Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Tristesse profonde suite mort de mon chatGénéral

Créer un nouveau sujet
Posté par il y a 3 ans
Bonjour,
Je viens de perdre mon chat, mon bébé d amour, mon loulou ma raison d exister... il avait seulement 2 ans et demi et était à la fois mon chat et mon chien on ne se quittait jamais on partait en vacances ensemble on dormait ensemble même pour les siestes, bref on partageait tout ! Et ce 22 décembre 2016 je l ai perdu pour toujours malgré un pressentiment je ne me suis pas écouté et voilà en rentrant du travail ne le voyant pas m attendre j'ai tout de suite compris il était mort peu après je l ai retrouvé dans mon jardin sans vie les yeux ouverts et son corps tout dur il avait l'air si paisible et il était toujours aussi beau. Mon dieu quel sentiment de désespoir mon compagnon et moi avons passé des heures sous la pluie à pleurer sur son corps... depuis je ne cesse de pleurer surtout que nous avions déménagé 15 jours auparavant dans une maison avec un grand jardin car il était malheureux de ne pouvoir sortir. Il ronronnait sans cesse depuis que nous étions installé maintenant j'aimerai remonté le temps et ne jamais avoir mis les pieds ici de l enfermer et de pouvoir à nouveau le voir le toucher le sentir et lui dire à quel point je l aime et que sans lui la vie est horrible....
Reporter un abus
Posté par il y a 3 ans
Mes plus sincères condoléances. N'hésitez pas à consulter. Vous venez de vivre une véritable tragédie.

Vous avez le droit d'en vouloir à votre vet. La mort aux rats cause des dommages considérables, et son mode d'action (qui cause des hémoragies internes) exige selon moi, que l'animal soit sous observation pendant au moins 24h, mais 48h c'est mieux.
Reporter un abus
Pub
Posté par il y a 3 ans
Pauvre petit chéri, seulement 2 ans. On les croit éternels.
Reporter un abus
Posté par il y a 3 ans
La vie est tellement injuste... un être si pur qui nous apportait tellement tout nous manque chez lui... même sa façon de bailler en miaulant était sensationnelle et nous faisait beaucoup rire. Il était si beau et si gentil... je voudrais pouvoir agir sur le passé!
Reporter un abus
Posté par il y a 3 ans
Bonjour. Je viens tout juste de perdre un de mes trois chat âgé de 16ans. Un chat très affectueux et qui nous donnait plein de bonheur. Il n'y a pas eu une journée ou moi ou mes enfants ne lui avons pas fait un bisou. Et puis il a vu grandir mes enfants et seule , il était ma moitié. J'aimerais retourner quelque jours en arrière et lui faire plus de câlin , le soulager de sa vieillesse il ne voulait plus dormir avec moi ou mes enfants. Juste dormir sur la table du salon. Parfois je me disais de descendre dormir avec lui au salon. Et puis je voulais refaire un bilan chez le véto. Il avait depuis un an un amaigrissement et un traitement pour la thyroïde . Et c'est derniers jour il profitait du jardin , des chaises longues de nos câlin avec nos deux autres chats. Mais un genre d'avc l'a emporté malgré l'aide d'un vétérinaire . Et depuis 3 jours je pleure, mon fils de 17 ans qui considérait ce chat comme son frère me console. Je n'ai goût à rien. Je n'ai pas faim. Il représente une partie de ma vie avec bcp de soucis et ce chat était de l'énergie positive et un bonheur. Je l'enterre aujourd'hui, mais ne plus voir son petit corps et ne pas concevoir sa mort m'effraie pour le mettre en terre. En fait on a peur d'avancer seul, de continuer alors que les gens qu'on aime partent, on a peur des regrets...
Reporter un abus
Posté par il y a 3 ans
Bonjour Lilali
Comme je comprends votre profond chagrin.
J'ai toujours vécu avec des chats ,successivement, un seul à la fois.
Ma précédente petite chatte, "Marquise", m'a quitté, il y a déjà longtemps ,atteinte d'une maladie rénale au stade terminal. Avant "Marquise", ce fut "Grosminet", un chat magnifique de la taille d'un petit chien. Atteint d'une tumeur au cerveau ,devenu aveugle, il fallut mettre un terme, à ses souffrances.
Et présentement je m'apprête à vivre dans les jours qui viennent très probablement, une nouveau drame. Ma petite chatte de 15 ans , "Finette " , est hospitalisée pour une intervention chirurgicale lourde : l'ablation d'un rein cancéreux pratiqué jeudi dernier. Ma petite lutte encore mais le chirurgien laisse très peu d'espoir.
Je suis un vieux monsieur dont la grande solitude a été partagée avec celle qui sera ma dernière compagnie : "Finette" . Ce fut une relation totalement fusionnelle.
Je comprends aussi vos larmes , ne les retenez pas, elles sont comme une "soupape de sécurité" qui s'ouvre quand la pression de l'émotion devient insupportable. Je connais cela aussi .Il n'y a pas de honte à pleurer même pour un homme d'ailleurs.
Grâce à votre entourage qui vous soutient et au temps qui fera son oeuvre , peu à peu vous trouverez enfin l'apaisement. Vous avez entouré de beaucoup d'amour- un amour partagé- ce petit être qui vient de vous quitter au terme de sa vie.
Quand vous pourrez évoquer le souvenir de votre chat sans être trop submergée par l'émotion c'est que vous aurez avancé positivement sur le chemin du deuil. Alors : courage et patience. Le baume du temps va passer et cicatriser quelque peu vos blessures.

