Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chien :

Comment démêler les poils du chien ?

brosser chien

Le démêlage (qui en l’absence de nœuds est en fait un brossage) est un acte fondamental du toilettage. Il en est même la première et la plus simple expression.

Notamment avant le bain, où tous les nœuds, ou du moins leur immense majorité, doivent avoir été retirés. Sinon, c’est la catastrophe, les nœuds se resserrent sous l’effet de l’eau, puis au séchage, et la tonte devient alors l’unique solution...

Démêlez couche par couche

Concrètement, vous voici devant votre chien. Commencez par étriller vigoureusement à l’aide de la carde dure, en prenant soin d’avoir un mouvement très rapide mais peu appuyé, qui va permettre à la carde de démêler couche par couche, sans que ses picots ne se coincent dans des nœuds plus profonds. La vitesse est primordiale, et l’on est souvent inquiet de voir un toiletteur professionnel manier la carde, car il donne l’impression de frotter le chien sans aucun ménagement.

En fait, le geste est très rapide mais ne va pas jusqu’à la peau. Il est donc efficace sans être dangereux. Cette opération fait d’ailleurs un bruit caractéristique, celui des picots de la carde qui accrochent le poil en surface et le démêlent, dans les deux sens (dans le sens du poil mais aussi à rebrousse-poil, notamment sur les pattes).

Puis procédez mèche par mèche

Lorsque vous voyez que vous avez bien « débroussaillé » la surface avec la carde dure, ou qu’au contraire vous ne progressez plus avec cet outil, vous pouvez utiliser l’étrille, mèche par mèche, en tenant le poil à la base de la peau pour que le chien ne souffre pas trop. Cela est long et contraignant, mais en attaquant chaque mèche à son extrémité pour remonter progressivement vers la peau à mesure que l’on démêle, c’est une méthode sûre et efficace.

Elle est aussi supportable pour le chien si l’on tient correctement chaque mèche pour ne pas tirer la peau en même temps que les poils. Lorsque vous avez enlevé suffisamment de bourre de cette manière, il est temps de repasser la carde dure avec les mêmes gestes rapides peu appuyés.

Une fois la majorité du démêlage effectuée, on passe le peigne pour « débusquer » les derniers nœuds cachés. N’oubliez pas de tenir le peigne perpendiculairement à la peau (à 90°), ce qui évitera de coincer les poils et de tirer inutilement.

La technique zone par zone

Si le corps (dos, flancs, croupe) ne pose généralement pas de problème, il faut prendre des précautions particulières avec certaines zones plus fragiles, moins accessibles, et donc plus difficiles.

Le dessus de la tête a une peau fine, et qui rougit très rapidement si on n’y prend pas garde. Une bonne solution consiste à procéder zone par zone, comme un coiffeur, en écartant progressivement le dessus du poil pour pénétrer et retirer les nœuds jusqu’à la peau.

Là encore, l’alternance de la carde, de l’étrille et du peigne assure la réussite. Pour atteindre les nœuds souvent sévères placés sous les oreilles, il faut maintenir celles-ci en l’air, à la main (ou éventuellement à l’aide d’une pince à linge). L’accès au dessous du ventre se fait en tenant les pattes de devant (dans une main) et en dressant le chien sur ses pattes de derrière (on brosse ainsi de l’autre main).

Le haut des pattes (cuisses et épaules) se brosse sans trop de difficultés (sans toutefois trop appuyer) dans toutes les directions (vers le haut, à rebrousse-poil, vers le bas, dans le sens du poil, et sur les côtés). Pour le bas des pattes, il faut tirer la jambe en extension la tenant par le pied, et brosser rapidement de l’autre main, à rebrousse-poil. Ce qui permet, en outre, d’accéder à l’intérieur des pattes. Enfin, la queue sera fermement tenue à la base et soigneusement cardée puis peignée.

S’aider des ciseaux

Si vous vous trouvez face à des nœuds très difficiles, mais que vous refusez de tondre, vous pouvez utiliser les ciseaux, mais selon une technique bien précise ! N’allez pas purement et simplement couper le nœud à la base, horizontalement, car vous auriez alors un énorme « trou » totalement irréparable, et du pire effet.

Pour garder l’exemple des oreilles, fendez plutôt délicatement le nœud concerné dans le sens de la longueur (à la verticale), ouvrez-le (en l’écartant avec les doigts), puis démêlez-le avec l’étrille, et enfin le peigne (à cet égard, le peigne à dents rotatives a des vertus tout à fait convaincantes). Procédez de même sur les pattes, où des nœuds coupés font souvent des trous catastrophiques !

 
Claire Dupuis
  • Toiletteuse professionnelle, journaliste spécialiste des animaux de compagnie et auteur d'ouvrages de référence

5 commentaire(s)

Brigitte62 a écrit:
il y a 2 ans
Bonjour, Quelqu'un saurait-il si un produit pour aider au démêlage d'un coton de tuléar est les plus approprié ?
Merci d'avance
Marie Olga a écrit:
il y a 3 ans
entretenir un puli la galere ou pas????? une fois que les rastas sont formées pas de souçis
les deux premieres années pas facile surtout pour le puli blanc
Derich a écrit:
il y a 4 ans
Oulala je viens de lire tout ça, tout est bien sauf la dernière partie, il ne faut jamais utiliser les ciseaux sur un chien, on ne sait JAMAIS où se trouve la limite entre le poils et la peau (on peut avoir l'impression de le savoir, mais non!).
Liloo10 a écrit:
il y a 5 ans
olalala ses bien comme treuc !
Lycat a écrit:
il y a 5 ans
Ok merci
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)