Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Besoin d'aide de la communautéGénéral

Créer un nouveau sujet
Posté par il y a 3 mois
Bonjour,

J’ai adopté il y a un mois et demie deux chattes craintives d’environ 4 ans, répondant aux doux nom de Sylvana et de Meal, que j'ai renommées Belle et Chipie. J'ai d'ailleurs beaucoup posté sur ce forum pour avoir des conseils.

A la SPA, tout m’a été expliqué, le fait qu’elles étaient craintives (elles avaient été trouvées avec une quarantaine de chats) et qu’il faudrait un moment avant qu’elles s’adaptent. Depuis leur adoption, quelques progrès ont été réalisés. Elles sortent le soir quand je suis dans le lit, mangent bien, font bien dans la litière et l’une des deux adore les boules de papier pour jouer. Cependant, je ne peux toujours pas les approcher (même si elles me fuient moins) et encore moins les caresser.

Pourtant, tout est fait dans l’appartement pour qu’elles se sentent à l’aise : arbre à chat, Feliway en continu sur prise, croquettes de qualité, pâté tous les soirs,…. Je n’ai pas ménagé mes efforts pour leur faire un endroit conviviable.

Mais voilà qu’il y a quelque chose que je n’avais pas prévu, ce sont mes angoisses. En effet, je suis de nature un peu stressée surtout quand ça concerne le bien être des autres. Le fait de ne pas pouvoir approcher mes chats m’angoissent car je me dis « Et si jamais je ne peux jamais les approcher ! ». J’angoisse également qu’elles tombent malades car impossible de les approcher pour les emmener chez le vétérinaire (j’ai même dû faire venir un vétérinaire à domicile pour une des deux). De plus, et je ne pensais pas que ça allait jouer, le fait de ne pas pouvoir les caresser me rend triste car cela me rappelle mon premier chat qui était un pot de colle, de câlins et de ronrons.

Toute cette histoire n’est pas une question d’argent, je suis prêt à investir et j’avais même trouvé des cat-sitters à domicile si besoin.

Cependant, cette situation commence à devenir intenable pour moi, au point de ne pas pouvoir avoir des nuits tranquilles et comme je sais que les chats ressentent les sentiments des personnes aux alentours, je me demande aussi si c’est quelque chose de bien pour elles.
Reporter un abus
Posté par il y a 3 mois
SUITE :

Je n’ai pas envie de les abandonner, elles méritent vraiment de vivre leur vie tranquille, remplit d’amour et de confort. Mais est-ce que je suis la personne adaptée pour cela ? Aujourd’hui, toutes ces questions me turlupinent et je ne sais pas comment y remédier.

Alors voilà, j’écris ce long message afin que vous me veniez en aide, je ne veux pas les ramener à la SPA pour ne pas les traumatiser. Mais est-ce que la SPA ne peux pas trouver une autre famille capable de leur offrir ce qu’il faut et/ou qui a déjà eu des expériences avec des chattes craintives ?

Vous pouvez me traiter de monstre, moi-même, l’idée de rendre un animal m’écœure et pourtant j’ai adopté il y a des années 2 chattes dans la même SPA, une qui s’appelait Galice que j’ai perdue à l’hiver 2019 et une autre qui s’appelait Croustie (qui appartient à mon ex). Ce n’est donc pas dans mes habitudes d’abandonner facilement mais je ne vois pas comment les rendre heureuse.

Je ne sais pas quelle réponse vous pouvez m’apporter et je sais qu'écrire ce genre de message sur ce forum va m'attirer les foudres, mais voilà, je pense aussi que c'est bien d'être sincère afin de trouver une solution pour tout le monde.
Reporter un abus
Posté par il y a 3 mois
Bonsoir Sofrak

Apparemment un gros coup de mou..... et je trouve bien et courageux de venir l'exprimer ici.
Me concernant ce ne sera pas les foudres divines que tu t'attireras.... je comprends que cette situation soit difficile . Tu t'investis beaucoup avec ces deux chattes et tu as peu de satisfaction en retour mais comme tu le savais dès le départ, elles étaient sauvages, aucun contact précédemment avec l'humain et il faut beaucoup de temps pour qu'elles puissent faire confiance.
Ce que tu leur donnes est ce qu'elles ont besoin , un endroit sécurisant, la nourriture, un peu de chaleur humaine...mais personne ne peut te dire combien de temps il leur faudra pour te faire confiance et accepter de s'approcher, de se laisser caresser....
Il y a aussi le caractère propre à chaque animal, j'ai un chat élevé jusqu'à ses 3 mois par sa mère, nous l'avons adopté dans la foulée...il à maintenant 6 ans et demi et ne fait jamais de câlins, n'aime pas les caresses.....seul point différent de ta situation on peut l'approcher, il n'a pas de crainte.