Je suis de tout coeur avec vous.
Reporter un abus
Posté par il y a 3 ans
Bonjour Titi,
Merci pour votre soutien.
j'ai aussi toujours vécu entouré de chats ou de chiens. Des animaux trouvés ou qui nous ont choisis et c'est toujours une énergie positive qu'ils m'ont apportée. Certains, surtout, les chats étaient plus ou moins sauvages, indépendants, mais toujours reconnaissants.
là, j'avais trois chats qui ont suivi ma route un peu difficile et ils ne se sont jamais éloignés de moi ou de mes enfants. Némo, est parti bien que ce ne soit pas sa thyroïde qu'il en soit la cause, il était amaigri et beaucoup d'arthrose. Il était encore très volontaire et actif mais je ne l'ai pas emmené au vétérinaire pour un dernier bilan ou vérifier qu'il ne soufrait pas trop de son état et de sa maigreur. J'ai attendu tout le mois de mars pour y aller en vain. et puis le seul jour où j'ai dû aller en déplacement, j'ai oublié de lui faire une caresse alors que je le voyais se reposer dans le jardin sous la chaise longue avant de partir vers 16 h, mes enfants restaient avec lui et les deux autres chattes.
En fait, c'est le regret de ne pas avoir fait les bons gestes avant, de ne pas avoir plus aidé son animal rien que par des câlins ou autres au dernier moment. je ne me doutait pas qu'il aurait eu un genre d'AVC ce soir là. Mon fils et sa soeur, ont toute de suite réagi et en scooter sont allés à la clinique de garde. Mon fils qui adorait ce chat a tout fait pour le sauver. Je n'étais pas là.
je ne pensais pas qu'il partirait si vite j'ai été trop positive et toujours à me soucier des finances et de gérer plein de choses qui en faites ces derniers temps étaient moins importants, je pense.
Alors pour finette, il faut profiter d'elle et faire le plus de choses possible pour elle avant la fin si elle en est proche, on ne sait jamais, être optimiste n'a pas toujours du bon. Et puis surtout, il ne faut pas rester seul ensuite, mais là c'est une autre histoire...
Alors même pour un animal, qui est parfois un symbole ou un bout de soi, il faut profiter, il faut faire attention pour ne pas avoir les regrets.
Oui le temps va aider, mais là c'est difficile et je n'ai gout à rien. l'énergie du bonheur n'est plus là dans ma tête et pourtant j'ai mes deux autres chats, surtout Ronflette qui a 14 ans, drôle et affectueuse. Alors je vais entendre vos conseils et me secouer un peu.
Pour Finette, je pense que vous saurez lui donner tout votre amour et communiquer au mieux avec elle, elle va le sentir et supporter au mieux son intervention qu'elle a eu et la suite. Vous n'aurez pas de regrets qui font mal. Et il faut en parler à des gens pour ne pas souffrir aussi de cette solitude que l'on ne demande pas parfois.
Hier avec mes enfants, nous avons regrouper les affaires de Némo, une dernière caresse, une jolie boite et nous l'avons enterrer dans notre jardin. j'ai replanté son thym où il adorait pisser dessus et se coucher dessus parfois :) , sur sa tombe...
Merci, bisous à Finette, courage à vous et c'est vrai qu'il faut pleurer parfois.
Reporter un abus
Posté par il y a 3 ans
Bonjour Lilali

Entre amis des animaux de compagnie, il est tout naturel du moins pour moi, de témoigner de sa compassion à l'occasion du décès de l'un de nos chers petits protégés.

Tout en gardant leur indépendance, nos chats restent très proches de nous , partageant les évènements de nos vie,que ceux-ci soient heureux ou malheureux.Ils ressentent toutes nos émotions.

Ne vous culpabilisez pas.Vous avez fait comme vous avez pu ,sollicitée par plusieurs tâches.Peut-être avez-vous fait une erreur d'appréciation sur l'état de votre petit Nemo.Mais comment prévoir ce qui s'est produit avec une telle soudaineté ?

Bien sûr que le temps va passer mais il faut laisser du temps au temps avant d'en éprouver l'efficacité.Et parfois on est dans l'urgence.

