Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Je n'arrive pas à me remettre de la mort de mon chatGénéral

Créer un nouveau sujet
Posté par il y a 4 mois
bonjour à tous,

J'ai récupéré Smarties très mal en point alors qu'il n'avait que 3 semaines, malade, avec un Coriza sévère, les yeux collés, dans un état de saleté incroyable. Une dame l'avait trouvé et emmené à la SPA où je suis bénévole. Les employés du refuge n'ayant pas le temps de s'en occuper correctement (soins, nourrissage...) je l'ai pris à la maison, dans le but de le remettre sur pattes.
D'ailleurs mon mari n'était pas ravi à ce moment là et ça nous a valu quelques disputes.
C'était un battant, mais personne ne savait si il s'en sortirait.
Les soins quotidiens, l'amour, on fait de lui un superbe chat. Tout le monde à la maison s''était attaché à lui et Nous (lui et moi) avions une relation tellement fusionnelle que je ne pouvais pas le confier à l'adoption et je l'ai adopté moi même.
j'avais déjà 2 chats et un chien, même avec eux tout se passait bien.
Il y a trois semaines, ma mère est venue nous rendre visite, je ne l'avais pas vu depuis longtemps, mes enfants et moi même étions ravis de sa visite. Mes chats ne sortent pas, j'ai trop peur de tous les dangers extérieurs (voitures, empoisonnement,...) et je pensais vraiment que tout mon petit monde était en sécurité à l'intérieur.
Quelques jours après l'arrivée de ma mère, nous avons appris que nous étions tous positifs au Covid, donc confinement à la maison, pas de sortie et mon mari en télétravail.
Ma mère après s'être levée le matin a replié le canapé convertible sans faire attention. Mon Smarties était dessous, il est mort sur le coup selon mon vétérinaire. Apparemment aucune échappatoire. Je m'en veux tellement, la veille j'avais moi même replié le canapé, je n'avais pas vérifié non plus...
je l'ai cherché toute la journée j'étais dévasté, je pensais qu'il dormait dans la chambre (où mon mari télétravaille), après je me suis dit qu'il était peut-être sorti sans que je le vois quand je suis allée chercher le courrier. Je l'ai cherché partout et je l'ai trouvé que le soir en dépliant le canapé. Il était mort, je revois cette scène tous les soirs, je n'arrive plus à dormir correctement, je pleure constamment.
Mes enfants vont très mal aussi, et ils pleurent en silence ou se rendent malade (constipation, cauchemars...) pour ne pas rajouter à ma peine.
Je m'en veux tellement il n'avait que 6 mois, je me dis que si je l'avais fait adopter il serait toujours en vie, ces 5 mois avec lui, m'ont fait tellement de bien, c'était "mon bébé", il était tout le temps avec moi, il dormait avec moi, tous les soirs je m'endormais avec ses ronronnements.
Il me manque tellement. Tout le monde n'arrête pas de me dire "c'était un terrible accident", mais je devais le protéger, c'était ma mission, ma vie.
Reporter un abus
Posté par il y a 3 mois
Salut à toutes et tous, qui souffrez de la perte de votre compagnon.
J'ai 52 ans, et je viens de dire au revoir à mon pilou, qui n'avait que 3 ans, et qui n'a pas pu être sauvé par les urgences véto, d'une grave anémie. En 2018 je perdais mon Billon, agé de 18 ans, parti d'une thrombose. Et en 2008 ma Sensémilla était euthanasiée à l'âge de 15 ans à cause d'une tumeure au cerveau. Aujourd'hui il me reste Chaussette, une minette de 8 ans qui, bien qu'atteinte d'insufisance rénale, se porte bien.
Je compathie à vos peines, et je partage vos douleurs. Chacuns de mes animaux perdus me manquent terriblement, et aucune consolation ne peut aténuer la perte d'amour que chacune de ces bêtes m'on donné.
Comme vous, je suis passé par tous les stades du deuil, et je le suis le suis toujours. Refus de l'impuissance, colère, culpabilité, et bien sûr dépression, dûe à l'absence de l'être aimé.
Si mon expérience peut vous aider, sachez que le fait d'en parler, à ses proches, amis, et même inconnus, aide beaucoup. Cela tient au fait qu'en en parlant, on décharge un peu de sa peine, on se déleste un peu du fardau que l'on porte, en le faisant partager à autrui.
Aussi, avec le temps, seuls restent les bons souvenirs, et alors vient un réconfort en pensant au bonheur que nos amimaux nous ont donné.
Enfin, la culpabilité se dissipe, car nous réalisons que nous ne sommes pas tout puissant, que nous ne pouvons pas empêcher la maladie, les accidents, les contingences de la vie, ni rien qui soit indépendant de notre volonté ou de nos moyens.
Alors courage mes ami.es, croyez bien qu'avec le temps la peine s'atténue, et l'amour reste. Croyez bien que vous n'y êtes pour rien, car rien n'est éternel ici bas, sauf l'amour. Pensez au lendemain, continuez de parler de vos êtres chéris perdus, et continuez à donner de l'amour à ceux qui sont encore vivants, car c'est tout ce qui compte, donner de l'amour.
Reporter un abus
Pub
Posté par il y a 2 mois
cela fait presque 2 mois que ma boule de poils adoré est parti je pense tous le jours a lui c est dur de ne plus pouvoir voir sa petite tête de ne plus l avoir a mes coté de le caresser de jouer avec , le soir des que je rentrais du travail il était la le matin IDEM devant ma porte de chambre il m’attendait il me réveillait quelques fois en se mettant sur ma tête quand je dormais encor je revois souvent ses yeux verts son regard que j adorais l absence est lourde a porter je donnerais tout pour l avoir encor a mes cotés mon bb je pense fort a toi
Reporter un abus
  • Fermer
    Mes photos
    Cliquez sur la photo pour l'intégrer à votre message
  • Insérer une vidéo YouTube
  • Insérer un smiley
  • Insérer :

:

Je me connecte :

Vous devez vous connecter afin de pouvoir poster votre message
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)