Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chien :

Mon chien fugue

La fugue est l’absence prolongée du chien hors de son territoire. Il va se sauver de chez vous de son plein gré. Il sait qu’il sort de chez lui, qu’il n’en a pas le droit et qu’il n’a pas l’intention de revenir rapidement. Le sentiment de « faute » est présent à son esprit. Il essaiera donc de tromper votre surveillance.

Le cas du chien qui se perd est différent. Votre chien peut en effet s’éloigner de vous momentanément dans un lieu qui ne lui est pas familier (forêt, parc) et ne plus vous retrouver. Le fugueur, lui, est conscient de sa fuite.

Les causes

Le caractère du chien, les conditions dans lesquelles il vit et toutes les modifications de son entourage proche peuvent engendrer des fugues, mais aussi et surtout la sexualité. La peur entraîne plus souvent une réaction de fuite, mais peut être aussi la cause de fugues.

La sexualité :
L’activité sexuelle et la recherche d’un partenaire, chez les chiens mâles essentiellement, sont la principale cause de fugue. Ce phénomène est très fréquent chez les chats ; la castration constitue dans leur cas le meilleur remède. On ne castre que très rarement les chiens, car l’éducation doit permettre de les retenir. De plus, cette opération est plus efficace pour corriger le comportement d’un chien mordeur que celui d’un animal fugueur.

Le chien commence à gratter les portes, puis à vouloir sortir dès que l’une d’elles s’entrouvre. La réaction des maîtres qui consiste à attacher le chien pendant ces périodes de rut ne fait qu’envenimer la situation. Le chien ne cherche plus qu’à s’échapper. Il est fréquent de voir des mâles sauter de très hauts grillages ou se glisser par-dessous en creusant d’énormes trous. Quelques secondes d’inattention et voilà votre chien dans la nature !

Le milieu familial :
Le chien peut fuguer parce qu’il se trouve mal à l’aise dans son milieu familial. C’est le cas lorsqu’une modification est intervenue : un bébé est né, un nouveau chien est arrivé, un déménagement a eu lieu…

Le chien va chercher « ailleurs » (il ne sait pas où) une certaine sécurité et une affection qu’il « pense » avoir perdues chez vous. C’est plus une fuite d’un environnement que la recherche immédiate d’un autre. Mais si l’occasion se présente, il « choisira » une nouvelle famille. C’est ainsi que des chiens adorables sont recueillis : ils n’ont pas tous souffert de méchants maîtres, ils se sauvent parce que la situation ne leur semble plus agréable.

Les races :
Il ne faut pas nier le fait que certaines races sont plus fugueuses que d’autres. Les chiens nordiques en sont un exemple, de même que certains chiens de chasse. Cela ne veut pas dire qu’il faut baisser les bras et excuser le chien, il faut simplement être plus vigilant. On peut tout à fait garder un Husky dans un jardin sans devoir en permanence partir à sa recherche, s’il est bien éduqué.

La peur :
Certains chiens fuguent durant les orages ou le 14 Juillet. Reportez- vous plus haut au paragraphe sur le chien peureux. Les chiots ont tendance à fuguer par « inconscience ». Il faut les surveiller beaucoup si le milieu de vie est à risque (jardin non clôturé, par exemple).

Que faire ?

Le « traitement » est fonction de l’origine de la fugue.

La fugue d’origine sexuelle
L’éducation n’est malheureusement pas d’une grande utilité dans ce cas. Pour les fugues d’origine sexuelle, vous pouvez calmer les envies de l’animal avec des produits hormonaux. Par contre, il est déconseillé de l’enfermer, car cela peut provoquer chez lui un sentiment d’injustice.

La fugue due au changement familial
Il faut alors redonner au chien une place dans la famille. Si une modification est intervenue, redonnez-lui confiance en le promenant, en le caressant et en jouant avec lui. Attention, gardez-lui toujours sa place de « dominé » même en le chouchoutant.

La fugue due à la race
L’éducation est dans ce cas un remède efficace. Si vous avez un chiot « à risque », vous devrez prêter une attention toute particulière à l’apprentissage du rappel et de la marche en laisse. Certaines races sont dites fugueuses, mais il est tout à fait possible de les balader sans laisse. Il faut simplement privilégier cet enseignement chez ces races par rapport aux autres. Si vous avez eu le chien adulte, reprenez l’apprentissage de zéro en vous concentrant exclusivement sur des exercices de rappel.

 
Florence Desachy
  • Docteur vétérinaire comportementaliste, enseignante et directrice d'une collection d'ouvrages animaliers

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)