Le goût,l'énergie qui vous font défaut : vous les retrouverez peu à peu. Et puis vos deux autres chats ont besoin de vous.Ronflette a 14 ans ,déjà.Je ne connais pas l'âge de votre autre chat.Plus que jamais , comme je le dis souvent ,vivez avec eux chaque instant intensément comme si ce devait être le dernier.Notre existence est courte et la leur encore bien davantage ,hélas.

Votre cher Nemo repose en paix en un lieu qu'il appréciait.Les animaux ont-ils une âme ? J'aimerais le croire et penser aussi qu'il existe un paradis pour eux.

Faites quelques caresses à vos deux chats, de ma part et continuez à les chérir...
Reporter un abus
Posté par il y a 3 ans
A Lilali et à qui voudra bien lire ce récit

Je suis en deuil depuis ce matin. Ma petite Finette m'a quitté ,vaincue par cette impitoyable maladie qu'est le cancer.Elle a lutté avec courage contre ce mal implacable. Les vétérinaires, avec beaucoup d'humanité et de compétence ont mis en oeuvre tous les moyens possibles .

Le 20 avril, ce fut l'ablation du rein gauche porteur d'une tumeur s'étendant tout autour et jusqu'une partie de l'autre rein et tissus avoisinants. Ma petite avait abordé cette intervention dans des conditions défavorables :très amaigrie, déshydratée. Le chirurgien a failli la perdre à plusieurs reprises. Ce fut un vrai miracle que ma Finette s'en soit sortie vivante.

Mais la partie n'était pas gagnée pour autant ,hélas. La première analyse montrait que le rein droit semblait assurer toutes ses fonctions. Puis très rapidement, le taux d'urée n'a cessé de monter, de même que la créatinine. Une échographie a été pratiquée pour vérifier ce rein puis une laparotomie a suivi qui a mis en évidence un caillot qui obstruait une veine du rein ainsi que la présence de liquide dans l'abdomen. Dès lors , il fut évident que le pronostic vital était engagé .
Reporter un abus
Posté par il y a 3 ans
Suite et fin du texte précédent

Le chirurgien m'a appelé ce matin me demandant de venir de toute urgence si je voulais voir encore vivante ma chère petite chatte. Le nécessaire serait fait pour tenter de la maintenir dans cet état le temps que j'arrive à son chevet.

Le premier choc fut de voir ce pauvre petit corps torturé protégé par une couverture , couché sur un coussin dans la case où je l'avais vu la veille ,encore vigilante. On l'avait débranchée de tout ce qui la reliait à des seringues électriques et autres poches distributrices de produits divers , anti-douleurs et autres. La case était nue dans sa blanche froideur. Tout avait été retiré bien sûr : le bol d'eau , l'écuelle de croquettes, les toilettes.

Quel choc ce fut pour moi de voir dans cet environnement ma douce Finette couchée sur le flanc , ouvrant et fermant difficilement ses yeux tellement beaux qui me regardaient mais me reconnaissait-elle encore ? Je ne le saurai jamais. Parfois des spasmes agitaient son corps martyrisé. Je lui faisais de douces caresses , comme la veille de chaque côté de sa tête ,je l'ai embrassée aussi bien sûr. Contrairement au jour précédent elle ne poussait plus sa tête contre mes doigts comme elle aimait aussi le faire à la maison avant qu'elle ne soit malade.

Entre deux interventions chirurgicales, le chirurgien nous a rejoints. Nous sommes passés dans son cabinet de consultation pour l'ultime geste qui mettrait un terme à cette vie déjà si faible. Une injection d'un anesthésiant ou tranquillisant suivie d'une autre d'un produit létal. Une écoute du coeur au stéthoscope et cette simple phrase du chirurgien : "c'est fini" .

C'est la troisième fois que j'assiste à pareille scène au cours de mon existence. Je ne trouve pas de mots pour exprimer l'intensité de l'émotion qui me submerge à cet instant. Seules les personnes qui l'ont aussi vécue me comprendront.

Oui , les souffrances de ma Finette chérie sont terminées mais les miennes demeurent et pour longtemps si j'en juge par mon expérience. Je suis effondré.

On a beau se dire qu'il faut se préparer à l'inéluctable , quand le moment arrive on se rend compte que l'on est nullement armé pour affronter l'évènement.

Telle est la triste fin de ma petite chatte Finette qui toute sa vie fut un amour pour moi ,un amour partagé bien sûr. Je fais miens les propos de Colette : "Un chien, un chat , c'est un coeur entouré de poils."

Ma chère Finette a accompagné fidèlement ma solitude tout au long de ces 15 années .Elle me laisse maintenant désemparé et désormais encore plus seul...
Reporter un abus
  • Fermer
    Mes photos
    Cliquez sur la photo pour l'intégrer à votre message
  • Insérer une vidéo YouTube
  • Insérer un smiley
  • Insérer :

:

Je me connecte :

Vous devez vous connecter afin de pouvoir poster votre message
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)