Peut-être es tu un peu trop impatient, laisse venir les choses au rythme des deux chattes et SURTOUT ne te mets pas la pression, personne ne pourrait leur donner plus que ce que tu fais, il faut qu'elles aient le déclic pour venir vers toi.....Ne laisses pas ce dilemme jouer sur ton moral, tes nuits, après il est vrai que la situation que nous vivons avec la Covid ne contribue pas à remonter le moral....

Quant au fait de penser qu'une autre famille d'accueil ferait mieux, je pense que tu peux l' évoquer en pensant à leur bien.....pour moi ce serait au contraire un échec de plus pour elles, un abandon et qu'elles en sortiraient un peu plus marquées, stressées.

Pour finir, ton bien être est également important...mais sur ce point toi seul à la réponse.
Monique
Reporter un abus
Pub
Posté par il y a 3 mois
bonjour
etant passer par la moi aussi , apres adoption d un chat limite sauvage , j ai comme vous eu des momment dur , tristesse, imcomprehension, pourquoi il ne veut pas s aprocher pourtant je ne lui veut que du bien
oui , oui , c était dur accepter , meme si je comprenait les raisons
il vat falloir etre tres , tres patiente et ne pas se decourager
il a fallu quasi un an pour qu il soit vraiement moins craintif , il le sera toujours un peu
maintenat il vient se frotter seur ma jambe ou me demander des carrese
le jeu penser y ca marche bien pour crer un lien , une ficelle, une canne , ca permet de garder une distance entre lui et vous comme il est craintif
courage te patience
Reporter un abus
Posté par il y a 3 mois
Bonjour,

Merci de vos retours. C'est vrai aussi que ma situation personnelle joue en majorité sur le stress que j'ai actuellement, et ça, c'est un travail que je dois faire moi-même.

Ce qui est plus frustrant et qui donne l'impression d'un échec, c'est que j'ai une des deux chattes qui depuis un peu plus d'une semaine, fait pipi une fois sur le canapé et sur le même emplacement chaque nuit. Pourtant, elle va bien dans la litière et elle est en pleine forme (je l'entends beaucoup jouer la nuit). J'ai donc remis le Feliway en place et un tapis de bain sur l'emplacement pour éviter de trop salir le canapé.

J'ai appelé plusieurs vétérinaires qui s'accordent à dire que c'est du marquage urinaire (va dans la litière, pas de miction de pipi un peu partout, fait une fois à chaque fois et pas de sang dans les urines). J'attribue ce nouveau marquage au passage d'un vétérinaire à domicile pour l'autre chatte car ça a commencé le lendemain.

J'espère juste que c'est une phase et que ça va passer. Je mets pourtant un produit qui neutralise l'urine et est un répulsif pour les chats mais rien n'y fait (plus d'autres nettoyages comme au vinaigre blanc, mettre de l'huile essentielle de lavande,....).
Reporter un abus
Posté par il y a 3 mois
Bonjour,

On parle souvent du puppy blues sur le forum chien... il en va de même avec les chats (même adultes)
Nous avons adopté deux chatons peureux, j'ai mis plusieurs mois avant d'arrêter de me dire qu'on avait fait une bêtise et que ça allait être ingérable car on ne pouvait pas les prendre dans nos bras.

L'un d'eux est mort jeune malheureusement (4ans) et on a décidé d'adopter un nouveau compagnon pour notre puce qui se retrouvait seule. On a adopté un chaton (pas forcément l'idée de départ mais on a dépanné une amie débordée par les naissances de chats harets dans sa grange) et là encore, je me suis dit "mais pourquoi on a fait ça ?!?", entente un peu compliquée au départ, petit monstre avec énergie à 200 % et la puce ne souhaitait pas forcément jouer avec lui. Gérer la tornade en télétravail n'a pas été de tout repos. Sans compter les multiples passages chez le véto (diarrhée chez la grande, coryza chez le petit, coup de griffe à l'oeil de l'a grande...)
Il m'a fallu 3 mois au moins pour commencer à calmer mes angoisses.

