour garder son chien, reculer l'échéance, alors que lui souffre.

Peut être vous auriez pu le garder quelques jours ou quelques semaines de plus, avec les souffrances qu'il avait. Mais ça aurait changé quoi, juste reculer l'échéance de quelques jours...

Vous n'avez pas à vous sentir coupable, ni à vous en vouloir. Vous avez pris la bonne décision au bon moment (avant que votre animal souffre trop).

Cloclo56
Cloclo56

Je vous comprends Cindy j'ai vécu cette perte immense le 31 mars dernier. Mon Cyrus d'amour est parti tout seul dans une cage aux soins intensifs.

Quelque soit la décision on culpabilise toujours de savoir si l'on a bien fait.

Au moins votre bébé ne s'est pas senti abandonné il s'est endormi dans vos bras entouré de tout votre amour.

Vous avez fait ce que votre coeur vous dictait afin qu'il ne souffre plus.

C'était un dernier beau geste d'amour que vous lui avez adressé.

Je vous souhaite bon courage.

Pensées à toutes nos boules de poils qui nous ont quittés mais restent présentes à jamais dans nos coeurs.

Fatwoman
Fatwoman

Je vous comprends tellement , mon petit max avait un œdème pulmonaire il toussait pareil dès qu'il était content dès qu'il se déplaçait parfois plusieurs heures la nuit ou en journée, la matinée du 18 mai ma mère l'a emmener au vétérinaire après qu'il ai vomi le matin et a fait comme un petit malaise mais il s'est relevé la veille il avait bien mangé le matin pas tellement il était très fatigué une fois arrivé à la clinique vétérinaire radio prise de température 39.7 mais pour moi il y avait moyen de le sauver il était fort il s'accrochait à la vie , j'étais à Poitiers ce jour là je devais rentrer prendre la route vers 18h mais dès que j'ai su que ma mère se rendait au vétérinaire j'ai écourté et j'ai pris la route fin de matinée mais en attendant les choses se sont précipités il a été évoqué de l'endormir pour toujours car il était non pas en souffrance mais en détresse d'après le vétérinaire il a laisser du temps à ma mère pour décider de le soulager ou pas , j'en veux terriblement a ma mère de ne pas m'avoir attendu d'avoir eu droit de vie ou de mort sur lui alors qu'il lui fesait confiance et qu'il pensait revenir chez lui de ne pas avoir tout tenter pour le sauver il nous as rendu tellement heureux pendant 13 ans et demi et sa vie s'est jouer en 1h , depuis c'est la descente je n'ai pas pu le voir juger moi même de son état de lui dire au revoir ou l'arracher au destin qui l'attendait et rentrer à la maison avec lui ...je comprends tellement ta souffrance on as l'impression de les avoir abandonné

Fatwoman
Fatwoman

Je vous comprends tellement , mon petit max avait un œdème pulmonaire il toussait pareil dès qu'il était content dès qu'il se déplaçait parfois plusieurs heures la nuit ou en journée, la matinée du 18 mai ma mère l'a emmener au vétérinaire après qu'il ai vomi le matin et a fait comme un petit malaise mais il s'est relevé la veille il avait bien mangé le matin pas tellement il était très fatigué une fois arrivé à la clinique vétérinaire radio prise de température 39.7 mais pour moi il y avait moyen de le sauver il était fort il s'accrochait à la vie , j'étais à Poitiers ce jour là je devais rentrer prendre la route vers 18h mais dès que j'ai su que ma mère se rendait au vétérinaire j'ai écourté et j'ai pris la route fin de matinée mais en attendant les choses se sont précipités il a été évoqué de l'endormir pour toujours car il était non pas en souffrance mais en détresse d'après le vétérinaire il a laisser du temps à ma mère pour décider de le soulager ou pas , j'en veux terriblement a ma mère de ne pas m'avoir attendu d'avoir eu droit de vie ou de mort sur lui alors qu'il lui fesait confiance et qu'il pensait revenir chez lui de ne pas avoir tout tenter pour le sauver il nous as rendu tellement heureux pendant 13 ans et demi et sa vie s'est jouer en 1h , depuis c'est la descente je n'ai pas pu le voir juger moi même de son état de lui dire au revoir ou l'arracher au destin qui l'attendait et rentrer à la maison avec lui ...je comprends tellement ta souffrance on as l'impression de les avoir abandonné

Confirmation de la suppression

Êtes vous sûr de vouloir supprimer ce message ?