Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Race de chien :

Les questions à poser à l'éleveur de chien

question éleveur chiot

Pour obtenir le « bon » chien, il faut savoir ce qu’on veut. Avant tout, il faut donc bien expliquer à l’éleveur ce que l’on attend du chien et lui poser toutes les questions nécessaires (expositions, compagnie, travail, etc.). Ainsi, il faudra lui décrire soigneusement l’endroit où l’on habite, le jardin s’il y en a un ; lui parler de tous les membres de la famille et de leur caractère et habitudes de vie. Toutes ces informations lui permettront de comprendre la situation et d’orienter votre choix sur tel ou tel chiot.

Connaitre la généalogie du chien

L’acheteur doit quant à lui toujours demander à voir la mère des chiots. Il est possible que le père ne vive pas au même endroit : il faut alors demander à voir une photo, ou mieux encore une vidéo. Cela permet d’observer beauté, caractère et état de santé de la mère : car au moment où on la voit, au terme de la mise bas et de l’allaitement, elle n’est sans doute pas au mieux de sa forme. Il ne faut pas qu’elle ressemble à un squelette : une mère trop faible donne des chiots affaiblis.

Si l’on souhaite acquérir un chiot de travail ou d’exposition, il faut s’informer des résultats obtenus par les parents dans ces deux domaines. De même, il faut connaître le degré de dysplasie de la hanche (pathologie très grave qui touche plusieurs races canines) pour chacun des parents : être fils de parents non atteints ne garantit malheureusement pas un état normal pour les hanches du chiot, mais l’inverse augmente notablement le risque de dysplasie chez le chiot (même si les parents ne présentent qu’une forme légère).

Il faut aussi s’informer sur les problèmes oculaires possibles, comme la cataracte ou l’atrophie progressive de la rétine : ces pathologies peuvent elles aussi être recherchées chez les parents. La même démarche est valable pour toutes les caractéristiques psychologiques et physiques : le fils de deux grands chiens ne sera pas forcément un grand chien, mais le fils de deux chiens médiocres sera presque certainement un chien médiocre. Les exceptions à la règle sont très peu nombreuses.

Questions supplémentaires

Une fois le chiot choisi, il faut encore demander à l’éleveur :
- quelques boîtes d’aliments dont il a nourri le chiot jusque-là.
- de nous laisser emporter un chiffon ou une couverture provenant du box où le chiot a vécu : de cette façon, il retrouvera chez son futur maître une odeur familière, qui l’aidera à passer sa première nuit de déraciné.

Retrouvez dans l'annuaire Wamiz des adresses d'élevages de chiens

 
Valérie Rossi
  • Eleveuse renommée qui dresse notamment des chiens d'utilité, et auteur d'ouvrages de référence sur les chiens

1 commentaire(s)

Maellefun a écrit:
il y a 5 ans
très bonne article
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)