Adopter des animaux, quand on est responsable, impose beaucoup de stress au début surtout quand ils sont peureux. Ajoutez à cela le bouleversement de la vie quotidienne... Laissez-vous du temps pour vous réajuster et surtout apprendre à donner aux "problèmes" du quotidien avec vos chats la charge émotionnelle adéquate (on fini par s'y faire ;) )
Reporter un abus
Posté par il y a 3 mois
Greylox a écrit:
« Bonjour, On parle souvent du puppy blues sur le forum chien... il en va de même avec les chats (même adultes) Nous avons adopté deux chatons peureux, j'ai mis plusieurs mois avant d'arrêter de me dire qu'on avait fait une bêtise et que ça allait être ingérable car on ne pouvait pas les prendre dans nos bras. L'un d'eux est mort jeune malheureusement (4ans) et on a décidé d'adopter un nouveau compagnon pour notre puce qui se retrouvait seule. On a adopté un chaton (pas forcément l'idée de départ mais on a dépanné une amie débordée par les naissances de chats harets dans sa grange) et là encore, je me suis dit "mais pourquoi on a fait ça ?!?", entente un peu compliquée au départ, petit monstre avec énergie à 200 % et la puce ne souhaitait pas forcément jouer avec lui. Gérer la tornade en télétravail n'a pas été de tout repos. Sans compter les multiples passages chez le véto (diarrhée chez la grande, coryza chez le petit, coup de griffe à l'oeil de l'a grande...) Il m'a fallu 3 mois au moins pour commencer à calmer mes angoisses. Adopter des animaux, quand on est responsable, impose beaucoup de stress au début surtout quand ils sont peureux. Ajoutez à cela le bouleversement de la vie quotidienne... Laissez-vous du temps pour vous réajuster et surtout apprendre à donner aux "problèmes" du quotidien avec vos chats la charge émotionnelle adéquate (on fini par s'y faire ;) ) »


C'est un peu ce que je ressens, d'avoir l'impression d'avoir fait une bêtise en les adoptant. Ce qui me rassure, c'est que je ne suis pas le seul à avoir ressenti ce sentiment. Au bout de combien de temps vous avez-pu les approcher ?
Reporter un abus
Posté par il y a 3 mois
Bonjour,

Votre message est honnête et vous avez du courage d'écrire ce que vous ressentez.
Les commentaires précédents sont tout à fait justes. Essayer le jeu qui pourrait peut être vous "rapprocher" de vos chattes sans les forcer à avoir un contact physique avec vous. Ensuite il n'y a que le temps qui fera qu'elles viendront au contact et ce sera elles qui décideront quand elles seront prêtes.
Pour moi, les "forcer" à prendre un contact avec elle ne sera pas bénéfique et au contraire contre productif!

Ma première chatte était comme ca, abandonnée dans un fossé avec toute sa fratrie, on a mis des mois et des mois avant de pouvoir l'approcher et puis un jour je ne sais pas pourquoi à regarder la télévision dans le canapé un soir, elle est venue, ne s'est pas collé à moi mais s'est juste couché sur la place d'à côté! Alors ce n'est peut être rien mais c'était déjà une immense victoire et ensuite elle s'est décoincée!


Ne perdez pas espoir, même si nous nous avons besoin de leur faire des câlins et des papouilles, pour l'instant elles n'en ressentent pas le besoin et ne connaissent pas cette relation mais laissez leur du temps, ca viendra!

