Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chien :

L’agressivité territoriale du chien

La défense du territoire est un instinct que le chien a conservé malgré la domestication, et que l’homme a cultivé dans son intérêt. Certains chiens accomplissent cette tâche avec trop de zèle, en agressant quiconque pénètre dans la zone qu’ils contrôlent.

Le chien manifeste une agressivité territoriale vers l’âge d’un an. Il peut alors attaquer n’importe qui ou ne s’en prendre qu’à certaines catégories de personnes, les hommes en uniforme par exemple.

Notre fidèle ami peut considérer la maison, la cour, la voiture comme son territoire, qu’il défend en aboyant et en grognant contre les passants qui s’approchent. Un chien qui monte la garde est utile parce qu’il protège la propriété, mais il peut devenir dangereux lorsque son maître ne parvient plus à contrôler son agressivité. Il faut faire très attention aux chiens qui remuent la queue en grognant contre un inconnu.

Il s’agit d’un comportement ambigu car ils n’ont pas encore décidé s’ils allaient attaquer ou accueillir amicalement le nouveau venu. L’agressivité territoriale est un problème comportemental difficile à diagnostiquer, car elle peut être confondue avec d’autres formes d’agressivité. Afin d’éviter les erreurs, il vaut mieux consulter un spécialiste en mesure de donner des conseils.

Quelle attitude adopter s’il défend excessivement la propriété ?

Si l’on a affaire à un animal très doué pour la garde, il faut consolider tout d’abord son autorité sur le chien. Si l’on veut qu’il conserve ses prédispositions pour défendre le territoire, il vaut mieux parvenir à le contrôler avec la voix, et l’arrêter, si nécessaire, par un brusque « Ça suffit ! », renforcé par un bruit fort ou par celui d’un sifflet à ultrasons. Vous pouvez en même temps l’arroser avec un jet d’eau qui le détournera de l’action entreprise.

Afin de corriger ce comportement, il faut utiliser la technique de la désensibilisation systématique et du déconditionnement. Il faut s’adresser à un ami serviable qui fera semblant d’être un visiteur.

Vous ordonnerez « Assis ! » au chien, en lui montrant au loin la personne qui arrive, puis, dans une lente progression, vous lui ferez entendre les bruits des pas, de la sonnette, du portail que l’on ouvre, vous ferez entrer l’homme et le laisserez s’approcher du chien. Récompensez le chien en le félicitant et lui offrant des friandises s’il se comporte bien. Dans le cas contraire, recommencez l’exercice depuis le début.

Au cours des premières étapes du dressage, on peut mettre une laisse au chien, qu’il est alors plus facile de récupérer s’il se jette sur le visiteur et, si nécessaire, une muselière qui l’empêchera de mordre. Selon les circonstances, il est bon d’exercer le chien avec différentes personnes (hommes, femmes, hommes en uniforme), et dans des lieux différents (par exemple dans la voiture, s’il la considère comme son territoire qu’il faut défendre).

Lorsqu’une situation réelle se présentera, il faudra le préparer en lui ordonnant « Assis ! » mais, s’il n’est pas encore suffisamment dressé, il faudra l’enfermer dans un box.

Enfermer le chien ne sert pas à soigner sa pathologie comportementale, mais le rend temporairement inoffensif. Évitez toute forme de punition, parce que le sujet pourrait se révolter et attaquer son maître (agressivité redirigée).

 
Franco Fassola
  • Docteur vétérinaire spécialiste des animaux de petite taille dont les NAC

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)