Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box

La cage de l'octodon

Octodon
Octodon
Poids :
200 à 300 g
Longeur :
12 à 20 cm
Espérance de vie :
5 à 10 ans

Même s’ils vous semblent superflus et qu’ils grèvent votre budget, ne traitez pas la question des accessoires avec désinvolture. N’oubliez pas que votre animal va vivre en captivité. Vous devez lui procurer de quoi déployer une activité équivalente à celle qu’il a dans la nature. Cela est fondamental pour son équilibre.

La première étape, d’une importance primordiale, consiste donc à donner à votre octodon un habitat adapté, afin de le maintenir en bonne santé. Les accessoires (jouets, mangeoires…) pourront être de couleur neutre. En effet, si la vision n’est d’ordinaire pas très développée chez les animaux qui passent la majeure partie de leur existence sous terre, ce sens est néanmoins performant chez l’octodon, dont l’activité est diurne. Il n’aura donc aucun mal à distinguer ces objets. Rien ne vous interdit, toutefois, de préférer des accessoires de couleur vive.

La cage

Le volume de la cage est fonction non seulement de la taille de l’animal, mais aussi de son mode de vie. L’octodon est un petit rongeur, certes, mais il aime sauter et grimper. Sa cage devra donc être haute et être munie d’un grillage aux mailles assez fines pour ne pas qu’il s’échappe.

Par ailleurs, étant à l’origine un animal grégaire, il apprécie peu la solitude ; il est donc conseillé de lui donner au moins un compagnon ; prévoyez dès le départ les dimensions de la cage en conséquence !

Les dimensions de la cage

Les volières sur roulettes représentent un gros investissement mais sont parfaites pour loger plusieurs octodons. Pour indication, un petit groupe de trois ou quatre octodons peut être élevé dans une grande cage de 156 × 116 × 100 cm. Les barreaux devront être entièrement métalliques, car le plastique ne résiste pas aux dents du dègue !

Aménagement de la cage

L’octodon est un animal très actif qui a besoin de beaucoup d’exercice ; il est donc conseillé de munir la cage de branches noueuses et de plateaux qui lui permettront de grimper, de sauter et d’escalader. Enfin, un fond épais de sable et de craie répondra à son besoin de creuser et usera en même temps ses griffes acérées. Rappelons au passage que le sable est aussi indispensable pour sa toilette et l’entretien de son pelage.

Attention : n’oubliez pas que l’octodon est un rongeur. Tous les végétaux – plantes et branches d’arbre – que vous mettez dans sa cage sont susceptibles d’être « goûtés ». Assurez-vous donc, au préalable, qu’ils ne sont pas toxiques pour lui.

Où placer la cage ?

La cage sera placée dans un endroit calme, pas trop sec, aéré, sans courants d’air et à l’abri de la lumière directe du soleil (en d’autres termes, ne la placez ni près d’un radiateur ni derrière une vitre). Il doit être facile d’y accéder, car il faudra la nettoyer et changer la litière une fois par semaine.

Les paramètres vitaux

Ce sont les normes que vous devez respecter afin que votre octodon soit en pleine santé – et un animal en bonne santé résiste mieux aux maladies.

L’hygrométrie

Le degré d’humidité de l’air doit être de 50 %. Cela signifie que, là où vous installez la cage, l’air doit être chargé d’eau de moitié. Une trop forte humidité donne à l’octodon un aspect tout ébouriffé.

Un taux trop faible n’assure pas son équilibre. Si l’air n’est pas assez humide, vous pouvez poser sur la cage un bol rempli d’eau qui va s’évaporer petit à petit et rendre l’air plus humide. Ce système est particulièrement indiqué en cas de grosse chaleur et d’assèchement de l’air ambiant.

La température

Elle peut osciller entre 20 et 22 °C. Le dègue du Chili n’hiberne pas, il ne faut donc pas le laisser à l’extérieur. Il ne supporte pas non plus les trop grosses chaleurs. À 30-32 °C, il est même en danger de mort.

Vous devez, autant que possible, lui assurer une température stable, car des écarts thermiques trop importants diminuent sa résistance physiologique. N’oubliez pas que, dans la nature, il se soustrait aux excès climatiques en se réfugiant dans ses galeries souterraines, où la température est stable.

La lumière

Dans son milieu naturel, l’octodon passe une bonne partie de la journée à l’abri dans son terrier et sort surtout en terrain couvert et au crépuscule ; il est donc rarement exposé à des lumières trop puissantes.

Par conséquent, il ne faudra pas le laisser toute la journée soumis sans protection aux rayons du soleil ou à une lumière artificielle trop forte. L’éclairage quotidien ne doit pas excéder douze heures consécutives, afin de ne pas perturber son rythme circadien.

 
Florence Desachy
  • Docteur vétérinaire comportementaliste, enseignante et directrice d'une collection d'ouvrages animaliers

2 commentaire(s)

Eden Izoird a écrit:
il y a 4 ans

bonjour ,
monsieur - madame - fille - garçon

je chercherai une cage pas cher entre 10et 20 euro voir 25 si kelkun peu me renseigner car enfai sa fai tro foi ke je chenge de cage donc mtn je ne mais plus le prix je vous conseille de ne pas depasser 30euro en ce qui conserne une cage car elle tienne 3 moi et apres c fini
Maigret a écrit:
il y a 5 ans
mon octodon vit dans un terrarium de verre ce qui me simplifie grandement la vie car celui ci serai venu à bout de n'importe quelle cage dont le fond aurait été de toute façon en plastique. C'est rongeur redoutable qui se fait les incisives sur tout ce se grignote, d’ailleurs je lui met assez souvent du bois à ronger
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)