Bonne journée !
Reporter un abus
Posté par il y a 3 mois
Bonjour Sofrak, J'ai capturé ma minette "Poupette", qui était totalement sauvage, errante, ceci fait maintenant presque 5 mois. J'ai eu et mon conjoint aussi, des moments de total découragement, pensant aussi parfois et je m'en veux pour cela, avoir fait une bêtise, pas en la capturant pour la faire opérer mais de la garder !... Nous avons eu des moments de doutes et des angoisses pour moi !... A ce jour, cette minette est sociabilisée. La seule chose qu'il reste est, qu'elle accepte la main de l'humain, dont elle a très peur et je pense que ce jour viendra. Nous avons essayé de forcer le contact au départ et nous nous sommes rendus compte que cela ne faisait que la perturber davantage alors nous avons cessé tout rapprochement et l'avons laissé faire. C'est elle pour la 1erere fois qui est venue s'assoir sur le canapé alors que nous nous y trouvions !....Un jour elle nous regardé et s'est adressée à nous par de petits miaulements, j'en ai eu les larmes aux yeux, tellement j'étais émue ... En fin de semaine, elle rejoindra sa nouvelle famille. En effet, nous partons vivre pour plusieurs année en Nouvelle Calédonie, et c'est sincèrement un crève coeur que de devoir la laisser. Nous l'aimons de tout notre coeur cette minette, notre poupette ... La cohabitation fut parfois très difficile et je me suis parfois dit, comme vous, que jamais elle ne se sociabiliserait en perdant espoir d'un changement !... Mais le temps, la patience et l'amour ont eu raison de cette situation. Nous avons vu les progrès au fil de l'eau, des progrès notables qui nous faisaient chaud au coeur. Aujourd'hui, elle est apaisée et nous fait confiance. Elle nous suit partout, nous fait la conversation et dort au pied du lit. Elle joue avec nous et accourt pour nous accueillir, lorsque nous rentrons du travail. Elle reste toujours à proximité de nous. Elle reste cependant très très craintive et au moindre mouvement un peu brusque ou bruit trop fort etc... elle court se planquer mais la différence, c'est qu'elle ressort aussitôt pour nous rejoindre. Il lui faudra encore du temps avant d'accepter d'être touchée, mais cela arrivera car maintenant, elle nous approche à proximité !... Je sais que cette situation vous accable quelque peu et que vous la vivez mal et je le comprends aisément. Mais à nouveau, seul le temps et la patience apportera des résultats. Il ne faut surtout pas perdre espoir !.. elles vous le rendront... A nouveau, notre poupette était un chat libre et totalement insociable !... Aujourd'hui, c'est adorable minette, c'est notre poupette.
Reporter un abus
Posté par il y a 3 mois
Sofrak a écrit:
«
Greylox a écrit:
« Bonjour, On parle souvent du puppy blues sur le forum chien... il en va de même avec les chats (même adultes) Nous avons adopté deux chatons peureux, j'ai mis plusieurs mois avant d'arrêter de me dire qu'on avait fait une bêtise et que ça allait être ingérable car on ne pouvait pas les prendre dans nos bras. L'un d'eux est mort jeune malheureusement (4ans) et on a décidé d'adopter un nouveau compagnon pour notre puce qui se retrouvait seule. On a adopté un chaton (pas forcément l'idée de départ mais on a dépanné une amie débordée par les naissances de chats harets dans sa grange) et là encore, je me suis dit "mais pourquoi on a fait ça ?!?", entente un peu compliquée au départ, petit monstre avec énergie à 200 % et la puce ne souhaitait pas forcément jouer avec lui. Gérer la tornade en télétravail n'a pas été de tout repos. Sans compter les multiples passages chez le véto (diarrhée chez la grande, coryza chez le petit, coup de griffe à l'oeil de l'a grande...) Il m'a fallu 3 mois au moins pour commencer à calmer mes angoisses. Adopter des animaux, quand on est responsable, impose beaucoup de stress au début surtout quand ils sont peureux. Ajoutez à cela le bouleversement de la vie quotidienne... Laissez-vous du temps pour vous réajuster et surtout apprendre à donner aux "problèmes" du quotidien avec vos chats la charge émotionnelle adéquate (on fini par s'y faire ;) ) »
C'est un peu ce que je ressens, d'avoir l'impression d'avoir fait une bêtise en les adoptant. Ce qui me rassure, c'est que je ne suis pas le seul à avoir ressenti ce sentiment. Au bout de combien de temps vous avez-pu les approcher ? »

Au bout de 3 mois environ, avant ça on cohabitait avec eux seulement.
On a beaucoup travaillé : nourriture à la main, beaucoup de jeu, longues périodes à bouquiner assis par terre, clignements d'yeux à gogo...
Mais aussi, on s'est dit "on va les laisser aller à leur rythme" et au pire on aura des "colochataires" :)
Je précise qu'on ne peut toujours pas prendre la Miss dans nos bras mais à force, on a trouvé des techniques pour la mettre dans son panier pour aller chez le véto.

Si vous les trouvez vraiment stress, parlez avec votre véto d'un cure de Zylkène, ce n'est pas un médicament à proprement parler mais un complément alimentaire, ça marche avec certains chats (mais sur des cures de plusieurs semaines).
Reporter un abus
  • Fermer
    Mes photos
    Cliquez sur la photo pour l'intégrer à votre message
  • Insérer une vidéo YouTube
  • Insérer un smiley
  • Insérer :

:

Je me connecte :

Vous devez vous connecter afin de pouvoir poster votre message
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)