Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box

Pathologie de la reproduction chez l'octodon

Octodon
Octodon
Poids :
200 à 300 g
Longeur :
12 à 20 cm
Espérance de vie :
5 à 10 ans

Vous l’avez parfaitement compris, il est préférable de faire vivre les octodons en couple ou en groupe. Cela implique que, tôt ou tard, l’animal va tenter de se reproduire. Là encore, des affections peuvent survenir.

La stérilité

Il faut d’abord savoir que, dans le domaine de la reproduction, de nombreux troubles sont dus à une nutrition mal équilibrée et présentant des carences en oligo-éléments, en graisse et en vitamine E (celle que l’on baptise justement « vitamine de la fécondité »).

La stérilité n’échappe pas à la règle. La stérilité de la femelle est, par ailleurs, très souvent liée à un taux d’humidité exagéré, à une température élevée et à un mauvais éclairage. D’autres facteurs encore entrent en ligne de compte, comme l’âge – pour les deux sexes, la vieillesse est cause de stérilité –, et la surpopulation.

Les tumeurs

Les tumeurs de l’ovaire apparaissent après l’âge de 2 ans. Elles entraînent souvent une diminution du nombre de petits par portée. Il est très difficile de les détecter et d’évaluer leur degré de gravité. Seule une intervention chirurgicale permettrait de faire un diagnostic précis.

Le manque de lait

Cette affection, appelée également « agalactie », a plusieurs origines : la provocation trop précoce d’une gestation, qui provoque une insuffisance de développement de la glande mammaire, et, une fois de plus, une alimentation carencée.

Si une mère octodon ne sécrète pas assez ou pas du tout de lait, ses petits peuvent être adoptés par une autre mère octodon. Si votre cheptel est trop petit pour que cette solution soit envisageable, vous pouvez aussi suppléer la mère en les nourrissant artificiellement. Le plus délicat sera de les protéger contre le froid, principale cause de mortalité chez les jeunes « orphelins ».

Récapitulatif

Elle consiste avant tout en le respect de conditions de vie et d’une alimentation saines. Les points à surveiller plus particulièrement sont les suivants :

• Apports en graisse et compléments en vitamine E suffisants.
• Pas de surpopulation.
• Jamais de reproduction trop précoce.
• Limitation raisonnable de la lumière en termes de luminosité comme de durée.
• Ajustement de la température (20 à 22 °C).
• Entretien parfait de la cage.

Le cannibalisme

Ce n’est pas à proprement parler une maladie, pourtant une alimentation carencée en vitamines durant la gestation peut être responsable de ce phénomène (fréquent chez les rongeurs) : la mère va dévorer ses petits.

Un mauvais entretien de la cage peut la pousser à adopter un comportement identique, de même que des contacts trop répétés entre l’homme et sa nichée. La surpopulation, des femelles trop jeunes sont autant de facteurs favorisant le cannibalisme. À noter que cette attitude s’observe encore plus fréquemment chez le jeune mâle tant qu’il ne s’est pas reproduit.

 
Giorgio Teich Alasia
  • Eleveur professionnel de Bergers allemands, spécialiste de cette race et auteur d'ouvrages de référence

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)