Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Le sport et les Huskies ?Général

Créer un nouveau sujet
Posté par il y a 1 mois
Faut se méfier je trouve de la place donnée aux sports canins.
Un sport canin vient EN PLUS d'un mode de vie équilibré, et non à la place.
Le besoin d'explorer tranquillement en liberté, de pouvoir se mouvoir sans entrave, d’interagir avec des congénères, il existe, et il ne peut pas être comblé par un sport canin.

Ne sortir ses huskies que pour une session de sport (traction typiquement), ok, à condition qu'ils vivent avec d'autres chiens, sur un grand terrain, en liberté.

Pour un chien qui vit en appart, non, carrément non. Ce chien a d'abord besoin de grandes promenades en liberté, de voir des congénères. Et ENSUITE, ensuite seulement, si les besoins de dépense ne sont pas encore remplis, on peut rajouter des sessions de sport. Mais pas à la place.
instagram des poilus : @teamfrisouilles
Reporter un abus
Posté par il y a 1 mois
Justement, j'aime assez l'aspect "traction" et chien de meute du Husky, ainsi que d'autres races nordiques. Maintenant j'ai vraiment l'impression que les nordiques sont très, peut-être trop, sportifs pour moi. Si j'avais de tels chiens, pourrais-je les gérer ? Et puis c'est toute une organisation qu'on ne retrouve pas nécessairement avec d'autres races plus "faciles", notamment au niveau du mode de vie.

Par contre, @Albator, qui vous parle d'appartement ?
Reporter un abus
Pub
Posté par il y a 1 mois
Euraléa a écrit:
« Justement, j'aime assez l'aspect "traction" et chien de meute du Husky, ainsi que d'autres races nordiques. Maintenant j'ai vraiment l'impression que les nordiques sont très, peut-être trop, sportifs pour moi. Si j'avais de tels chiens, pourrais-je les gérer ? »

J'en côtoie 8 régulièrement, ce ne sont pas les chiens les plus exigeants que je connaisse, très loin de là. :-)
Je rejoins Kainate, la principale "contrainte" (relative) évoquée par les maîtres est l'attention qu'il faut porter à la présence éventuelle de gibier ou animaux apparentés sur les promenades.
Ici ça n'empêche pas les copains d'être lâchés quotidiennement.
Mais le côté "sportif", mot fourre-tout qui veut tout et rien dire, non on est très loin d'être sur des bombes.
Prend n'importe quel jeune anglo-français ou braque... Là oui, déjà plus compliqué de suivre. Question de patrons moteurs et de fonctionnement global du chien.
L'épagneul breton de mon voisin est dix fois plus mordu des pistes que tous les huskies du quartier.
Je sais qu'on vit de plus en plus dans un monde de chiens très mous. Parceque c'est la vision d'un chien de compagnie "pratique" dans notre société.
D'ailleurs il n'y à qu'à voir les recommandations sur les paquets de croquettes... Leur définition d'une "activité normale" c'est une pauvre demi-heure de promenade en laisse 😂
C'est sûr que si on va par là, on va bientôt pouvoir éliminer toutes les races de travail/sport. Et les corniauds athlétiques aussi d'ailleurs, trop solides pour une vie de plante verte.
On aura plus que des miniatures et du gros chien lourd et pataud si on prend cette direction.
Mais j'ose espérer que le canidé rustique à encore un avenir.
Du moment où le chien est athlétique, endurant, pêchu, ben il va faire ce que tous les chiens font depuis l'aube des temps.
Taper quelques sprints dans la joie et la bonne humeur, puis passer en mode exploration, chasse au mulot ou autre selon le menu du jour. Satisfaire ses instincts.
Un chien, quoi.
Il ne faut pas s'imaginer que "tirer" est un trait fixé génétiquement...
C'est la grégarité, la vélocité et l'endurance qui sont sélectionnées, pas le fait d'être accroché à une ligne de trait.
J'ai un berger qui adore faire usage de sa force et sprinter. Si demain je le mettais au traineau il serait en extase, simplement parceque que c'est grisant et qu'il a un physique qui le permet.
Reporter un abus
Posté par il y a 1 mois
Globalement les questions que vous vous posez sont des ébauches en fait, elles restent en surface, par manque d'expérience du chien.
Si vous cotoyez diverses races pêchues, du berger de travail au nordique en passant par les chasses... Vous verrez que la "sportivité" du chien est un concept humain très vague. Et qu'en fait ce qu'il faut regarder, c'est surtout le fonctionnement du chien, les instincts qui ressortent le plus chez lui et conditionnent son comportement.
Reporter un abus
Posté par il y a 1 mois
"Prend n'importe quel jeune anglo-français ou braque... Là oui, déjà plus compliqué de suivre"

