Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Race de chat :

Le chat à la Renaissance

chat renaissance

Les persécutions médiévales rendirent certainement difficile la vie des chats, ce qui permit en revanche la prolifération des rats, favorisant la transmission de maladies à l’homme, en particulier la peste. Ces événements désastreux contribuèrent peu à peu à redorer le blason des félins domestiques qui, s’ils ne furent pas considérés avec la même bienveillance que d’autres animaux domestiques, furent du moins appréciés pour leur habileté de chasseurs.

Entrée du chat dans la famille

Au début de la Renaissance, le chat était faiblement représenté dans les peintures religieuses, car il traînait encore sa sinistre réputation médiévale de proche collaborateur du Malin, et un art essentiellement symbolique ne pouvait que se tenir à l’écart de tout cela. On ne trouvait alors le chat que de façon marginale, dans certaines peintures où il était représenté sans jamais être près de l’homme ou à son contact. Vers la fin de la Renaissance, on assista à une réévaluation générale des animaux qui permit d’augmenter, par rapport au passé, les connaissances sur leur rôle et leur comportement.

Le chat entra dans la famille, non seulement en tant qu’animal utile mais comme animal de compagnie ; en outre, les monastères et les couvents se retrouvèrent dans l’obligation d’en posséder au moins un couple pour éliminer les rats. Sur le plan artistique, le chat fut de plus en plus représenté dans des tableaux à l’ambiance familiale, intime, avec certains membres de la famille et dans les portraits de femme.

 
Milena Band Brunetti
  • Eleveuse professionnelle de chats de race et auteur d'ouvrages de référence sur les félins

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chat :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)