Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chat :

L'automédication chez les animaux, attention danger !

Jeudi 22 Janvier 2015 |
chat malade

Tenter de soigner son chat ou son chien en lui donnant un médicament pour humains ou un ancien traitement lui ayant été prescrit, voilà une bien mauvaise et surtout dangereuse idée contre laquelle les vétérinaires n'ont de cesse de mettre en garde les propriétaires d'animaux.

C'est le cas du Dr Noémie Tommasini. Vétérinaire et directrice de l'ESAV (Ecole supérieure d'aide vétérinaire) - Institut Bonaparte, elle revient pour nous sur les dangers de l'automédication chez les animaux de compagnie :

Vous trouvez que votre chien ou votre chat ne va pas bien, il n’est pas en forme. Vous pouvez être tenté de pratiquer l’automédication. C’est-à-dire d’essayer de le soigner vous-même en puisant dans des boites de médicaments vétérinaires entamées ou en utilisant des médicaments humains. Mais il s’agit d’une très mauvaise idée, et ce, pour plusieurs raisons.

L’automédication un facteur d’intoxication

Donner un médicament à son chat ou son chien qui n’a pas été prescrit par le vétérinaire peut être inefficace, mais c’est un moindre mal. En effet, le risque d’intoxication est très élevé !

Une histoire de symptômes

Les symptômes que vous observez chez votre chien ou votre chat, vous font sans doute penser à des symptômes qui peuvent avoir lieu chez nous, ou même à des causes de maladies par analogie avec ce qui se passe chez l’homme. Cependant, l’espèce canine et l’espèce humaine ne réagissent pas toujours de la même façon. Pour un symptôme ressemblant entre l’homme et l’animal, les causes peuvent être totalement différentes et donc le traitement nécessite d’être adapté à l’espèce.

Une histoire de métabolisme

Les médicaments humains n’agissent pas tous de la même façon sur l’animal que chez l’homme. Même si nous sommes tous des mammifères, notre métabolisme (autrement dit les réactions au sein-même des cellules qui composent les êtres vivants) n’est pas identique. Certains médicaments inoffensifs chez l’homme peuvent entrainer des lésions plus au moins irréversibles en particulier des reins et du foie. Votre compagnon présentera alors de graves symptômes et peut en garder des séquelles. Certains sont même mortels chez l’animal alors que vous trouverez ces produits disponibles sans ordonnance pour l’homme.

Une histoire de dose

Les doses utilisées pour les humains et pour les chiens, et encore plus chez les chats, sont parfois très différentes. Ainsi vous pensez donner une petite dose, mais celle-ci est peut être inoffensive chez l’homme mais dépasse le seuil de toxicité chez votre compagnon.

L’automédication peut masquer les symptômes

Si l’automédication n’a pas créé d’intoxication, elle peut masquer les symptômes de façon temporaire mais cela ne soignera que rarement la cause même de la maladie (ce que nous appelons l’étiologie en langage vétérinaire).
Ainsi, lorsque vous consulterez votre vétérinaire, sont travail de diagnostic (l’action de recherche de la maladie et de son origine) risque d’être fortement perturbé par les effets du médicament que vous aurez administré.

Et si vous avez donné un médicament à votre animal ?

Dans tous les cas si vous avez pratiqué l’automédication, appelez immédiatement la clinique vétérinaire dans laquelle est suivi votre animal. Même en dehors des heures d’ouverture, les cliniques vétérinaires assurent une continuité des soins, ou bien avec une équipe présente sur place ou bien grâce à un service à domicile. L’aide-soignant(e) vétérinaire que vous aurez au téléphone, saura vous répondre sur la dangerosité du médicament que vous avez administré. Pensez à bien préciser quel médicament vous avez donné à votre animal, à quel dosage, en quelle quantité, à quelle heure. N’hésitez pas à apporter l’emballage du ou des médicaments.

L’idéal est bien entendu d’agir en amont ! Vous sentez que votre animal n’est pas comme d’habitude, des symptômes inhabituels vous inquiètent ? Appelez vite votre clinique vétérinaire. L’aide-soignant(e) vétérinaire vous posera différentes questions afin de déterminer si il s’agit d’une urgence ou non et vous orientera ou bien vers une consultation ou bien vous donnera quelques conseils adaptés à votre animal.

Dans tous les cas ne restez pas seul(e) avec vos interrogations, la santé de votre compagnon vaut bien un appel à la clinique !  

Dr Noémie TOMMASINI
Vétérinaire – Directrice ESAV – Institut Bonaparte
www.easv-institut-bonaparte.fr

> Vous recherchez une assurance pour votre chat ?
Assurez la santé de votre animal avec la mutuelle des vétérinaires

1 commentaire(s)

Babounet a écrit:
il y a 1 an
je ne donne jamais de médicament à mes chiens sans avis de mon véto ! même pour les petits bobos je passe toujours chez lui pour demander conseil !je ne suis pas qualifié pour soigner mes loulous et sincèrement je préfère le diagnostique d'un professionnel .
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chat :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)