Mais tellement !
Je ne comprends pas pourquoi quand on veut parler d'endurance les exemples qui reviennent c'est toujours du husky, du berger.
Les chiens les plus infatigables que je connaisse sont des chiens de chasse. En fait, c'est même les seuls que je connaisse qui soient réellement infatigables, qui puissent passer une journée entière à quadriller la colline en trottant et être encore en forme le soir.
Il y a qu'à voir la balade wamiz qu'on a faite il y a quelques semaines.. tous les chiens sont restés quasi au pied comme des bichons toute la balade, notre nordique compris, sauf un... le braque d'Emla
Il a bien dû parcourir 10 fois plus de km que nous, et était toujours à fond à la fin de la rando de 4h.
instagram des poilus : @teamfrisouilles
Reporter un abus
Posté par il y a 1 mois
Isar a écrit:
« Euraléa, Ce n'est pas pour rien que les véritables amoureux de ces races privilégient le kart ou le traineau. Même le plus grand des sportifs serait incapable de suivre et contrôler une demi douzaine de chiens qui vont courir pendant 6 heures ou plus. Effectivement, cela s'apprend. Il faut se rapprocher des pratiquants de ces sports, poser des questions, voir la gestion d'une meute, les conflits, la reproduction, comprendre comment ces chiens fonctionnent. Également apprendre à soigner ses chiens. Les blessures ne sont pas rares. En soit cela n'a rien de compliqué lorsque l'on est bien formé. Vous pouvez même trouver des mushers qui "embauchent" des aides pendant la saison. On ne fait pas travailler des huskys s'il fait chaud mais il faut quand même s'en occuper. C'est certain, il faut du matériel, de la place, de l'organisation et bien sûr des sous à moins d'en faire un métier (souvent en parallèle d'une autre activité). Raisons pour lesquelles beaucoup commencent simplement avec un couple de chiens et un bon vtt. Sans oublier qu'il faut plus d'un an pour former un chien. Je parle des accros des races et sports nordiques, pas des personnes qui veulent un lupoide aux yeux bleus dans leur salon pour suivre la mode. Petite la peluche est mignonne, une fois adulte c'est un autre refrain. »


Merci pour votre réponse.
Donc c'est presque plus l'aspect sportif des chiens qu'il faut gérer (sur le plan sportif, évidemment), et pas réellement celui du maître, à condition que ce dernier puisse accompagner ses chiens.
Je verrais, de toute façon... si un jour j'ai une situation qui convient à de tels chiens, alors je me renseignerai auprès des pros, passionnés etc. J'ai le temps, après tout: avoir des nordiques n'est même pas encore un projet pour moi.
Reporter un abus
Posté par il y a 1 mois
Je vais juste parler de ma propre expérience possédant moi même un husky (de ligné standard) de 17 mois et j'en côtoie régulièrement d'autres.

Pour résumé je fais en moyenne 2h par jour de balade majoritairement en libre la semaine et 3h le week-end. Je varie les environnements. Si elle n'a pas les 2h pendant 2 jours mais une heure le troisième jour elle est beaucoup moins à l'écoute et une fois . Je n'ai pas encore de deuxième chien mais il y a toujours du monde chez moi mais je confirme que la solitude doit être bien travaillé.

Concernant les sports de tractions je compte m'y mettre après cet été (je lui apprend déjà les directions) mais plus pour partager une activité avec elle que par besoin. Je connais un husky qui ne tracte pas il est pas motivé. Je pense que le plus important est de répondre à leur besoin d'exploration. La mienne n'est jamais fatigué même lors de longues sortie (à la maison elle est calme et se repose) et je confirme les seuls chien à réussir à suivre sont niveau d'énergie sont ceux de type chasse.

Concernant les fugues sur la dizaine que je côtoie ceux qui fugues et qu'on ne peut pas lâcher sont ceux qui n'ont jamais été lâché chiot pour travailler le suivi naturel ou le rappel ou alors ceux qui n'ont pas leur besoins comblés. Personnellement la mienne je peux la lâcher en forêt ou autre et elle ne fugue pas et revient quand je l'appelle (Bon pas aussi vite qu'un berger mais elle revient toujours). Je peux même la faire marcher au pied sans laisse même si je vois que c'est pas ce quelle préfère. Mais dès que je l'ai eu j'ai travailler le suivi naturel mais aussi le rappel que je travaille tout les jours.
Reporter un abus
  • Fermer
    Mes photos
    Cliquez sur la photo pour l'intégrer à votre message
  • Insérer une vidéo YouTube
  • Insérer un smiley
  • Insérer :

:

Je me connecte :

Vous devez vous connecter afin de pouvoir poster votre message
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)