Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Race de chien :

Mon chien se met au flyball

flyball chien

Sport canin surprenant et cocasse, le flyball suscite un extraordinaire engouement en Grande-Bretagne où il est apparu à la fin des années 1970.

Contrairement à leurs homologues britanniques, les cynophiles français connaissent mal ce jeu dont le principal atout réside dans le fait d’être à la portée de tous les chiens et de tous les maîtres.

Cette discipline est en fait une course de relais mettant en compétition deux équipes de quatre chiens (ou plus) sur deux parcours identiques et parallèles. Au signal du juge, les deux premiers chiens s’élancent, franchissent chacun de leur côté une série de quatre haies au bout de laquelle est placée une boîte contenant une balle.

Pour l’attraper, le chien doit appuyer sur une sorte de pédale qui, en déclenchant un ressort, propulse le projectile à une hauteur de 60 cm. La tâche du chien consiste à happer la balle en plein vol pour gagner un maximum de temps et à la rapporter à son maître en franchissant le parcours de haies en sens inverse.

Dès qu’il a sauté le dernier obstacle, un autre chien peut prendre le relais. Le chronomètre ne s’arrête qu’une fois le parcours du dernier concurrent achevé. À égalité de fautes (refus de haies), l’équipe qui a réalisé le meilleur temps remporte l’épreuve.

Une activité ludique pour le chien

Tout comme l’agility, le flyball est une activité ludique qui associe jeu et sport, tout en favorisant une très grande complicité entre le maître et son chien. D’un point de vue éducatif, le flyball permet le développement des aptitudes aux techniques de l’en-avant, du rapport d’objet, de la vitesse de course, du saut, du rappel et de la sociabilité.

Ce jeu spectaculaire est une véritable épreuve de vitesse très appréciée de tous les chiens suffisamment motivés par la balle : les meilleures équipes mettent généralement moins de 20 secondes pour réaliser le parcours. L’actuel record du monde est de 15,54 secondes (19 juillet 2003, États-Unis) pour l’aller-retour des quatre chiens !

À la différence de l’agility, le maître n’a pas besoin de courir aux côtés de son chien, ce qui rend ce sport accessible aux personnes âgées et aux handicapés.

Le flyball permet donc au maître d’améliorer la relation qu’il entretient avec son chien en lui donnant l’occasion de faire un minimum d’exercice physique. Il s’agit d’une activité ludique sympathique et amusante, facilement praticable en milieu urbain.

 
Florence Desachy
  • Docteur vétérinaire comportementaliste, enseignante et directrice d'une collection d'ouvrages animaliers

2 commentaire(s)

Claire_P a écrit:
il y a 5 ans
complement à mon message précédent : il y a meme des championnats para agility.. une amie y a participé avec succés !
http://arkoton.over-blog.com/article-on-est-dans-l-journal-87354017.html
Claire_P a écrit:
il y a 5 ans
petite remarque sur la phrase : "à la différence de l'agility, le maitre n'a pas besoin de courir à coté de son chien, ce qui rend ce sport accessible aux personnes âgées et aux handicapés."
Venez donc assister à un concours d'agility!! vous verrez de nombreuses personnes ayant dépassées largement l'age de la retraitre sur les parcours... et de plus en plus d'handicapés...
L'agility évolue et s'adapte aux personnes handicapées... Il existe maintenant des catégories selon le handicap de la personne qui peut donc participer aux concours officiels... meme si la plupart des personnes handicapées que je connaisse veulent continuer à concourir mélangées avec les "valides"... (mais c'est un autre débat).
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)