Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chat :

Dermatites auto-immunes du chat

dermatites auto immunes chat

Les dermatites auto-immunes sont des formes où les anticorps du système immunitaire du chat vont agresser les cellules normales de l’organisme.

C’est un peu comme si une guerre éclatait au sein d’une famille. Le résultat est une dermatite grave, la plus commune étant le pemphigus.

Il serait vain de décrire les symptômes de chaque forme prise par ces dermatites, car elles se caractérisent toutes par des inflammations, parfois accompagnées de petites croûtes éparses, ou de vésicules, ou d’érythèmes, ou infections avec desquamations et zones pelées.

Dans toutes ces formes, on observe systématiquement un prurit si violent que le chat se gratte ou se lèche avec une vigueur telle que cela provoque automatiquement des lésions cutanées.

Que faire si le chat souffre de dermatite auto-immune ?

Les dermatites allergiques dont il a été question ont de nombreuses causes, parfois uniques, parfois multiples, quelquefois liées à des prédispositions héréditaires.

C’est pour cette raison qu’il faut être méthodique et patient pour en venir à bout. Il est inutile de tenter de se débrouiller avec des remèdes « maison » qui risqueraient d’aggraver la situation, de masquer la véritable nature du problème et d’aggraver le cadre clinique. Le mieux est d’agir de la façon suivante :

1. Aller chez un vétérinaire en qui l’on a confiance.
2. Effectuer toutes les analyses.
3. Mettre soigneusement en oeuvre les prophylaxies demandées, notamment celles contre les puces.
4. Respecter les thérapies conseillées sans les modifier, les diminuer ou les oublier.

Si le vétérinaire le juge opportun, appliquer également le régime diététique qu’il conseillera en le respectant à la lettre sans aucun écart, ne serait-ce que momentané.

Il ne faut jamais oublier qu’une allergie peut se développer avec de très petites quantités d’aliments ; si le chat doit suivre un régime, il ne doit recevoir aucun extra : pas la moindre friandise ou croquette qui risquerait d’anéantir toute possibilité de comprendre si la dermatite allergique est due à l’aliment ou à d’autres allergènes.

 
Gilles Hagège
  • Docteur vétérinaire, conseil de la SPA, spécialiste de la psychiatrie canine et auteur d'ouvrages de référence

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chat :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)